le lundi 02 juillet 2018 | 85

Jeune chienne battue et poignardée, la Cellule Zoé réclame justice pour Mylanne

Aucune précarité sociale ou affective ne peut justifier les violences subies par les animaux et leur meurtre! Aucune addiction ne peut servir d'excuse recevable pour atténuer la gravité du geste! Mylanne n'a vécu qu'un calvaire avec l'homme qui l’avait recueillie. La jeune chienne berger allemand n’aura été que le souffre-douleur de cet humain dangereux.

Hr blog

Edit:

Le prévenu a été condamné
à 6 mois d’emprisonnement ferme,

et à une interdiction à vie de détenir un animal.

Mylanne vivait dans la terreur

Il y a deux ans, Mylanne a rencontré un homme alcoolique et violent. Il l'a ramenée chez lui, dans l'intention de la dresser à la dure, "pour qu'elle bouffe les autres animaux de la résidence car ils le faisaient chier".  

Depuis lors, la jeune chienne se faisait battre si fort, et si régulièrement, que des voisins l’entendait à travers les murs. Ils croisaient quotidiennement l'homme saoul et agressif, qui s'en était déjà pris à eux. S'il faisait même peur à ses voisins qu'il insultait et menaçait, que pouvait-elle, si démunie face à sa colère?  

Comme tout chien, elle cherchait tant à se faire aimer, cherchant la tendresse dans ses yeux, mais n'y trouvait qu'aigreur, ressentiment, instabilité et déchainement de colère...  

Mylanne en avait peur.  

Il sentait l'alcool ce 10 mars, en rentrant chez lui. Elle aboya pour le garder à distance, craignant de faire une fois de plus les frais de ses excès. Mais ce qui l’attendait était pire que tout. Terrorisée, elle s'est faite poignarder dans le dos par cet individu asocial, sans cœur, et irascible. Le coup fut si fort que le couteau en fut tordu... elle gémit. Il l'acheva, la traina dans l'escalier de son immeuble, et jeta son cadavre dans la poubelle collective.  

Heureusement un témoin appela la gendarmerie. Les traces de sang laissées entre le local poubelle et le domicile du tortionnaire, l'arme du crime, retrouvée chez lui, et le corps de Mylanne, permirent de le confondre.

La Cellule Zoé combat une fois de plus la cruauté

Nous serons à Pontoise, au tribunal, le 2 juillet, pour que cet homme, aux antécédents déjà chargés, clairement un danger public, reçoive une sentence exemplaire. La Cellule Zoé y veillera dans sa plaidoirie. Nous avons porté plainte pour acte de cruauté contre cet homme "alcoolique, impulsif et instable" selon le médecin qui a reconnu sa responsabilité pénale.

Une fois de plus, nous implorons les pouvoirs publics de reconnaitre le lien entre les violences exercées sur les humains et les animaux, et de modifier la loi en conséquence.

Signez et partagez notre pétition pour condamner toute les violences, quelle que soit la victime.

Jessica Lefèvre-Grave
Hr blog

Dans la thématique

Aidons l’école du chat sous le choc après une attaque de ses protégés les plus vulnérables
L'éleveuse maltraitante récidiviste enfin jugée

Commentaires 85

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Leïla | jeudi 18 octobre 2018

Pauvre Mylanne :/ "que pouvait-elle, si démunie" ?

Sylvie | dimanche 08 juillet 2018

Comment peut-on être aussi cruel vis-à-vis de cette petite Mylanne, qui avait l'air si douce ? Que justice soit faite pour ce monstre !

ganges | samedi 07 juillet 2018

Sans commentaire!aussi sordide que tous ces tortionnaires trop nombreux et dont les actes de barbarie se multiplient au fil du temps.Qu'il soit puni de façon exemplaire.Pourquoi ne met-on pas en place un permis de détention d'animaux, avec suivi, ce qui je pense rendrait certaines personnes plus responsables...

monique | samedi 07 juillet 2018

6 mois c'est trop peu , ras le bol du laxisme de la justice