le lundi 20 août 2018 | 125

Fourrure : les images insoutenables d’un jeune vison dévoré vivant

Ce sont les images d’une enquête réalisée dans une ferme à fourrure, en Lituanie, partagées par Tušti narvai, un de nos partenaires au sein de la Fur Free Alliance. On y voit un jeune vison se faire dévorer vivant par ses frères et sœurs. Cette scène horrible n’est pourtant qu’une infime partie du cauchemar des visons élevés pour leur fourrure. Il est temps que cela cesse. Signez la pétition ! #VisonsLeRespect

Hr blog

Une scène de cauchemar

« C’est la scène la plus choquante dont j’ai été témoin ». C’est ainsi que l’enquêteur qui a mené l’investigation décrit les images qu’il a filmées : un jeune vison, enfermé dans une cage de cette ferme à fourrure, le ventre ouvert, tentant désespérément d’échapper à ses frères et sœurs qui le dévorent vivant.

Ce cauchemar, pourtant, n’est pas rare. Dans les fermes à fourrure, les individus naissent et vivent dans des cages minuscules. Contraints à la promiscuité, condamnés à l’ennui, ils deviennent fous, s’attaquent, se blessent et, parfois, s’entredévorent…

Un échantillon de l’horreur

Sur la vidéo de l’enquête, on voit aussi : des visons couverts de sang après s’être battus, d’autres dont des membres manquent, des oreilles arrachées, des blessures ouvertes, des bébés de quelques jours tremblotants sur le grillage, la bouillie infâme qui leur sert de nourriture, les tas d’excréments grouillants de larves sous les cages... Alertées de ces actes de cruauté grâce à l’enquête, les autorités vétérinaires locales devraient désormais travailler avec le bureau du procureur pour obtenir une sanction adaptée.

#VisonsLeRespect

Toute cette horreur pourquoi ? Pour l’industrie du luxe ? Oui, cet élevage est en Lituanie, mais en France aussi il y a des fermes à fourrure. Et, surtout, notre pays, capitale internationale de la mode et du luxe, a un rôle important à jouer auprès des créateurs… La mode n’a pas besoin de fourrure, une mode éthique est possible et est choisie par des couturiers toujours plus nombreux

Pour l’interdiction de l’élevage des animaux pour leur fourrure, signez et partagez notre pétition !

Hr blog

Dans la thématique

Aline's Fashion, la mode Made in France sans cruauté et labellisée Fur Free Retailer
La Lettonie doit renoncer au martyre des visons pour leur fourrure!

Commentaires 125

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Serge | vendredi 19 octobre 2018

Please stop torturing animals for their fur and use artificial fur

Claire laurent-canet | vendredi 31 août 2018

La mise en beauté de l'être humain ne doit pas se servir de ce genre de produit venant d'un animal qui là en plus souffre, n'importe quelle notoriété n'a le droit de se donner le droit de porter un vêtement fabriqué et issu de la souffrance animale, pour moi ce n'est pas une beauté et encore bien moins une réelle notoriété honorable. stoppez les souffrances animales jusque dans vos assiettes

KARINE et PHILIPPE | lundi 27 août 2018

Monsieur Emmanuel MACRON, Monsieur Stéphane TRAVERT, Monsieur Nicolas HULOT devraient réagir afin d'interdire l'usage de fourrure en provenance de visons. Le silence de nos élus politiques en dit long sur leur courage et leur engagement. Ils devraient, au contraire, prendre exemple sur le code du bien être de l'animal adopté en Juillet 2018 par la Wallonie (Belgique). La France n'a pas évolué en ce qui concerne la condition animale. La fourrure ne doit plus exister dans la mode. Les fourrures synthétiques sont depuis très longtemps en vogue, elles rendent les femmes très belles, à la seule différence, c'est qu'elles ne portent pas la souffrance des animaux, ni le sang de ceux-ci. Monsieur Jean-Paul GAUTHIER doit prendre en considération le bien être animal et n'a pas à déguiser ses mannequins par des fourrures animales, la mode est le reflet de notre société, elle est bien laide de nos jours. La France n'est pas le pays des droits de l'homme, mais le pays des droits de tuer en toute liberté et en toute impunité.

Nicky | lundi 27 août 2018

Arrêter ce massacre sur les animaux, la fourrure c'est démodé depuis longtemps même quand on s'appelle J.P. GAULTIER !!!! Toujours la même réflexion, dans ce pays les animaux n'ont plus aucune place et le Gouvernement n'en a rien à faire, aucun courage pour se dresser contre toutes les cruautés animales. On ne voit rien et surtout on ne dit
rien, c'est tellement facile d'ignorer