le mercredi 06 avril 2022 | 10

Nouvelle enquête : Jumbo et ses compagnons de misère, toujours enfermés au Cirque Muller, vus du ciel

Nouvelle enquête : Jumbo et ses compagnons de misère, toujours enfermés au Cirque Muller, vus du ciel

Mis à jour le 15 juillet 2022

Depuis le dépôt de notre recours en cassation en février dernier, nos enquêteurs sont retournés voir comment se portait Jumbo au sein du cirque des Muller, à Vitrolles. Début mars 2022, donc, nous l’avons filmé dans le camion, dont la porte était entrebâillée mais jamais ouverte. Comme toujours. Et une fois encore, la piscine était remplie d’eau sale, et par là même inaccessible. Jusqu'à ce qu'arrive le dernier jour où il put enfin, sortir du camion quelques minutes. Nos plaintes suivent leur cours. Jumbo, lui, reste au cirque.

Hr blog

Notre combat pour sauver Jumbo de cet enfer en tôle est un chemin semé d’embûches. Entre ceux qui ne veulent pas que les choses changent et ceux qui sont convaincus du bien-fondé de l’enfermement des animaux pour le divertissement, les animaux captifs semblent avoir parfois peu d’alliés. Pourtant, depuis plus de vingt ans les chapiteaux se vident, de nombreux circassiens choisissent de cesser d’exploiter des animaux. Nous pouvons les aider dans cette démarche. Nous sommes partenaires de sanctuaires en France, en Europe, mais aussi en Afrique et en Inde.

Tout vaut mieux, en tout cas, que de se sédentariser ou d’envoyer les animaux à l’étranger pour mieux continuer à les exploiter ! Ou pire, de les abattre pour les vendre à des taxidermistes en prévision des décrets d’application de la loi sur la maltraitance animale votée mais toujours en suspens sans ces textes essentiels.

Jumbo et ses compagnons de misère, toujours enfermés au Cirque Muller, vus du ciel from One Voice on Vimeo.

Des images exceptionnelles, une vue d’ensemble jamais montrée

Les singes, les tigres et Jumbo sont enfermés quasiment tout le temps. Des tigreaux sans leur mère, sont confiés à une lionne... Le seul événement qui rompt leur ennui est le spectacle et ses numéros indigents et humiliants, pour un seul des singes et pour les tigres, et sous la menace permanente des accessoires de coercition, trois ou quatre jours par semaine. Le reste du temps et pour le reste d’entre eux, c’est les barreaux, les chaînes, les regards, le bruit, le fouet... Comment peut-on rester en bonne santé ainsi ? Des animaux qui ont tant besoin d’exercice. Et pour les tigres, tant besoin de solitude, et pour les hippopotames, de compagnie.

Nos images, inédites, témoignent une fois de plus du fait que les animaux sont enfermés à longueur de journée. Elles dévoilent ce que, depuis le sol on ne peut montrer, car les circassiens montent la garde, et mieux vaut ne pas se frotter aux Muller... De nombreux militants pacifistes en ont fait les frais, ainsi que les forces de l’ordre, en tentant de mettre à exécution une décision de justice.

Nos procédures en cours

Notre recours en cassation, engagé par l’association en février 2022, devra déterminer si les consorts Muller peuvent se voir octroyer le remboursement de leurs frais d'avocat et intervenir au soutien d'un mémoire de l'État qui n'existe pas, d’une part, ainsi que, d’autre part, déterminer si le préfet est bien habilité en tant qu'autorité administrative à procéder au retrait des animaux placés dans des conditions susceptibles de leur occasionner des souffrances. Car si le préfet n’est pas habilité et que les tribunaux classent les plaintes des associations, qui a la responsabilité de la protection des animaux alors ?

Depuis, l’association a introduit une nouvelle demande auprès du préfet, puis du tribunal administratif pour demander, au vu des condamnations pénales des Muller, qu’il soit procédé au retrait des autorisations d’ouverture et des certificats de capacité de ces exploitants défaillants. Cette procédure est toujours en cours.

Enfin, une nouvelle plainte déposée pour non-conformité des conditions de détention de l'hippopotame a abouti à une médiation pénale à laquelle les Muller n'ont pas daigné répondre. Le dossier est reparti au parquet de Valence pour suite à donner.

Pour les animaux de ce cirque et pour Jumbo en particulier, jamais nous n’abandonnerons le combat. Signez la pétition !

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Audience à Vannes ce 12 février 2024 pour un lion et deux lionnes détenus par le cirque William Zavatta La fin de la vie de cirque pour les lamas, chevaux, vaches et dromadaires abandonnés par le Cirque de Paris

Commentaires 10

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

ELIANE | lundi 07 novembre 2022

Je viens de m' apercevoir que depuis 2017, ONE VOICE se démène auprès des autorités pour sanctionner les Muller, ce n' est pas possible qu'aucune action ne soit faite. J'avais déjà noté 2 situations INCROYABLES en 2019 et 2022 lorsque les autorités viennent après jugement libérer Jumbo mais doivent abandonner vu les violences des Muller, comment la justice peut-elle accepter cela ????? Y a t-il "protection"?? ce n' est pas possible autrement.

Aline | samedi 09 avril 2022

Inadmissible et honteux, comment peut-on faire ces horreurs et honte au gouvernement qui ne fait rien pour interdire définitivement les cirques avec des animaux!

Shogun74 | vendredi 08 avril 2022

Pauvre "Samba", pauvre "Jumbo", une vie de misère pour ces pauvres animaux. Les Muller, comment ces gens peuvent-ils être intouchables ? Comment est-il possible qu'ils échappent à la justice, aux lois ? C'est révoltant, et que fait Mme la Ministre ?

trochu | vendredi 08 avril 2022

Comme toujours voir des animaux sauvages ou autres animaux dans des cirques est plus qu'attristant, révoltant, les voir obligés de faire "quelques pas" dans un enclos ou sur du bitume est épouvantable, et il faut être plus que débile ou indifférent et insensibles à leurs souffrances, douleurs, tristesses, isolements et grandes détresses pour cautionner encore et encore, pour applaudir devant autant de misères. En 2022 en France, de telles maltraitances et exploitations d'animaux dans les cirques doivent être dénoncées haut et fort, et donc la présence de ces magnifiques êtres vivants, interdite dans tout cirque quel qu'il soit, car ils n'ont rien à faire dans de tels endroits ignobles et immondes et les humains qui aiment encore les cirques honteux ne sont que des égoïstes qui ne pensent qu'à eux et à leurs soifs d'amusements et de distractions infâmes, et à aucun moment ne se questionnent sur la vie de ces pauvres animaux, sur leurs souffrances et ne réalisent pas à quel point ils sont humiliés, rabaissés au plan "d'objets" sans aucune considération et encore moins respect envers eux et tout cela doit cesser et cesser, ça suffit ! Merci à vous ONE VOICE pour tout faire afin de libérer ces animaux et exiger de ce cirque odieux, qu'il ne puissent plus avoir d'animaux.