le lundi 16 mars 2020 | 30

Lettre du 16 mars à Elisabeth Borne

Parce que l'arrêté contre la propagation du covid-19 précise la fermeture des chapiteaux et donc des cirques, il y a là un risque majeur d’une hécatombe pour les animaux qui y sont détenus. Nous avons écrit au ministère de la Transition ecologique et solidaire: nous nous tenons prêts à leur venir en aide.

Hr blog

Madame Elisabeth Borne
Ministre de la Transition Écologique et Solidaire
246 boulevard Saint-Germain
75007 Paris

Vannes, le 16 mars 2020

Madame la Ministre de la Transition écologique et solidaire,

Suite au décret n° 2020-247 du 13 mars 2020 relatif aux réquisitions nécessaires dans le cadre de la lutte contre le virus covid-19 et à l’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19, les chapiteaux vont devoir cesser leur activité de représentation.

Au-delà de notre solidarité et de notre soutien inconditionnel aux humains qui traversent ces moments inédits et difficiles, notre association One Voice est particulièrement soucieuse des conséquences de cette crise sanitaire sur l’ensemble des animaux de compagnie, domestiques, sauvages captifs ou apprivoisés détenus dans les établissements itinérants.

La situation économique de certaines de ces petites structures, privées de tout revenu, risque de se dégrader rapidement avec un impact sur le bien être voire même l’état de santé des animaux lesquelsrequièrent des soins souvent coûteux.

Notre association One Voice se tient donc prête à venir en aide à ces animaux.

Nous sommes en mesure de mobiliser, à nos frais et rapidement, tant la logistique nécessaire à l’acheminement des animaux, que notre réseau de partenaires, pour trouver des structures d’accueil adaptées aux besoins de chaque animal.

Restant à votre disposition, nous vous remercions de l’attention portée à ce courrier et vous prions de croire, Madame la Ministre, à l’assurance de notre parfaite considération.

Muriel Arnal
Présidente de One Voice

Hr blog

Dans la thématique

Jon, Hannah, Céleste, Patty et Marli vont de mieux en mieux !
Et maintenant, les cirques vendeurs de chiots !

Commentaires 30

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Mumu | jeudi 02 avril 2020

Espérons enfin être entendus par Mme Borne et ce gouvernement qui jusqu'à présent s'est montré si indifférent, voire odieux envers les animaux, sauvages ou domestiques. Et qu'enfin, soit mis un terme total et définitif aux cirques avec animaux et aux delphinariums.
Les animaux ne sont pas là pour nous servir d'attractions.

doucette | jeudi 02 avril 2020

Du fait que ces animaux n'étaient pas en contact proche avec le public, je pensais qu'ils ne pouvaient pas le contaminer. Mais bien sûr il faut s'en occuper, les côtoyer, les soigner et être très près d'eux. Nous sommes solidaires pour défendre toutes les sortes de maltraitances envers les animaux et cela ne date pas du coronavirus ! Il faut agir rapidement pour changer, ces animaux ne vont pas vivre de l'air du temps. Les faire placer d'urgence dans des lieux d'accueil adaptés pour leur prise en charge. Cette fois écoutez-nous, entendez nous, agissez comme il faut en urgence mortelle, ce cri n'est pas pour nous mais pour eux, pour les sauver d'une atrocité nouvelle.

Bertrus 05 | mardi 31 mars 2020

Il faut que le coronavirus soit considéré comme une chance unique de pouvoir mettre fin à toutes les maltraitances animales dans tous les domaines! Ce n'est pas gagné mais il faut s'y employer.

yannick.bournier@hotmail.fr | samedi 06 juin 2020

Entièrement d'accord avec vous.

Clo | mardi 31 mars 2020

J'espère que vous serez entendus. Vous apportez la solution humaine (et logistique) d'un problème lourd qui ne l'est pas !
Je ne vois pas comment pourquoi cela serait refusé sauf à ne pas se soucier de ce problème. Mais quand on en a la charge... Ce serait une faute. Merci pour vos actions.