le mardi 16 janvier 2018 | 75

La Cellule Zoé mobilisée pour des oies battues, et en justice pour Copain le chat


Mis à jour le 20 août 2020

Il est inadmissible que de paisibles animaux, qui ne demandaient rien à personne soient battus, mutilés, persécutés et tués par des humains violents ! La Cellule Zoé de One Voice est là pour eux, évidemment, et ne laissera rien passer !

Hr blog

Les oies d'une dame se sont échappées pour aller gambader dans le jardin d'à côté. Sûrement l'herbe aura-t-elle eu l'air plus verte de ce côté-là. Le voisin s'en est alors pris à elles devant un témoin horrifié par la violence des coups portés qui ont couté la vie à l'une des oies. One Voice se portera partie civile pour actes de cruauté.

Dans l’Est de la France, la Cellule Zoé se mobilise aussi pour Copain, qui, en septembre a perdu la vie de deux balles de 9 mm juste avant de pouvoir rentrer chez lui! One Voice s'est constituée partie civile pour que le ou les coupables ne restent pas impunis.

Ce couple de Moselle, le cœur sur la main, avait recueilli Copain un chat errant, qui avait trouvé en leur chat Tigrou, un compagnon fidèle. Cela faisait trois ans que Copain faisait partie du foyer, membre à part entière de la famille.

Fin septembre 2017, leurs protecteurs sont en vacances et leurs chats pour quelques jours sous la surveillance de la voisine qui les connaît bien. Tigrou et Copain sortent faire leur ballade du soir dans le quartier comme à leur habitude. Plus tard la voisine appelle Copain qui n’est pas encore rentré. Elle entend deux coups de feu retentir, et se précipite dans la rue. Elle voit alors Copain surgir de nulle part et s'écrouler sur le bitume avant d’avoir pu atteindre la maison. Il décédera après quelques râles, son artère principale perforée par une balle de 9 mm comme le relèvera l’autopsie du vétérinaire.

Tigrou a perdu son ami, Copain a perdu la vie, parce que ce soir-là un humain avait envie de tuer. Ce crime ne peut rester impuni.

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

En infraction avec la loi, une animalerie propose encore d’acheter des animaux sans délai de réflexion Salon du chiot de Bourg-en-Bresse : lettre ouverte à Jean-François Debat, maire de la commune

Commentaires 75

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Michka | dimanche 21 janvier 2018

Les personnes faisant preuve de cruauté et de violence envers tout être vivant doivent être jugées et condamnées.

Geneviève | samedi 20 janvier 2018

Inadmissible cette violence gratuite, simplement sur pulsion, quelle qu'elle soit. Je n'ose imaginer ce que ces monstres seraient capables de faire, par des temps encore plus troublés, en sachant qu'ils ne risquent quasiment rien. J'ai honte de faire partie du genre humain souvent. Heureusement que vous et vos autres confrères défenseurs des animaux vous battez sans relâche. Merci à tous.

G | samedi 20 janvier 2018

Comment un pays évolué et un gouvernement peuvent ils laisser quiconque tuer une vie,peut importe l'espèce, étant donné ce que cela révèle de la dangerosité du tueur pour la société? Il est temps que les lois soient punitives et à la hauteur des conséquences de l'acte pour une société plus sûre.

Claire | vendredi 19 janvier 2018

Il ne faut pas oublier que les animaux sont des êtres vivants avec leur sensibilité, tout comme l'humain. Il faut que les atrocités dont ils sont victimes cessent.