le mercredi 20 juin 2018 | 16

Little Boy, jeune cane corso poignardé et empalé sur une branche : procès le 20 juin

Rejeté de toute part, abandonné plusieurs fois, sans personne pour l’aimer, Little Boy, un jeune chien cane corso, avait déjà vécu de multiples déceptions face au genre humain. Il a été froidement assassiné par des personnes en qui il avait confiance. Notre Cellule Zoé sera au Tribunal de Béthune pour lui le 20 juin.

Hr blog

Edit:
Le mercredi 20 juin, le tribunal a fait renvoyer l’audience au 9 juillet 2018.

Ce jour-là, Little Boy a été attaché. Puis, les coups ont commencé à pleuvoir, il a été transpercé de plusieurs coups de couteau, éviscéré et empalé sur un arbre où il a été abandonné, gémissant encore. Sa puce d’identification lui a été retirée, mais cela n’a heureusement pas été suffisant… Et son terrible parcours a pu être retracé.
Enfermé la plupart du temps sur le balcon, le quotidien de Little Boy n'était que solitude. En quatre ans d'existence, les humains ne lui ont jamais été fidèles, il est passé de mains en mains, donné par petite annonce sur internet, sans jamais une personne de confiance pour, enfin, lui apporter la protection, la sécurité et l'amour dont il avait besoin.  

Le jour de sa mort, ses tortionnaires ont-ils agi sur commande de ses gardiens qui avaient déjà cherché à s'en débarrasser ? Little Boy a-t-il cru, joyeusement, à une balade bienvenue, à une récréation du balcon auquel il était assigné, ou a-t-il senti le danger, et terrorisé, a-t-il suivi ses tortionnaires à contrecœur ? Toujours est-il qu'ils ont prémédité leur geste, puisqu'ils ont emporté avec eux deux couteaux lorsqu’ils ont emmené le chien. Les deux ou trois hommes, cela reste encore à déterminer, se rejettent mutuellement la faute. Le dossier de ce massacre recèle encore de nombreuses incohérences et zones d'ombre.

Ce qu'a subi Little Boy, c'est de la torture !

Vivre avec un chien entraine des responsabilités. Il n’est pas un accessoire dont on peut se débarrasser ou disposer à loisir. Ne pas être capable de lui apporter ce dont il a besoin, et au-delà de tout, commanditer ou procéder à son assassinat, doit être sévèrement sanctionné. Ce qu'a subi Little Boy, c'est de la torture! Les personnes qui l'ont tué doivent être jugées avec toute l'exemplarité nécessaire ! 
Nous serons le 20 juin au procès, notre Cellule Zoé y défendra la mémoire de Little Boy et réclamera justice pour lui au tribunal.

Notre combat pour faire reconnaitre "le lien" par la loi

Certaines des personnes impliquées avaient déjà fait état de comportements violents, cela ne peut plus durer, ces personnes sont des dangers avérés pour la société entière.

Nous avons récemment renouvelé notre appel au ministère de la Justice pour faire valoir le lien entre les violences, que la victime soit humaine ou animale, afin de changer la loi en la matière.

n

n

Signez notre pétition pour nous soutenir dans ce combat.

Crédit Photo: © DR (France 3 Hauts-de-France)

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Dressage de chiens : solidarité de centaines d'éducateurs canins
Maltraitance sur sept chevaux : One Voice réclame justice

Commentaires 16

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

flo | jeudi 21 juin 2018

Je n ai pas de mot pour dire ma colère, mon chagrin face à l horreur et la torture qu a subi ce pauvre chien. C'est terrifiant et ces gens doivent être punis à la hauteur des actes qu'ils ont commis. Ne lâchez rien...

Lili | jeudi 21 juin 2018

Un acte de barbarie : ce pauvre chien a subi d'atroces souffrances c'est juste inhumain tout comme nous c'est un être vivant qui ressent peine chagrin et douleur. Je ne veux pas imaginer ce qu'il a pu subir car cela me brise le coeur mais je demande que la justice française punisse très sévèrement ces actes.

trochu | mercredi 20 juin 2018

C'est plus qu'abominable et INACCEPTABLE et les auteurs de telles tortures et barbaries à l'encontre d'animaux ETRES VIVANTS comme nous avec toutes les facultés mentales et sensorielles et leur grande intelligence qu'ils possèdent, doivent être condamnés et punis très fermement et lourdement à la hauteur de leurs actes ignobles avec interdiction définitive d'avoir un animal. Toutes ces horreurs doivent cesser et être punies par une loi stricte et dissuasive, les animaux sont nos cousins et en rien "inférieurs" juste différents et nous avons à les considérer et les respecter autant que nous respectons les humains. Je me sens de plus en plus toujours davantage proche et en fusion avec les animaux qu'avec la plupart des humains que je considère comme pitoyables, minables et tout sauf "humains". La pression auprès des autorités concernées doit continuer jusqu'à ce que les animaux obtiennent entièrement justice auprès des tribunaux en cas de maltraitance et cruauté, il est impensable de fermer les yeux, d'ignorer et rester indifférent devant autant d'exploitations honteuses, devant autant de barbarie scandaleuse, devant autant de cruauté gratuite et devant toutes formes de maltraitances envers les animaux. Il est plus facile de s'en prendre à un animal inoffensif, à un être pacifique et vulnérable qui n'a ni la parole et ni les moyens pour se défendre.
J'espère à nouveau très profondément que vous, ONE VOICE parviendrez à obtenir entière justice pour ce pauvre chien, car c'est à en pleurer.....

Aurantius | mercredi 20 juin 2018

Tant que la justice considérera ce type d affaire comme secondaire voire bénigne alors ces atroces faits divers persisteront.Il faut avoir de gros problèmes psychiques pour commettre de tels actes.