le mardi 13 décembre 2022 | 4

Nouvelle enquête ! La formation au permis de chasse infiltrée par One Voice


Mis à jour le 24 janvier 2023

Après une préparation aux questions écrites de l’examen du permis de chasse, les futurs chasseurs suivent deux demi-journées de formation aux exercices pratiques. Nos enquêteurs ont infiltré cette formation pratique en Occitanie, à l’été 2019. Sur place, certains des futurs chasseurs manipulaient un fusil pour la première fois. Faute de temps, les formateurs encouragent les prétendants au permis à se faire prêter une arme et à s’entraîner chez eux pour finir de se préparer seuls à l’examen. Le jour J, l’examen doit se dérouler sur le même parcours que pendant la formation. Des conditions idéales pour que des tireurs inexpérimentés obtiennent leur permis de chasse et deviennent des dangers pour leur environnement.

Hr blog

Les images filmées par nos enquêteurs lors de la formation pratique à l’examen du permis de chasse laissent peu de place au doute : le temps de pratique avant une éventuelle obtention du permis est bien trop court pour que les futurs chasseurs apprennent à manier une arme en toute sécurité. D’autant plus que certains manipulaient un fusil pour la première fois. La tension est palpable entre un formateur et un aspirant au permis qui peine à placer son doigt correctement sur son arme avant de tirer. Après lui avoir fait répéter trois fois la mise en position, le formateur lui conseille finalement de se faire « prêter un flingue » et de répéter le geste cent fois chez lui, le week-end. Une incitation à s’entraîner seul avant l’examen, répétée par d’autres formateurs et bien intégrée par les aspirants au permis, visiblement inquiets de la rapidité de la formation. « Le parcours, là-bas, c’est un peu dur pour moi », reconnaît une jeune fille de 16 ans à l’issue de la formation. « Surtout que c’est la première fois… Je vais essayer de trouver quelqu’un qui pourrait me prêter une arme pour que je m’entraîne. » Impossible de savoir, dans ces conditions, si les aspirants au permis s’exerceront dans les règles de l’art. Dans un cas comme dans l’autre, ce seront 70 % d’entre eux en moyenne qui obtiendront ce permis à seulement 46 euros.

Des règles de sécurité abandonnées sur le terrain

Les discussions avec les chasseurs révèlent par ailleurs des manquements routiniers à la loi. « Au début, si on fait tout bien comme on a appris ici, les autres chasseurs vont dire "de quelle planète elle sort celle-là ?", parce que c’est des anciens chasseurs qui font absolument pas les règles de sécurité », affirme notamment une femme. On apprend donc que pour se faire accepter des autres chasseurs, les nouveaux détenteurs du permis de chasse devront oublier les règles de sécurité apprises déjà trop rapidement pendant leur formation. Une nouvelle inquiétante, alors qu’encore 90 accidents de chasse ont été recensés sur la période 2021-2022.

Pour rappel, notre sondage de septembre 2022 avec Ipsos a révélé que malgré une légère progression des personnes se déclarant favorables à la chasse, 48 % des Français y sont toujours opposés et que, surtout, 87 % considèrent que la chasse pose des problèmes de sécurité pour les promeneurs lors de balades dans la nature.

Pour réformer radicalement la chasse, signez notre pétition et interpellons le gouvernement ! Demandons-lui de mettre fin aux pires pratiques de cette activité !

Notes de One Voice : les images datent de l'été 2019. Les deux équipes ayant enquêté jusqu'à fin 2021, nous avons différé la diffusion de certaines vidéos afin de garantir leur sécurité. Vous pouvez retrouver le travail déjà publié ci-dessous :

Marion Henriet
Hr blog

Dans la thématique

Les chevreuils de Saint-Avold : bienvenue en absurdie Renard agonisant, promeneuse menacée : le « piégeur » bientôt identifié ?

Commentaires 4

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Stella | lundi 19 décembre 2022

Tant que nous n'aurons pas un chef d'État digne de ce nom qui prête attention aux volontés des 3/4 du peuple français, c'est à dire la destitution de la chasse en France, nous aurons affaire à tous ces débordements de "chasseurs hors la loi" qui tirent sur tout ce qui bouge et ne tiennent aucun compte des normes de sécurité, d'où les nombreux accidents de chasse sur la population, sur les animaux domestiques et sur eux-mêmes puisqu'ils arrivent à s'entretuer.

trochu | jeudi 15 décembre 2022

En réponse à Fred, oui chez nous aussi ils se placent non loin des maisons, dans les champs, et sont très nombreux, et chaque coup de fusil nous fait mal car pensons à ces oiseaux et autres animaux tombés et arrachés à la vie juste "pour le plaisir de tuer", la plupart du temps personne ne s'aventure à leur dire quoi que ce soit, étant donné qu'ils se croient tout permis et supérieurs à tous. La chasse n'est qu'une horreur dans toute sa splendeur, car facile de tirer sur des animaux avec un fusil. Parfois ils se mettent le long d'une rivière et attendent les canards passer pour leur tirer dessus, que de lâcheté et lâcheté, c'est épouvantable. Il faut espérer que ce lobby soit enfin détrôné à jamais et perde de sa puissance, afin que les animaux puissent vivre en paix. Apprendre à chasser et tuer à des enfants est pire, car un enfant n'a pas de violence en lui, ce n'est que le rendre agressif car il n'a pas ce côté impulsif, destructeur et féroce en lui. Ce sont les adultes qui l'incitent à agir ainsi et c'est grave.

Nicole | mardi 13 décembre 2022

Ai-je bien lu ?(je n'ai pas écouté le son de la vidéo). Juste avant de conseiller au futur chasseur de s'entraîner, le "formateur" dit : " épaulez, TIREZ, visez" il répète ce conseil 2 fois ! Ah bon ? Il faut tirer avant de viser ? Je comprends mieux certaines erreurs...et quand est-il des connaissances des animaux, comme reconnaître un mâle dune femelle, vérifier qu'une femelle n'est pas suitée, savoir évaluer l'âge....?

fred | mardi 13 décembre 2022

Nous subissons sans cesse la présence de ces individus. Haie haute et sauvage qui sépare notre jardin/maison de la campagne, ils ne voient pas notre propriété derrière cette haie et tirent régulièrement vers cette haie, donc dans notre direction !!!! On n’en peut plus. Hyper anxiogène. Ceux à qui j’ai dit de cesser m’ont mal répondu… insultes…. Qu’on a rien à dire, ils savent ce qu’ils font …