le mardi 22 août 2023 | 20

Les poissons disparaissent et les orques résidentes du Sud sont affamées : rouvrons les barrages !

Les poissons disparaissent et les orques résidentes du Sud sont affamées : rouvrons les barrages !

Mis à jour le 21 novembre 2023

Dix jours. C’est le temps qu’il nous reste pour interpeller les représentants politiques des États-Unis et les convaincre de sauver les orques du Pacifique Sud. En ouvrant les barrages de la rivière Snake, ils pourraient protéger les saumons et les truites arc-en-ciel, qui y connaissent un déclin inquiétant, et permettre enfin aux Résidentes de la mer des Salish de ne plus souffrir de la famine. Ensemble, mobilisons-nous pour la famille de Lolita.

Hr blog

Autrefois, les orques qui nageaient nombreuses au large de Vancouver et de Seattle pouvaient être aperçues s’amusant et explorant longuement le monde qui les entourait. Aujourd’hui, leur quotidien est une éternelle quête de silence, de place et de nourriture. Victimes de la pollution, de la pêche, du dense trafic maritime et surtout des imposants barrages qui déciment les populations de poissons dont elles se nourrissent, les résidentes du Sud meurent, entre autres, de faim.

Contre les barrages, l’action ne peut plus attendre

Aux côtés de nos amis et partenaires du Center for Whale Research, nous demandons une nouvelle fois au gouvernement américain d’assurer la survie de ces orques et des poissons qui évoluent dans la rivière Snake. Pour que ceux-ci réussissent à frayer, quatre barrages doivent être ouverts. Une option envisagée par le Council on Environmental Quality, qui permet aux citoyens de s’exprimer sur le sujet jusqu’au 31 août. Il est impératif que des mesures soient prises très rapidement, sans quoi les orques de la mer des Salish risquent de disparaître.

La famille de Lolita doit lui survivre

Capturée en 1970 dans la plus grande violence, la prisonnière du Miami Seaquarium, aussi connue sous le nom de Tokitae ou de Sk'aliCh'elh-tenaut, son nom Lummi, s’est éteinte ce 18 août sans avoir pu revoir ni sa mère, toujours en vie et matriarche du pod L, ni les vastes étendues d’eau dans lesquelles elle a passé les quatre premières années de sa vie. De ses proches également capturés pour être envoyés dans des bassins minuscules aux quatre coins du monde, elle était la dernière survivante.

En sa mémoire et pour tous les membres de sa famille, agissez avec nous en interpellant les responsables politiques des États-Unis via les réseaux sociaux en joignant #BidenBreachNow à votre message et/ou en commentant le projet du gouvernement.

Marion Henriet
Hr blog

Dans la thématique

Plan Loup 2024-2029 : une volonté gouvernementale ouvertement anti-loups, action nationale de One Voice Parc à loups en Sologne : l’avis condescendant du commissaire-enquêteur

Commentaires 20

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Isa | vendredi 23 février 2024

Stop ⛔ aux barrages.

Morgane | mercredi 27 septembre 2023

Vous pouvez les sauver, alors rassemblez l'humanité qu'il vous reste et faites le s'il vous plaît

Amindala | mardi 12 septembre 2023

Ne pas consommer de produits d’origine animale ne suffit pas, malheureusement…

Christelle | dimanche 27 août 2023

En 2023 il n'est plus tolérable de faire subir cela aux animaux. Nous connaissons leurs capacités cérébrales, leurs capacités émotionnelles, leur sensibilité.
S'il vous plaît, STOP à la captivité. STOP aux différentes activités marines qui polluent et perturbent grandement toute la faune.