le mardi 28 mars 2023 | 27

One Voice demande l'abrogation d'un arrêté de la mairie de Songeons interdisant de nourrir les chats errants.

One Voice demande l'abrogation d'un arrêté de la mairie de Songeons interdisant de nourrir les chats errants.

Mis à jour le 24 mai 2023

One Voice a été alertée par différents protecteurs des animaux sur le fait que la mairie de Songeons avait décidé d’interdire le nourrissage des chats errants sur son territoire. Nous avons écrit à Monsieur le Maire de Songeons pour lui faire part de notre indignation et lui rappeler ses responsabilités en matière d’errance animale sur le territoire de sa commune.
En effet, l’arrêté municipal n° 2023_A016 du 15 mars 2023 menaçait quiconque s’y risquerait d’une amende de 38 euros. Les publications sur le site internet et la page Facebook de la ville ont depuis été supprimées.

Hr blog

Mise à jour le 30 mars à 11h55

Suite à la mobilisation des protecteurs des animaux et la lettre de One Voice, Monsieur le Maire de Songeons a reconnu son erreur et a abrogé l'arrêté municipal interdisant le nourrissage des chats. Nous le remercions et l'encourageons vivement à recourir à une campagne de stérilisation sur le territoire de sa commune. Une nouvelle fois, nous demandons un plan national d'urgence pour mettre fin à l'errance féline et la souffrance qu'elle engendre.

Interdiction de nourrir les chats errants sous peine d’amende : voilà comment la mairie de Songeons gère les situations d’errance sur son territoire, au lieu de prendre ses responsabilités en procédant à des campagnes de stérilisation. Comme le rapportent les médias, la mairie justifie cette interdiction par une « recrudescence des chats divagants » et la « nécessité et volonté de conserver la commune en bon état de propreté et de salubrité ».

Pour rappel, les maires sont responsables des animaux divaguant sur le territoire de leur commune. Concernant les chats, avant même d’envisager de recourir à des captures pour mise en fourrière, la législation exige des campagnes de stérilisation avant de les relâcher (annexe II, section 2, chapitre V de l’arrêté du 3 avril 2014 fixant les règles sanitaires et de protection animale). Il s’agit là de la seule manière éthique de gérer durablement une population de chats errants. Interdire leur nourrissage n’endiguera en rien leur reproduction et risque même de créer des nuisances qui n’étaient pas présentes avant l’interdiction : affamés, les chats se tourneront vers les poubelles et la petite faune sauvage.

Les publications sur le site internet et la page Facebook de la ville ayant été supprimées en ce 28 mars, nous demandons donc à Monsieur le Maire de confirmer que ces suppressions valent bien abrogation de l’arrêté ; et non pas une tentative fallacieuse de dissimuler la vérité alors que l’arrêté serait toujours en vigueur.

Lola Rebollo
Hr blog

Dans la thématique

Chats drogués abandonnés sur une route : One Voice présente à l’audience de leurs bourreaux à Montauban Annonces illégales d’animaux en ligne : One Voice porte plainte contre Leboncoin

Commentaires 27

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Isaline | samedi 08 avril 2023

Je trouve cela honteux d'interdire le nourrissage sur les sites! Ces pauvres chats n'ont que cela ! C'est cruel car ces chats souffrent déjà du froid, de la peur et j'en passe. Ce serait bien plus intelligent de construire des abris et les stériliser.
Un peu de cœur ne ferait pas de mal!
J'ai moi même sauvé un chat errant, j'ai tendu la patte à un être vivant en souffrance.
Si tout le monde y mettait un peu de bonne volonté il y aurait bien moins de malheureux.

Isa | mercredi 05 avril 2023

Je pense que le Maire de Songeons devrait tout simplement laisser sa place à une personne plus compétante que lui. S'il ne supporte pas les animaux c'est qu'il ne doit pas supporter grand chose. De quel droit on empêche des personnes de nourrir des animaux en détresses. Voilà bien le reflet de notre pauvre France. Heureusement qu'il y'a des personnes pour aider ces pauvres animaux qui n'ont rien demandé... Bravo à eux

Irene | mardi 04 avril 2023

Order the extermination of innocent stray cats to condemn them to suffer unnecessary and agonizing deaths is unacceptable, mainly when the majority of human beings support humanitarian treatment for them, not their slaughter. Fortunately, that perverse municipal decree has been repealed but there is still much that needs to be done for abandoned cats: massive sterilizations, adequate shelters where veterinary care is provided, and through which cats are placed for adoption. Fortunately, that structure has existed in my country for a long time and the same could be expected of France.

Stéphane | samedi 01 avril 2023

C'est scandaleux !
J'ai écrit au maire de Songeons pour lui demander de mettre en place une campagne de stérilisation et d'identification des chats errants, plutôt que de sanctionner les nourrisseurs de chats errants.

Sur le même sujet, je suis récemment tombé sur cet article, à propos des nourrisseurs de chats errants à Périgueux :

"La ville de Périgueux a décidé de leur donner un statut officiel, en leur fournissant une carte de nourrisseurs et nourrisseurs de la ville de Périgueux. L'objectif est de reconnaître "cette activité d'intérêt public", indique la ville. Et la raison est simple." ........
"Et justement, désormais la quinzaine de nourrisseurs pourra montrer cette carte au public pour prouver que leur activité est juste, et qu'ils sont soutenus par la mairie."

Il y a de l'espoir :))