le mardi 19 décembre 2017 | 87

Nouveau scandale à la Réunion : bientôt les chiens errants tués au fusil !

Sur l’île de la Réunion, un nouvel arrêté autoriserait bientôt le tir à vue des chiens errants. Cruelle et bien curieuse façon de tenter de régler le problème de l’errance ! Pire, une telle décision pourrait ensuite se répercuter dans les autres départements français, transformant en cibles nos compagnons chiens et chats. One Voice fera tout pour empêcher ce cauchemar.

Hr blog

Les chiens errants, nouvelles victimes

Après l’autorisation de l’empoisonnement et du piégeage des chats errants, c’est maintenant les chiens qui sont dans le collimateur des autorités de l’île de la Réunion. C’est ce dont le CRAPA, une association locale, nous a alertés. Dans un communiqué du 11 décembre, André Thien Ah Koon, président de la Communauté d’Agglomération du Sud, a annoncé qu’à sa demande, le préfet de l’île travaillait à la création d’une louveterie, qui devrait être opérationnelle au cours du premier semestre 2018. Autrement dit, les chiens pourront être tués par tir au fusil !

Le problème chien

À l’origine de cette décision invraisemblable, des attaques de chiens errants sur les troupeaux qui mettent les éleveurs en colère. Car, sur l’île, de nombreux chiens sont livrés à eux-mêmes. Une majorité des chiens dits errants ont en réalité une famille. Non stérilisés, ils se multiplient et forment des meutes dont le danger potentiel est avéré. Pourtant, des abattages massifs ne sont pas la solution. Non seulement leur cruauté est inacceptable d’un point de vue éthique, mais ils ne régleront pas le problème. Pire, ils en créeront d’autres, ouvrant la porte à des abattages sauvages par les particuliers, mais aussi à l’extension de telles mesures aux chats errants… et pas seulement sur cette île !

Une seule solution éthique et efficace contre l’errance

Pour les chiens déjà délaissés ou abandonnés, le massacre annoncé est une double peine. Au lieu de les aider, on va les persécuter ! Est-ce une façon d’envisager de gérer l’errance ? Et a fortiori quand on sait que les études scientifiques ne manquent pas, qui prouvent l’inefficacité des abattages dans la gestion des surpopulations des chiens et des chats ? Il existe une seule solution à la fois éthique et efficace : la stérilisation, qui doit être rendue obligatoire, et pas seulement à la Réunion ! Il est temps que nous soyons entendus ! Temps aussi de mettre un terme à des pseudo-solutions cruelles, qui n’ont pour but que d’apaiser la colère de certains au mépris de la souffrance des animaux pris pour exutoires. Les chiens et les chats errants ont besoin d’être sauvés, pas massacrés !

One Voice a d’ores et déjà écrit au préfet. Si l’arrêté est confirmé, nous l’attaquerons en justice. Nous prévoyons également de rencontrer la ministre de l’Outre-mer.

Et pour une réelle protection de nos compagnons chiens et chats, signez et diffusez la pétition : Chiens et chats : notre famille.

Hr blog

Dans la thématique

L'atroce destin de ces six chatons doit nous ouvrir les yeux
La Réunion, l’urgence… Stop à l’errance animale!

Commentaires 87

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Reg | lundi 01 avril 2019

Faut les sauver

Sté | lundi 01 avril 2019

J'en ai adopté deux...je suis vegan et résidente depuis 15 ans à la Réunion.. sauvons les SVP...ils sont adorables..je ne le supporterai pas???????

Cécé | dimanche 31 mars 2019

Ce n'est pas la solution ! Il faut des subventions pour aider les refuges afin de les mettre en sécurité et les stériliser. La condition animale doit avoir son importance tout comme la condition humaine

Lo | vendredi 29 mars 2019

Ok