le lundi 22 janvier 2018 | 18

One Voice combat pour les chiens au Congo

Des cas de rage et de parasitoses se sont déclarés autour du Parc National des Virunga, en République Démocratique du Congo. Les animaux de la région ont un besoin criant de notre aide. Le temps est compté: l'abattage des animaux est bien trop souvent la seule porte de sortie envisagée par les autorités.

Hr blog

La situation socio-économique des communautés locales et l'équilibre des écosystèmes ont été les victimes collatérales mais bien réelles de décennies de conflits armés. Depuis les années 2000, nous travaillons avec Bantu pour les animaux sur place. Lors de l'intensification du conflit armé, il avait dû se résoudre à se réfugier en Ouganda. Nous l'avions alors aidé à faire venir sa femme et leurs enfants, et à survivre. C'est un homme très engagé d’un courage exemplaire, avec qui nous avons noué des relations fortes, d'entraide et de combat. Il est à la fois notre ancrage et notre relai là-bas. 

Les humains autour du Parc National des Virunga n'y survivent que grâce à la chasse, accompagnés de chiens, malades et contagieux. Dans de telles circonstances, les considérations sanitaires sont secondaires et tous payent au prix fort cette ignorance. One Voice, en partenariat avec Bantu agit concrètement pour aider humains comme animaux, à enrayer cette crise sanitaire qui s'ajoute à la crise politique et humanitaire préexistante.

L'une des conséquence de ces situations limites pour les populations, est que les chiens participant à ces chasses sont parfois blessés, ou contractent des parasitoses diverses (verminoses et dermatoses), suite à des piqures de tiques. Au moins trois chiens sur quatre en sont porteurs, et souffrent terriblement de ces affections non traitées. Les populations, ignorant les conséquences sanitaires qui en découleront, abandonnent souvent ou simplement laissent déambuler les chiens blessés ou malades, ce qui favorise leurs contagion et propagation aux personnes vulnérables avec lesquels ils sont en contact, mais aussi aux autres animaux tant familiers que sauvages aux alentours. Des cas de rage ont notamment été déclarés, ce qui signifie une mort assurée pour tous les êtres touchés. 

One Voice soutient financièrement la campagne de vaccination antirabique dans la région autour du parc des Virunga menée par Bantu au Congo (qui procède aussi à la stérilisation et castration des animaux errants), et a participé à l'achat de nombreux produits vétérinaires pour lutter contre les tiques et les plaies sur les animaux familiers. Il est urgent d'agir très rapidement, pour éviter que les autorités décident, comme trop souvent dans le monde, d'abattre les animaux au lieu de les soigner!

Hr blog

Dans la thématique

Les chiens errants de Sotchi : tués avec l’accord de la mairie
Haro sur les rats : Paris éternelle mais Paris cruelle !

Commentaires 18

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

tara alana | samedi 10 février 2018

Merci, pour les combats que vous accomplissez pour nos amis les animaux. Il y a tant de souffrance, de barbarie.
Les animaux sont des êtres vivants doués de sentiments, d'émotions, etc. Pareil aux humains.
Je suis vegan et j'aimerais que les humains réalisent que nous n'avons pas besoin de viande pour vivre.
Il faudrait instaurer plus de lois pour les protéger.

fourmi | mardi 06 février 2018

Merci pour eux et bravo pour ce que vous faites !

Corinne | vendredi 02 février 2018

Merci pour eux

seve | jeudi 01 février 2018

Je me suis toujours demandée ce qu'il en était des chiens sur le continent africain, j'ai ma réponse:même là bas, il y a des anges gardiens pour eux, pour les protéger, soulager leur souffrance, les considérer à leur juste valeur, les soigner...MERCI POUR EUX!!!Et chapeau bas pour votre dévouement sans frontières!!!!!!!!!!!!
Séverine