le jeudi 16 mai 2019 | 33

Le tortionnaire de Cooky devant les juges

Le 20 mai prochain, nous défendrons la mémoire du chien Cooky dont la vie a été sauvagement arrachée par un piège. Nous avons porté plainte contre la personne qui l’a laissé agoniser des jours sans lui porter aucun secours. Son procès s’ouvre au Tribunal correctionnel d’Auch où nous nous battrons pour réclamer justice.

Hr blog

Le drame a marqué les esprits. Le 29 novembre 2018, Cooky ne rentrait pas chez lui. Affolée, sa famille l’a cherché, et cherché encore, en arpentant la région où il avait l’habitude de s’offrir une escapade quotidienne. Hélas, une semaine après sa disparition, un sinistre appel téléphonique a sonné comme le glas chez les siens, anéantissant leurs derniers espoirs : un homme les contactait avec un cadavre sur les bras… Il voulait se débarrasser de la dépouille… C’était Cooky. Cet homme était son bourreau. L’enquête a vite révélé qu’il avait laissé le chien agoniser plusieurs jours, pris à la gorge dans un piège destiné aux renards!

Procès pour actes de cruauté

Nous avons porté plainte contre le responsable de cette mort ignoble ! Il comparaîtra le 20 mai prochain devant le Tribunal correctionnel d’Auch. Nous disposons des pièces pour prouver que le prévenu a sciemment décidé de laisser Cooky s’asphyxier dans des souffrances atroces. Nous savons qu’il avait installé un piège X sur le terrain de sa maison et constaté, dès le 1er décembre, que celui-ci s’était refermé sur un chien. Pour autant, il ne l’a pas libéré, alors même qu’il avait entendu ceux qui tentaient de le retrouver appeler le nom de leur compagnon. Il a préféré laisser l’animal endurer le martyre jusqu’au bout !

L’autopsie démontre que le décès de Cooky a été causé « par une strangulation avec écrasement partiel des tissus du cou et du larynx (…) ». Elle note aussi « la présence de liquide stomacale dans la trachée contribuant à l'asphyxie du chien par une réaction des poumons suite à une fausse déglutition provoquée par la strangulation ou le fait que le chien s'est débattu ». Ainsi, Cooky a éprouvé une douleur physique intense et des angoisses terribles tandis qu’il étouffait… Aux côtés de sa famille éplorée, nous serons au procès pour défendre sa mémoire et réclamer que son tortionnaire soit condamné à la peine maximale!

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Dressage de chiens : la loi du plus fort ?
Roumanie: Entendons l’appel à l’aide!

Commentaires 33

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

mumu | jeudi 26 septembre 2019

J'espère que le tribunal d'Auch vous donnera raison, en mémoire de Cooky martyrisé, paix à son âme ! Total soutien à vous, même si je ne peux pas commenter tous vos articles, je vous soutiens car vous avez de la compassion et vos analyses sont justes !

Marie | samedi 25 mai 2019

Les animaux ne sont pas des meubles, ils doivent être considérés comme des êtres vivants égaux aux êtres humains.
Prison ferme et forte amende pour les maltraitances et les abandons !

Dany | dimanche 19 mai 2019

Je sais tout ça mais j'en arrive à ne plus pouvoir le lire parfois tellement ça m'impacte de douleurs, de dégoût et de chagrin. Je ne souhaite pas de mal à mon pire ennemi, mais LA JUSTICE OUI !
Ne laissez pas passer ça c'est TROP GRAVE. Appétence au mal des autres ! Et mise à exécution en plus. JUGEZ JUSTE.

moumousse21 | dimanche 19 mai 2019

JUSTICE POUR COOKY ON LUI DOIT BIEN CELA !