le mardi 19 avril 2022 | 22

Le 14 avril, sur son vol 473, Air France transportait 100 singes de Maurice à destination d'un laboratoire britannique


Mis à jour le 13 juillet 2022

Le 14 avril à 6 heures du matin, Air France 473, un vol passager de nuit en provenance de Maurice a atterri à l'aéroport Charles de Gaulle (CDG), probablement plein de touristes revenant de leurs vacances sur l'île paradisiaque. Ce que les passagers ignoraient, alors qu'ils appréciaient leur confort en vol, c'est que 100 singes terrifiés se trouvaient juste sous leurs pieds dans la soute. Quel contraste violent entre ces vacanciers et les singes emprisonnés dans des caisses. Pour ces derniers, la destination finale était un laboratoire de test britannique dans lequel ils vont endurer le pire avant une mort certaine.

Hr blog

Un vol de 11 heures avant... les paillasses.

Un travailleur concerné de l'aéroport de Roissy a alerté Action for Primates et One Voice après avoir appris le sort qui attendait ces macaques à longue queue expédiés en fret. De Paris, les singes ont été soumis à plus d'heures de confinement dans les caisses lors de leur transport vers le Royaume-Uni. Nous soupçonnons qu'ils ont été transportés par le transporteur allemand - Bin Air - de la France au Royaume-Uni, arrivant à l'aéroport de Manchester, une destination clé pour les singes importés au Royaume-Uni pour l'industrie de la recherche et des tests de toxicité (empoisonnement). La destination finale des singes était Labcorp (anciennement connue sous le nom de Covance) à Harrogate, une société mondiale de recherche sous contrat spécialisée dans les tests pharmaceutiques, chimiques et de produits phytosanitaires.

Un commerce opaque et abject

One Voice et Action for Primates ont déjà révélé le monde secret et cruel du commerce et du transport de singes vers l'Europe pour les utiliser dans les laboratoires et le rôle d'Air France dans le transport régulier de singes du Vietnam et de Maurice vers l'Europe. L'île Maurice est le principal fournisseur de singes des laboratoires européens et américains, exportant plus de 14000 êtres en 2021. La France est l'un des pays au cœur de ce commerce cruel, avec Silabe (Simian Laboratory Europe), une société basée à Niederhausbergen, faisant office de une étape connue pour importer des centaines de singes qui sont ensuite vendus à des laboratoires à travers l'Europe.

Avec l'inquiétude généralisée du public, bon nombre des principales compagnies aériennes du monde qui transportaient autrefois des singes vers des laboratoires - comme American Airlines, British Airways, United Airlines, South African Airways, Air China, China Airlines, Delta Airlines, Eva Air et Air Canada - ont mis fin leur implication dans cette entreprise cruelle. De nombreuses autres compagnies aériennes de passagers et compagnies de fret ont également déclaré leur intention de ne pas s'impliquer dans ce commerce.

Ce qui les attend...

Les macaques à longue queue sont l'espèce de primate non humain la plus utilisée dans les laboratoires. La majorité des individus sont utilisés dans des tests pour évaluer la toxicité des médicaments et des produits chimiques. Dans ces tests «d'empoisonnement», les singes reçoivent une substance par injection ou ingestion forcée pour voir les effets néfastes sur les animaux. Encore. différentes espèces réagissent différemment à un médicament ou à un produit chimique et les tests de toxicité ne peuvent pas prédire les effets indésirables que les humains subiront. Il y aura toujours des difficultés à extrapoler d'une espèce à une autre, et des expériences de laboratoire soigneusement contrôlées à la condition humaine et aux situations réelles de la vie humaine.

Agissons ensemble pour les macaques

Veuillez vous joindre à Action for Primates et One Voice dans notre appel à Air France pour qu'elle cesse de transporter des primates non humains et rejoigne les nombreuses autres compagnies aériennes qui refusent de jouer un rôle dans ce commerce cruel.

Envoyez un message à ( message type à télécharger ici )
Anne Rigail, Directrice générale : anne.rigail@airfrance.fr
Christophe Boucher, vice-président exécutif d'Air France Cargo, chboucher@airfrance.fr
Frédéric Kahane, Directeur de la fidélisation du groupe Air France, frederic.kahane@airfrance.fr

Vous pouvez également écrire à Bin Air pour demander des éclaircissements sur son rôle dans le transport de singes destinés à la recherche et l'exhorter à ne pas faire partie du commerce mondial cruel de la vie des singes: cierpka@binair.eu et charter@binair.eu

Hr blog

Dans la thématique

Les rats « mélomanes » : ce qu’ont oublié les médias One Voice dépose plainte contre Genclis pour mauvais traitements envers les animaux du laboratoire

Commentaires 22

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Yvabra | lundi 25 avril 2022

Je signe inlassablement les pétitions pour ces pauvres martyrs ,mais rien n'y fait ! Quand est-ce qu'un gouvernement se penchera un jour sur la question, pour abolir enfin ces pratiques, qui peuvent être remplacées par des méthodes alternatives! Je suis écœurée par cette indifférence devant tant de maltraitance et par le rôle d'Air France !!

Yseult | dimanche 24 avril 2022

C’est purement scandaleux !! Quelle honte pour Air France.

moumoune | dimanche 24 avril 2022

stop, je n'en peux plus de toute cette maltraitance sur tous ces animaux, honte d'être humaine quand je vois ce qu'ils sont capable de faire sur eux.

DB | dimanche 24 avril 2022

Expérimentation animale.

Incompréhensible au 21e siècle que de cruauté pour l'argent !!!