le vendredi 09 novembre 2018 | 14

Les oies cendrées elles aussi dans le viseur du ministère de la Transition écologique et solidaire!

Vous vous souvenez, l'an dernier, quand Willy Schraen était sorti colère du bureau de Nicolas Hulot? Il n'avait pas obtenu de pouvoir tuer des oies cendrées, - espèce protégée (ce terme a l'air compliqué à comprendre) - dès le mois de février! Les chasseurs ayant "eu la peau" de l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, devinez ce qui est de retour... A nous de mettre ce projet de loi au tapis!

Hr blog

Maintenir la durée de la saison de chasse de l'oie cendrée fut, en matière de protection de la faune sauvage, le seul point sur lequel Nicolas Hulot alors ministre d'Etat avait réussi à tenir bon contre la Fédération des chasseurs et son lobby. En février 2018, tels des casseurs, des chasseurs mécontents avaient alors vandalisé une voiture de la gendarmerie en la jetant sur le flanc, pendant leur manifestation!

Les chasseurs sont insistants, et le Président de la République leur voue tous les égards. La durée de la saison de chasse des oies cendrées est remise en cause par un projet de loi en ce moment même en cours d'élaboration dans les bureaux du ministère de la Transition écologique et solidaire.

La dérogation de la directive "oiseaux", permettant la protection des oiseaux migrateurs et donc des oies cendrées se base sur l'argument qu'elles feraient des dégâts. Pourtant, si les dégâts sont avérés... non seulement ils sont principalement aux Pays-Bas mais ils concernent principalement des oies qui ne passent pas par la France, sans compter qu'une grande partie y est sédentaire! En février, avec cette loi, les oies cendrées seront chassées, alors que cela était interdit jusqu'à présent à cette période!

L'article commence ainsi: "Nul ne peut chasser en dehors des périodes d'ouverture de la chasse fixées par l'autorité". Si l'on comprend bien, pour éviter que des personnes tirent sur les oies en dehors de la saison de chasse (cela s'appelle du braconnage), le ministère augmente cette période. Ainsi, ces personnes tirent sur les oies en toute légalité... (et cela s'appelle alors de la régulation par la chasse). De qui se moque-t-on? Les oiseaux ont le plus grand mal à survivre de nos jours, et les oiseaux migrateurs ne sont pas protégés pour rien!

Notons aussi qu'à aucun moment, ces oies ne sont considérées comme des individus sentients. Pourtant, ce sont des êtres particulièrement sensibles. L'abattage d'un individu n'est pas anodin ! Les couples sont fidèles et le plus souvent à vie, au point que lorsque l'un des partenaires décède, l'autre peut rester seul des années, voire ne plus jamais se remettre en couple... Même en vol, ils restent près l'un de l'autre. Et lorsque la femelle couve ses oeufs, c'est son compagnon qui en prend soin et la protège. Si on lui propose une friandise, il ne la mangera pas pour la lui donner !

Il ne faut pas que ce projet de loi soit voté! Et si toutefois c'était le cas, nous l'attaquerons immédiatement devant le Conseil d'Etat.

Jessica Lefèvre-Grave
Hr blog

Dans la thématique

Connemara, une jument victime collatérale de la chasse
Peur sur la ville de Châteauneuf-de-Gadagne: Chat et pigeons fusillés!

Commentaires 14

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Aline | vendredi 16 novembre 2018

Inadmissible et honteux ils en ont pas marre de tout détruire ? Il ne reste presque plus rien dans la nature. Le dérèglement climatique, la faute de l'homme aussi alors laissez le peu qu'il reste tranquille

ciciel | jeudi 15 novembre 2018

criminel ! le seul mot qui me vient pour ce gouvernement qui achète ses électeurs. Crime de ceux qui tirent sur des animaux dont la beauté est à couper le souffle...
écœurée!

marie | jeudi 15 novembre 2018

El les chasseurs qui se disent écologiques ... non mais c'est une farce et le président qui cautionne ça... une HONTE !!!

Karine et Philippe | jeudi 15 novembre 2018

Encore une fois les lobbyistes ont l'appui de nos élus politiques qui ne tiennent pas compte de nos demandes et qui oublient un peu trop souvent que nous aussi, nous payons nos impôts et nous votons. Le projet concernant la chasse des oies cendrées ne doit absolument pas voir le jour. Comment peut on prétendre être "ECOLO" si l'on autorise la destruction massive des animaux, des oiseaux, de tous les êtres vivants dotés d'une sensibilité. Monsieur Emmanuel MACRON prétend qu'il va renforcer les lois concernant la cause animale? Elles existent déjà et ne sont pas mises en pratique, on peut le constater lors des décisions de justice qui sont rendus par différents Tribunaux de France? C'est l'hôpital qui se moque de la charité. PAS SERIEUX, S'ABSTENIR? Nous continuerons à nous mobiliser et nous opposer à un tel projet qui n'est pas digne d'un pays des droits de l'homme qui veut donner des leçons aux autres Nations, alors qu'il ne les applique pas dans son propre pays? "MAKE OUR PLANET GREAT AGAIN"?????? Les animaux, les oiseaux, les mammifères étaient sur terre et dans les mers et dans les airs, avant nous, mais l'être non, il n'a qu'à disparaître lui en premier!!!!!