le lundi 18 décembre 2017 | 245

Le cirque détenant Maya nous attaque en justice!

Le cirque et son avocat veulent nous interdire de parler et d’agir pour Maya, leur souhait: nous réduire au silence. Nous ne laisserons pas Maya à son triste sort d’éléphant captif. Pas plus que nous n'abandonnerons le combat pour des cirques sans animaux.

Hr blog

Pour le cirque et son avocat, Maya est "en parfaite santé". Ils exigent que nous retirions la pétition signée par plus de 104 000 personnes pour obtenir #JusticePourMaya, ainsi que tous les articles, tweets et publications Facebook de nos sites et pages. Nous ne pourrions plus utiliser de photo de Maya, ni de tract, ni de panneaux parlant d'elle ou avec sa photo. Ils refusent que nous puissions faire des manifestations ou des rassemblements pour elle.

En résumé, le cirque exige que nous arrêtions purement et simplement de défendre les animaux, Maya en particulier, et que l'on s'en excuse publiquement dans les journaux et sur notre site !

Ils veulent pouvoir continuer et finir d'exploiter Maya, jusqu'à ce que mort s'ensuive, si possible loin des regards!

Leur choix de mots serait au demeurant fort amusant, s'ils ne concernaient pas Maya qui souffre terriblement. Nous leur créons "un trouble anormal de jouissance", c'est-à-dire qu'ils exploitent l'image et la vie elle-même de leurs animaux pour gagner la leur, quels que soient leur état et les signes extérieurs de leur mal-être, et si l'on cherche à les défendre, halte-là!

Pourtant, Maya est exploitée depuis plus de 40 ans, ballotée de la piste au camion remorque, entre ankus et chaine au pied. Maya a mal.

Ils gagnent littéralement leur vie de cela, et ils osent dire que nous menons une "campagne de dénigrement" à leur encontre, alors qu'ils nient les besoins les plus élémentaires de cette éléphante!? Elle a besoin de se retrouver dans un sanctuaire, et non, ce n'est pas une "demande fantaisiste" que nous ferions à la légère.

Sa posture est déformée, son corps est décharné. Oui, Maya meurt sous nos yeux, oui, nous la défendons et nous continuerons à la défendre, elle et tous les animaux captifs de l’industrie de spectacle, contre ses propriétaires humains qui la chosifient et nient ses conditions de vie absolument indignes.

Dans le combat de One Voice pour Maya, des alliés sont à nos côtés : scientifiques, philosophes, entrepreneurs, personnalités médiatiques, mais par dessus tout : VOUS !

Nous irons jusqu’au bout, le cirque réduit les animaux au silence, leurs défenseurs ne laisseront pas faire !

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Lettre à Elisabeth Borne, Ministre de la Transition écologique et solidaire
Micha est mort ce 12 novembre

Commentaires 245

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Clark | vendredi 22 décembre 2017

Il faut arrêter TOUS les cirques animaliers du monde entier ,mais pour cela ,il faudrait une grande révolution collective contre ça et pas seulement dans quelques pays ,dans tous! Cet éléphant n est pas le seul ,il y en a tellement qui souffrent et depuis tellement longtemps... C'est aussi une histoire d éducation,il faut que les parents enseignent à leur enfants de ne pas y aller des leur plus jeune âge et dire pourquoi !!

Crueltyfree | vendredi 22 décembre 2017

Merci votre combat qui nous réchauffe le coeur.
Je vous renouvelle un don qui j'espère vous sera utile.

Freedom!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

SEV56 | vendredi 22 décembre 2017

Pour avoir vu MAYA à quelques mètres de chez moi pendant quelques jours, passant ses journées à se balancer d'un pied sur l'autre, le regard vide, je souhaite que TOUT soit fait pour la libérer !!
A l'époque, j'avais envoyé un mail à la Fondation Bardot pour dénoncer sa situation, mais il est resté sans suite ...

Susan72 | vendredi 22 décembre 2017

Pendant plusieurs siècles, l'Ordre de Malte a racheté des esclaves qui étaient prisonniers dans l'Empire Ottoman, ce n'était évidemment pas la solution idéale, mais s'il avait fallu attendre l'abolition de l'esclavage(au XIXème siècle),ce sont des milliers de gens qui n'auraient jamais été sauvés!

Ceci dit, je me doute bien que la plupart des cirques refuseront de vous vendre un de leurs animaux, car ils ne veulent surtout pas que vous puissiez voir de près dans quel état ils les ont mis!

Maya doit être saisie sur ordre de la justice ou du préfet, c'est la seule solution.(s'il y en a une autre, je ne la connais pas)

Au fait, la préfète s'est endormie sur le dossier ou quoi?