le mardi 16 février 2016 | 8

La toxicogénomique : une méthode qui épargne les animaux !

​La toxicogénomique est une méthode substitutive aux tests de toxicité sur les animaux. Elle est à la fois plus efficace, plus rapide et moins chère ! One Voice et Antidote Europe sont à l'origine de son développement.

Hr blog

La toxicogénomique est la génomique appliquée à l'identification des gènes affectés par l'exposition de la cellule à un produit chimique. Son principe a été énoncé il y a plus de dix ans. Un rapport complet sur cette méthode a été édité par One Voice et Antidote Europe. Il est disponible sur demande.

Une méthode plus efficace !

Les résultats obtenus par le test des effets toxiques de vingt-huit substances chimiques se sont avérés nettement supérieurs à ceux de l'expérimentation animale. La toxicogénomique d'une substance est cent fois plus rapide et cent fois moins onéreuse que le test sur modèle animal. Et plus important encore, elle ne fait pas le pari, trop souvent délétère pour notre santé – l'actualité ne cesse de nous le rappeler –, que nous partagerions la réaction de l'animal vis-à-vis de la substance testée.

Deux avantages déterminants

La toxicogénomique présente deux avantages tout à fait déterminants : Elle permet la compréhension des mécanismes cellulaires et l'évaluation du risque toxique à court, moyen et surtout à long terme. Elle a également la capacité unique d'explorer simultanément, en une seule expérience, un grand nombre de voies pathologiques potentielles : cancer, neuropathologies, réponses inflammatoires, problèmes métaboliques, du développement de l'embryon, de la reproduction, etc.

Une méthode universelle

La toxicogénomique permet aussi l'étude scientifique de la toxicologie chez n'importe quelle espèce (animale, terrestre, aquatique, végétale), à condition de mettre en œuvre les cellules et les gènes de l'espèce considérée. La toxicogénomique a donc le potentiel de devenir la référence en matière d'évaluation du risque toxique pour la santé humaine comme pour la préservation de l'environnement, la biodiversité en particulier. Ce n'est donc pas seulement une méthode qui épargne les animaux, mais la voie de l'avenir !

Soutenez le combat de One Voice contre l'expérimentation animale !

« … il est urgent d'éliminer de notre environnement les substances nocives responsables des pathologies majeures que sont, par exemple, le cancer et les démences. Du fait de la libre circulation des biens entre les pays européens, il revient à l'Union européenne, et donc à la Commission européenne, de mettre en œuvre l'évaluation fiable des risques toxiques, c'est-à-dire d'abandonner le test sur modèle animal dans le projet REACH. » (in "La toxicogénomique - Une évaluation des risques toxiques fiable pour l'homme". Un rapport d'Antidote Europe et One Voice, septembre 2005).

Hr blog

Dans la thématique

Une première victoire pour les beagles et les golden retrievers enfermés à Mézilles!
Scandale de la Dépakine : l'expérimentation animale prouve encore sa dangerosité

Commentaires 8

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

wettlé | lundi 06 juin 2016

Oui, c'est une très belle avancée pour les animaux il faut maintenant tout faire afin que cesse l'expérimentation animale qui ne relève d'aucun humanisme, d'aucune éthique, d'aucune morale et d'aucun respect et considération à l'égard des animaux qui sont nos égaux et nos frères, et sont des êtres vivants tout comme nous. Je me réjouis à chaque fois que sont annoncées des évolutions positives et concrètes en faveur des animaux. Nous devons néanmoins continuer de nous battre et agir afin que ces méthodes de substitution soient bientôt appliquées et admises dans tous les laboratoires de France et d'ailleurs. Il est impensable et ignoble "d'utiliser des animaux en tant que matériel de recherche" tous ces scientifiques sont des monstres, des bourreaux et n'ont aucun sens du respect de la vie qu'elle soit animale ou humaine car l'industrie des médicaments n'est que honte et scandale.

anna | mardi 26 avril 2016

C'est absolument formidable pourquoi n'y a t il pas plus de communication au sujet de cette avancée?!! Il serait intéressant de proposer ce rapport au sein des universités collèges et lycées afin de sensibiliser les futures générations ! Certes le lobbying est à prendre en considération mais c'est la vox populi qui fera la différence !!

michèle | mercredi 20 avril 2016

C'est vraiment super.

Lydie | mardi 19 avril 2016

Allez ! Qu'attendez-vous pour laisser les animaux en paix ! Adoptez cette technique dans le monde entier !