le lundi 17 octobre 2016 | 6

Lapins angoras : le combat continue

Un mois après les révélations de l'enquête de One Voice dans les élevages de lapins angoras, la campagne bat son plein… dans le monde entier !

Hr blog

Le 15 septembre dernier, One Voice rendait publiques les images de la torture des lapins angoras dans les élevages français qui les exploitent pour leur laine. Pendant plusieurs mois, ses enquêteurs ont infiltré la filière et filmé les scènes d'épilations au cours desquelles les lapins hurlent de douleur. Ils ont vu leur peau arrachée avec les poils. Ils ont vu leur solitude dans leur petite cage froide et inconfortable, senti l'odeur d'ammoniaque de l'urine qui se répand librement. Ils ont constaté la façon dont les éleveurs les traitaient, oubliant même qu'il s'agit d'êtres sensibles.

Nos images autour du monde

Ces images ont fait depuis le tour du monde. Après celles de PETA sur les lapins angoras en Chine, leur sort en France a fait l'actualité au Vietnam, au Japon, en Amérique du Sud, aux Etats-Unis, en Angleterre ! Quant à l'Italie et à l'Allemagne, nos partenaires y préparent le lancement d'une campagne avec nos images, comme cela a déjà été le cas au Danemark, où elle a fait la Une de principal journal du pays. Désormais, les consommateurs ne pourront plus ignorer la souffrance des lapins martyrisés pour leur laine. Une mobilisation mondiale sans précédent est en cours… Notre pétition a déjà recueilli plus de 50000 signatures !

Notre action

One Voice a déposé plainte contre l'un des éleveurs qui avait confessé revendre certaines lapines atteintes d'un cancer à un laboratoire pour des expériences. Un courrier a également été adressé au ministre de l'Agriculture pour lui demander l'interdiction de ces élevages et du commerce de l'angora. Nous l'avons sollicité pour un rendez-vous avec PETA France au cours duquel nous lui remettrons les signatures de la pétition afin d'appuyer nos demandes…

Pour nous aider, plusieurs actions possibles :

  • Continuez à signer et partager la pétition !
  • Envoyez-nous vos vêtements en angora et ceux de vos proches. Ils seront transmis à nos refuges partenaires pour apporter un peu de douceur et de réconfort aux chats abandonnés cet hiver.
  • Soutenez notre action et permettez aux enquêtes de se poursuivre.
Hr blog

Dans la thématique

De la forêt primaire à la jungle urbaine: les vêtements Manu labellisés
L’agonie des visons dans un élevage d'Eure-et-Loir

Commentaires 6

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Laurence | lundi 17 octobre 2016

Là aussi, j'espère une prise de conscience au niveau mondial, stop à la souffrance des animaux, tout aussi insupportable que la souffrance des humains.

ANNICK | lundi 17 octobre 2016

PLUS JAMAIS ça une horreur