le lundi 13 février 2017 | 61

One Voice demande justice !

Face à d'insupportables cas de cruauté survenus dans toute la France, One Voice demande justice. Nous nous insurgeons et allons plaider les droits des animaux devant quatre différents tribunaux en trois mois.

Hr blog

Chiens défenestrés, noyés, violentés

Quand on connaît le Lien existant entre maltraitance animale et violences domestiques, les récentes affaires pour lesquelles One Voice intervient ont de quoi inquiéter…

Oui, on jette par la fenêtre ce dont on ne veut plus, même s'il s'agit d'un chien et que l'on habite au 4e étage ! Le 15 août 2016, à Mende (48), le vétérinaire venu auprès d'un Border Collie âgé d'à peine 1 an, les vertèbres brisées par cette chute, devra l'euthanasier, non sans avoir constaté son état de maigreur. Aussi One Voice a appelé devant le tribunal ce propriétaire, qui n'avait même pas pris de nouvelles de son chien une fois la fenêtre fermée, pour acte de cruauté et sévices graves envers son animal.

Que dire également de la fin de Câline, chienne Labrador repêchée noyée, l'été dernier, dans un canal de la Garonne à Lafox (47), où elle avait été jetée vivante, un parpaing attaché au collier et les pattes arrières ligotées ? Dans ce dossier qui, dans un premier temps devait être classé sans suite, il est indispensable que le propriétaire, retrouvé grâce au puçage du chien, réponde d'un geste inqualifiable.

Dans le Pas-de-Calais, c'est un nouveau cas de maltraitance dans un club canin qui sera jugé. Le prévenu, président du club, a refusé de reconnaître sa culpabilité dans des faits survenus en avril 2016, et pourtant explicites sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. On y voit l'éducateur violenter Lemon, jeune berger allemand de 8 mois, lors d'un exercice de dressage à la défense. Le chien, n'ayant pas obéi à un ordre, est attrapé par le collier, il vole haut en l'air et est abattu lourdement sur le sol, comme un vulgaire sac de farine !

Tir aux pigeons

Plus complexe est l'affaire portée devant une juridiction de proximité du Lot-et-Garonne cette mi-février. Elle fait suite à la décision du maire de Villaréal qui, fin janvier 2016, a autorisé les sociétés de chasse locales à une « battue » aux pigeons « de villes » sur le territoire de sa commune. La ville ayant distribué plus de 3 000 cartouches à 80 chasseurs, quelque 500 pigeons furent abattus en 3 heures de temps depuis les rues du bourg.

Une telle destruction massive de pigeons, animaux domestiques retournés à la vie sauvage, est non seulement contraire à la réglementation mais de plus totalement inefficace en matière de régulation. En cédant à la pression de propriétaires et exploitants exigeant d'éclaircir ces populations d'oiseaux, qui certes peuvent manger des semis et poser leurs fientes sur les toits, ce maire a nié la loi, l'éthique et la vie d'animaux sensibles et sans défense partageant notre environnement. Triste attitude pour un élu, que One Voice souhaite voir condamnée par les juges…

Hr blog

Dans la thématique

Dressage de chiens : solidarité de centaines d'éducateurs canins
Maltraitance sur sept chevaux : One Voice réclame justice

Commentaires 61

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

CHRIS | lundi 20 février 2017

Oui justice pour ce petit chien . Ne rien faire ,ne pas sanctionner c'est autoriser d'autres personnes à faire cela

Merete Verrechia | dimanche 19 février 2017

Ca ne va pas la France, complètement retardée. Quelle honte sur ce pays.
Il y a besoin d'un nouveau ministre pour abolir tout torture sur les animaux.
Mais qui donne du droit de faire mal à un animal ? Nous sommes au 21ème siècle !

Bernard | samedi 18 février 2017

On sait très bien que les tribunaux minimisent les peines de ces bourreaux . Pourquoi ne pas, à l'aide de toute les associations réunies, faire pression sur cette justice "injuste " envers les animaux a lorsque que si un chien mord un être humain il risque l'euthanasie et que cela fait le tour de France ......

wettlé | jeudi 16 février 2017

BRAVO ET MERCI ONE VOICE cela fait longtemps déjà que je suis révoltée de voir à quel point les chiens sont maltraités, peu considérés et absolument pas respectés en tant qu'êtres vivants sensibles et intelligents, ces maîtres se pensent "supérieurs" à leurs chiens et se permettent tout ce qui doit être puni et condamné lourdement. Je suis de toute façon contre ces "dressages" un chien ne se dresse pas mais il s'éduque tout comme on éduque un enfant, et je ne vois pas pourquoi un chien devrait obéir au "doigt et à l 'oeil" parce que c'est une chien. Il est vraiment nécessaire et important d'ouvrir les yeux à certaines personnes afin de les amener à réfléchir aux raisons pour lesquelles elles veulent un chien et comment elles comptent s'en occuper car un chien tout comme tout animal n'est pas "un objet, une marchandise ou de la nourriture" mais un être vivant avec toute sa sensibilité et sa personnalité comme un humain et ce n'est pas à l'animal de s'adapter toujours ou forcément à l'humain mais à ce dernier de s'adapter à son animal. Je suis contre ces centre de "dressage" qui me font bondir car lorsque l'on aime les animaux il est impensable de cautionner ce genre d'endroit de même qu'avec un maître emplit de compassion, de respect, d'amour et de considération pour son chien ou autre animal la confiance, la complicité et l'éducation se font toutes seules.