le jeudi 17 mai 2018 | 32

Inouk, l’éternel second

Inouk a vécu toute sa vie dans l'ombre des membres de sa famille, entre tragédies et séparations. Il a rongé les parois du bassin jusqu’à ce que la pulpe de ses dents soit à vif.

Hr blog

Inouk est né le 23 février 1999 dans les bassins de Marineland. Sa mère était Sharkane et son père Kim 2. Récemment, on a fêté son anniversaire au parc. Tandis que les dresseurs sautillaient en riant devant la caméra, c'est avec une lenteur mortuaire qu'on le vit s’approcher du grotesque gâteau offert pour l’événement.

C‘est qu’au terme de 19 ans de captivité, ce mâle à la nageoire dorsale sous développée et affaissée a peu de raisons de se réjouir: sa vie n’a été qu’une suite de tragédies et de séparations. Et lui-même atteint aujourd’hui l’âge périlleux où son demi-frère est mort.

Le premier drame survint quand il avait quatre ans à peine. Sa sœur Shouka, qu’il adorait, fut enlevée aux siens vendue à un delphinarium aux Etats-Unis. Le cœur brisé, Inouk a écouté Sharkane appeler des jours durant sa fille disparue. Il a entendu mourir à quelques mètres de lui son père Kim 2, brisé lui aussi par le départ de Shouka, puis sa mère, dévorée par une infection.

Auparavant, Inouk s’était livré à une tâche peu commune chez les orques mâles. Alors que Sharkane accouchait de Wikie, Freya, la seconde adulte du bassin, aurait dû normalement l’aider. Mais la tension était telle entre les deux orques que Freya resta à l'écart. C’est donc le tout petit Inouk qui servit de «marraine» à sa sœur Wikie et la porta en surface pour qu'elle respire pour la première fois. On dit d’Inouk qu'il est calme et gentil. Après le départ de Shouka, il se mit pourtant à se taper le crâne sur le rebord du bassin, comme son demi-frère Valentin.

Et quand sa mère mourut, il perdit rang et protection. Désormais éternel second, il se mit à ronger le béton du bassin et à mâcher les jointures en caoutchouc des vitres par ennui, s'abîmant les dents jusqu'à la pulpe. Aujourd’hui, Inouk est adulte. Ce grand gaillard n’a ni compagne, ni voisine ni aucune femelle d’un autre clan qu’il puisse courtiser. Autour de lui, il n’y eut jamais que des membres de la famille proche, à l’exception de sa tante Freya qui l’adopta quand il fut orphelin. Un moment, on parla de le vendre à Valence en Espagne avec son frère, puis l’idée fut abandonnée. Alors, Wikie doit désormais éloigner à coups de dents ce frère importun, parfois avec rage, car il cherche ses faveurs depuis des années bien que l'inceste soit prohibé chez les orques libres. Le plus souvent, avant le spectacle, Inouk est placé dans un bassin séparé d’elle. De violentes bagarres semblent avoir explosé juste après l’inondation de 2015 et la mort de Valentin, qui a fait, par la force des choses, sortir de l'ombre le petit Inouk. Mais pour aller vers quelle vie ? 

Yvon Godefroid
Hr blog

Dans la thématique

Pour les orques, Parques Reunidos doit prendre la bonne décision
Sauvons nos orques! Un sanctuaire, pas la Chine !

Commentaires 32

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Melania | jeudi 12 décembre 2019

Le principe même de maintenir en bassin pour faire "jouer" des cétacés dont l'océan est le milieu natif est abject !
Qu'on veuille les céder pour de l'argent aux chinois, pour être torturées...
J'ai toujours vu des orques et dauphins en beauté et liberté sur des reportages : c'est sublime !

Françoise | samedi 07 décembre 2019

Comme c'est lamentable ce que fait ce parc. Pourquoi n'y a-t-il pas de sanctions fortes et radicales prises à son encontre? Ces non humains devraient être sanctionnés. ..

arvernale | samedi 07 décembre 2019

Bonjour, que pouvons-nous faire pour aider (je cherche en vain la pétition) ?
Merci à vous pour vos actions
Cordialement
M

One Voice | dimanche 08 décembre 2019

Bonjour, je vous invite à suivre le lien vers notre pétition: https://www.mesopinions.com/petition/animaux/uneviepourinouk/63702?lang=fr
Merci beaucoup pour votre engagement, l'équipe de One Voice.

Sandrine | samedi 07 décembre 2019

Que pour une fois, l'humanité prenne le dessus sur le profit.
En avez-vous ? Nous le saurons bientôt...