le samedi 18 janvier 2020 | 9

Mina et Kamala: bientôt la fin du tunnel?

Nous avons multiplié les actions pour que ces deux éléphantes d’Asie, exploitées par le cirque Medrano, soient mises à la retraite. Nous entrevoyons enfin l’espoir d’obtenir leur transfert vers un sanctuaire. Mais il faut à tout prix éviter leur séparation ! C’est ensemble qu’elles ont survécu jusqu’ici, elles ne pourront jamais goûter la paix l’une sans l’autre !

Hr blog

Mina et Kamala n’en peuvent plus… Enchaînant des milliers de kilomètres et des numéros éprouvants quand le cirque Medrano les entraîne en tournée, s’ennuyant à mourir lorsque la troupe les expose sur sa base technique à Aimargues, les deux éléphantes capturées en Asie ont besoin de retrouver le goût de vivre. Aujourd’hui plus que cinquantenaires, elles ont passé l’essentiel de leur existence sous la férule d’humains aussi cruels qu’ingrats.

« Pré-retraite »

À force de nous battre en multipliant les actions pour ces malheureuses, nous sommes parvenus à faire peu à peu fléchir les autorités. Ainsi, fin 2019, nous avons obtenu que la préfecture du Gard reconnaisse leur vieillesse et les déclare en « période de pré-retraite en vue de la retraite définitive qui devrait intervenir dans les prochains mois ». De son côté, la préfecture des Côtes-d’Armor avait aussi admis, dans l’arrêté du 21 juin de l’année dernière, que Mina et Kamala étaient désormais âgées et en avait tiré des conséquences. Le texte exige notamment une limitation de leurs déplacements, leur exclusion des tournées d’une journée et l’obligation, sauf dérogation préfectorale, qu’elles demeurent 7 jours de suite au même emplacement

Pas de demi-mesures !

Même si nous nous félicitons de ces quelques avancées, impossible de nous en contenter ! Il s’agit là de simples « mesurettes », très insatisfaisantes au regard de la détresse physique et psychique des éléphantes. Les pauvres sont pour l’heure toujours soumises au stress, à l’ennui, aux transports, lesquels engendrent d’énormes dégâts sur leurs articulations. Pour cette raison, nous avons attaqué l’arrêté permettant leur exploitation devant le tribunal administratif de Rennes le 8 janvier dernier, car c’est leur retraite en bonne et due forme que nous réclamons! 

Inquiétudes

En outre, la question cruciale du lieu de leur placement se pose. Qui en décidera ? Nous craignons qu’ellessubissent le même sort que Lechmee, ce à quoi nous sommes formellement opposés. Pour mémoire, l’ancienne compagne de Mina et Kamala a atterri en décembre 2018 dans un centre en Grande-Bretagne, loin de ses amies de toujours. Depuis, nous sommes pratiquement sans nouvelles d’elle ! L’exploitant avait pourtant longtemps refusé sa mise à la retraite, arguant qu'il ne fallait pas l’isoler de ses deux comparses. Notre vétérinaire consultant, le Dr. Yaduraj Khadpekar, recommandait d’ailleurs « que tout soit mis en œuvre pour que les trois éléphantes ne soient pas séparées, mais plutôt réhabilitées ensemble ». Finalement, le directeur du cirque Medrano en a décidé autrement, préférant se débarrasser de Lechmee et conserver Mina et Kamala, au mépris évident de leur bien-être.

Non au coup fatal !

Le drame a assez duré ! Mina et Kamala doivent être transférées dans un même sanctuaire. Nous mettons également tout en œuvre pour, qu’à terme, Lechmee puisse les y rejoindre. Alors que la 23e résolution de l’ONU reconnaît aux éléphants une culture propre, nécessaire à préserver (en favorisant sa transmission d'une génération à l'autre, en évitant les perturbations anthropiques et en encourageant la recherche), il est inadmissible de songer à faire souffrir jusqu’à leur dernier souffle trois individus si solidaires et sensibles. Lechmee, Mina et Kamala ont pu endurer le pire grâce à leurs liens extrêmement forts. Déchirer leur fratrie reviendrait à leur briser le cœur. Définitivement.

Aidez-nous à libérer Mina et Kamala du cirque en continuant de signer notre pétition pour atteindre les 100000 signatures!

Et réclamons qu’elles et Lechmee soient enfin réunies dans un sanctuaire adapté à leurs besoins en écrivant au ministère de la Transition écologique et solidaire, vous trouverez ici un modèle de lettre.

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Betty et Mambo, deux éléphants asphyxiés dans le camion de cirque des Casselly
Baby hors du camion, mais toujours exploitée

Commentaires 9

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Linette | jeudi 30 janvier 2020

HONTE à ce cirque... Il faut absolument permettre à ces deux éléphantes de vivre ensemble une retraite paisible.

Pascale | mercredi 22 janvier 2020

OUI... à la LIBÉRATION de MINA & KAMALA ! Qu'elles puissent retrouver très rapidement leur sœur de cœur LECHMEE ❤️

Cilou | mardi 21 janvier 2020

Ces éléphants doivent être retirés de ce cirque et vivre en liberté

Carole | lundi 20 janvier 2020

Laisse-les vivre ensemble pour le reste de leur vie !