le vendredi 06 mars 2020 | 23

Léa nous a quittés

Léa, cette douce chienne que nous suivions depuis 2016 après qu’elle eut enduré les pires sévices, s’est éteinte… en paix. Entourée par l’amour infini de sa famille d’accueil, elle aura goûté la joie de vivre pendant plus de quatre ans.

Hr blog

Lysiane et Philippe sont bouleversés. Ils ressentent un terrible vide depuis la disparition de Léa, la jolie chienne qu’ils avaient recueillie au sortir de son calvaire. Des liens extrêmement forts s’étaient tissés entre eux et l’ancienne martyre d’un redoutable zoophile, que nous étions parvenus à faire incarcérer en 2016.

Terrible perte

Le couple nous a écrit un témoignage poignant. Bien sûr, il connaissait la terrible histoire de la chienne, les ignominies qu’elle avait subies, ses fragilités cardiaques. Mais, même en ayant la conscience accrue qu’elle ne serait pas éternelle, le deuil s’avère très difficile : « Léa avait pris une place que jamais nous n'aurions pu soupçonner, en ce 30 octobre 2015, quand, devenant famille d'accueil, elle était entrée dans notre vie. » 

Quatre ans de bonheur

C’est avec une immense générosité que ces humains bienveillants avaient ouvert leur porte à la malheureuse. Nous leur avions proposé de prendre en charge l’accompagnement comportemental de Léa afin de l’aider à se reconstruire. Nous la suivions de près en assumant également les lourds traitements dont elle avait besoin. Son cœur avait gravement pâti des agressions passées… Pourtant, entourée d’amour et de patience, elle avait réussi à panser progressivement les traumatismes physiques et psychiques de sa précédente existence. Petite chienne intelligente et sensible, elle avait su mettre de côté ses souffrances pour adopter ses compagnons humains « dans une relation complice et porteuse de joies immenses ». Grâce à eux, elle a pu savourer de multiples bonheurs. Elle adorait notamment le bord de mer, « demandant avec beaucoup de vigueur à retrouver le sable sous ses pattes et les grands espaces pour enfin respirer librement ». Mais ce sont surtout la présence de ses proches, les nombreux câlins et les attentions qui la comblaient. 

Unis à jamais

La présence sans faille à ses côtés de Lysiane et Philippe, les interminables parties de jeu avec Axel, l’autre chien du foyer, auront permis à Léa de retrouver l’insouciance et une envie de vivre communicative. Aujourd’hui, alors que la fatigue l’a finalement emportée, nous partageons la peine de sa famille. Mais nous devons garder au cœur la flamme qui l’habitait et penser aux merveilleuses années qu’elle a connues avec les siens. Elle brillera pour toujours.  

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Dressage de chiens : solidarité de centaines d'éducateurs canins
Maltraitance sur sept chevaux : One Voice réclame justice

Commentaires 23

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

MOUMOUNE | samedi 14 mars 2020

Léa repose en paix au paradis des animaux, tu as eu 4 ans de bonheur. C'est peu, surtout avec la souffrance et maltraitance que tu as subi par ton bourreau. Merci à tes maîtres de t'avoir donné beaucoup d'amour car tu le mérites. Courage à vous, ce sera dur de surmonter cette douleur, je suis de tout cœur avec vous. Merci pour Léa.

Joe | samedi 14 mars 2020

Il y a vraiment de gros tordus dans ce monde !!!

mumu | vendredi 13 mars 2020

infiniment triste que Léa soit décédée ! elle a connu 4 ans de bonheur, ce qui est quand même consolant. Rip Léa, et sois dans la Lumière un petit ange pour ta famille d'accueil !

pouguy | vendredi 13 mars 2020

elle a vécu ses dernières années dans le bonheur grace à ces gens, qu'elle repose en paix