le jeudi 17 mai 2018 | 27

Inouk, l’éternel second

Inouk a vécu toute sa vie dans l'ombre des membres de sa famille, entre tragédies et séparations. Il a rongé les parois du bassin jusqu’à ce que la pulpe de ses dents soient à vif et qu'il faille les lui arracher!

Hr blog

Inouk est une orque mâle née le 23 février 1999 dans les bassins du Marineland. Sa mère était Sharkane et son père Kim 2. Récemment, on a fêté son anniversaire au parc. Tandis que les dresseurs sautillaient en riant devant la caméra, c'est avec une lenteur mortuaire qu'on le vit s’approcher du grotesque gâteau offert pour l’événement.

C‘est qu’au terme de 19 ans de captivité, ce mâle à la nageoire dorsale sous développée et affaissée a peu de raisons de se réjouir: sa vie n’a été qu’une suite de tragédies et de séparations. Et lui-même atteint aujourd’hui l’âge périlleux où son demi-frère est mort.

Le premier drame survint quand il avait quatre ans à peine. Sa grande sœur Shouka, qu’il adorait, fut enlevée aux siens pour partir aux Etats-Unis. Le cœur brisé, Inouk a écouté Sharkan appeler des jours durant sa fille disparue. Il a entendu mourir à quelques mètres de lui son père Kim 2, brisé lui aussi par le départ de Shouka, puis sa mère, dévorée par une infection.

Auparavant, Inouk s’était livré à une tâche peu commune chez les orques mâles. Alors que Sharkane accouchait de Wikie, Freya, la seconde adulte du bassin, aurait dû normalement l’aider. Mais la tension était telle entre les deux orques que Freya resta à l'écart. C’est donc le tout petit Inouk qui servit de «marraine» à sa sœur Wikie et la porta en surface pour qu'elle respire pour la première fois. On dit d’Inouk qu'il est calme et gentil. Après le départ de Shouka, il se mit pourtant à se taper le crâne sur le rebord du bassin, comme son frère Valentin.

Et quand sa mère mourut, il perdit rang et protection. Désormais éternel second, il se mit à ronger le béton du bassin et à mâcher les jointures en caoutchouc des vitres par ennui, s'abîmant les dents jusqu'à la pulpe. Aujourd’hui, Inouk est adulte. Ce grand gaillard n’a ni compagne, ni voisine ni aucune femelle d’un autre clan qu’il puisse courtiser. Autour de lui, il n’y eut jamais que des membres de la famille proche, à l’exception de sa tante Freya qui l’adopta quand il fut orphelin. Un moment, on parla de le vendre à Valence en Espagne avec son frère, puis l’idée fut abandonnée. Alors, Wikie doit désormais éloigner à coups de dents ce frère importun, parfois avec rage, car il cherche ses faveurs depuis des années bien que l'inceste soit prohibé chez les orques libres. Le plus souvent, avant le spectacle, Inouk est placé dans un bassin séparé d’elle. De violentes bagarres semblent avoir explosé juste après l’inondation de 2015 et la mort de Valentin, qui a fait, par la force des choses, sortir de l'ombre le petit Inouk. Mais pour aller vers quelle vie ? 

Yvon Godefroid
Hr blog

Dans la thématique

Shouka, l’oubliée
Silence, mensonges, et trahisons : bienvenue dans l’univers de la captivité et du ministère.

Commentaires 27

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

12345 | jeudi 07 juin 2018

Il est affligeant de traiter les animaux comme des esclaves et des prisonniers a vie.
Il faudrait plus de bon sens et oublier les retombées financières à l'exploitation des animaux.

Claudine | mardi 22 mai 2018

Il faut prendre conscience de la détresse de ces animaux et faire pour le mieux pour les protéger

Selene | mardi 22 mai 2018

Les choses changeraient si la situation était inversée et si c'était l'homme qui était enfermé à faire des numéros de cirque pour avoir de la nourriture en échange...Tout ce qui compte c'est le profit et l'argent que rapportent ces satanés parcs plutôt que le vrai bien être et la liberté de ces animaux en milieu océanique.

Bastet | lundi 21 mai 2018

C'est hélas toujours la même horreur commise par tous ces êtres humains totalement dépourvus d'AME !