le vendredi 08 janvier 2021 | 24

Le jour où nous avons libéré dix tigres d’un cirque


Mis à jour le 08 janvier 2021

Le 16 décembre 2020, nous avons obtenu la saisie des dix tigres détenus par le dresseur Mario Masson. Se frotter au monde des circassiens, même avec l’appui des autorités et en présence des médias, est une aventure dangereuse. Retour sur ce sauvetage réussi qui aurait pu mal tourner.

Hr blog

Mercredi 16 décembre 2020, c’est le jour J. Le soleil n’est pas encore levé mais nous sommes sur le pied de guerre. Nous rejoignons le lieu-dit Les Landrons, dans l’Oise. Là, va se jouer bientôt le destin des dix tigres et tigresses séquestrés dans un camion-cage. Deux ans que nous nous battons pour les mettre à l’abri de Mario Masson ! Une équipe de journalistes nous accompagne. Sur place, les forces de l’ordre sont aussi au rendez-vous.

Deux ans de combat

Gendarmes, agents de l’Office français pour la biodiversité, brigadiers de recherche, substitute du procureur… Quelle émotion que d’assister à ce regroupement. Nous avons tant lutté pour faire appliquer la loi ! Il nous a fallu abattre un travail de titan, pousser l’investigation très loin, afin d’établir les preuves de la maltraitance pour étayer notre plainte. Et aujourd’hui, alors que le dénouement tant attendu est sur le point d’avoir lieu, nous redoutons encore le pire. L’échec de la saisie de Jumbo - alors que toutes les conditions étaient réunies pour le libérer - est gravé dans nos esprits. Nous savons qu’avec les circassiens, la victoire n’est jamais acquise. Ils peuvent se montrer violents, même lorsqu’ils sont en infraction.

Mission périlleuse

D’ailleurs, les voilà qui arrivent. Mario Masson a certainement appelé ses amis à la rescousse. Ils sont très en colère et la présence des autorités ne semble pas leur faire peur. Certains garent leur pick-up devant le portail pour bloquer le passage, d’autres vont jusqu’à menacer de mort les transporteurs… Nous sommes infiniment reconnaissants à ces derniers d’être parvenus calmement à résoudre les difficultés techniques lors de l’installation de la remorque sur la plate-forme, malgré le contexte si anxiogène ! Et grâce à l’escorte des gendarmes, les tigres ont pu franchir le seuil de leur ancien « propriétaire » et emprunter l’autoroute à bord de deux camions, sous protection renforcée. Direction Saint-Martin-La-Plaine (Loire), pour une nouvelle vie !

Terre d’asile

C’est après une nuit de route que les dix grands félins ont enfin pu fouler le sol de leur tanière individuelle, au sein du refuge de Tonga Terre d’Accueil, notre partenaire. Joie que d’ouvrir les portes de la remorque et de les voir, pour la première fois de leur existence, découvrir espace et tranquillité ! En humant l’odeur des autres fauves du refuge, en entendant le lion Jon rugir au loin, en sentant de la terre sous leurs pattes, Douglas, Tim, Léo, Tara, Yma, Oona, Dian, Ashley, Lily et Rani ont certainement compris que de grands changements se profilaient à l’horizon. Oui, pour eux l’enfer était terminé. Pour autant, les traumatismes qu’ils ont subis rendront long et difficile le chemin de la guérison. La peur est là, à chaque seconde, qu’il va falloir leur faire oublier. Nous resterons à leurs côtés, pour les accompagner dans leur processus de résilience, à chacun de leurs pas…

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Dumba en Allemagne, enfin loin des routes Pour le gouvernement, les animaux sauvages captifs des cirques peuvent bien attendre

Commentaires 24

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Rozlis | mardi 19 janvier 2021

Félicitations pour votre cette magnifique libération!
Votre combat, car il s'agit bien d'un combat, en faveur des animaux,
m'impressionne !
Que cette année 2021 soit à l'image de ce bel évènement !

MARC | mardi 19 janvier 2021

Mettons fin à des pratiques d'un autre âge.
MARC

Philippe et Karine | lundi 18 janvier 2021

Je tiens à féliciter One Voice qui, sans son combat, sa perspicacité, sa détermination ainsi que sa lutte sur le terrain, ces animaux n'auraient pas pu être sauvés. C'est la raison pour laquelle, je soutiens par un don ponctuel One Voice et je remercie cette formidable association pour ses nombreux sauvetages et ses actions menées sur le front avec beaucoup de ferveur.

Jacqueline | lundi 18 janvier 2021

Merci One Voice! Vous êtes formidables, ces merveilleux tigres vont apprécier leur changement de vie. J'en ai les larmes aux yeux et formule un seul souhait: que d'autres actions de ce genre suivent. One Voice, je vous aime!