le mardi 21 juillet 2020 | 13

Figuig : stoppons le projet de route qui va éventrer la palmeraie !

À Figuig, la vie est douce. Dans les ruelles pavées de cette petite oasis du désert marocain, le temps semble suspendu. Pourtant, à la sortie du confinement, le bruit des bulldozers a secoué la bourgade. Alors la population entière s’est dressée contre ce projet de route qui a commencé sans son accord et menace leur environnement tout entier.

Hr blog

Photo: ©Charaf-Eddine

À la frontière algérienne, Figuig est connue de certains touristes privilégiés. Cette petite ville/palmeraie est un joyau, qui fait l’objet de plusieurs demandes d’inscription au patrimoine de l’humanité. C’est une île verte au milieu du désert, que l’humain a su apprivoiser pour favoriser la vie.

Éventrer Figuig ?

La route qui doit la défigurer va la traverser de part en part et venir perturber les animaux habitant le Jorf, une falaise vieille de 65 millions d’années. Beaucoup d’oiseaux nichent là, mais aussi des reptiles et quelques mammifères. Mais le comble c’est que, malgré la réglementation en vigueur, aucune étude d’impact n’a été réalisée... Il est donc impossible de savoir quels animaux vont subir de plein fouet cette démolition de leur habitat, ni comment limiter les dégâts, voire si cette route signera la mise à mort de certains. Une aubaine pour l’entreprise qui n’aura aucune mesure compensatoire à mettre en œuvre !

Figuig est aujourd’hui un jardin, un joyau de culture et d’histoire, un asile où les animaux du désert alentour peuvent trouver ce qu’il y a de plus précieux : un peu d’eau et de fraîcheur. Au lieu des étroites ruelles actuelles, la route projetée aurait une emprise totale (avec trottoirs) de six mètres de large et serait goudronnée. Son objectif ? Faciliter l’accès des touristes ! Mais jamais le tourisme de masse n’a permis le respect des communautés ou de l’environnement. Cette route ne va pas seulement défigurer la palmeraie, elle va la dénaturer, la priver de son âme et de ses richesses : les nombreuses vies qui y trouvent un refuge.

Pour aider les habitants de Figuig, faites part de votre indignation à l’ambassade du Maroc. Les travaux doivent immédiatement cesser !

Pour écrire à l'ambassade, vous trouverez ici un courrier-type.
Ambassade du royaume du Maroc
5 Rue Le Tasse
75116 Paris
E-mail : info@amb-maroc.fr

Annie Réma
Hr blog

Dans la thématique

La réserve naturelle nationale des Ramières ne doit pas être rouverte à la chasse!
Stop à l'huile de palme dans les carburants!

Commentaires 13

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

je n'ai pas de pseudo | samedi 25 juillet 2020

laissez la nature vivre !

a vous les destructeurs partez vite avec vos engins horribles !

OUI a la vie !

merci

anne | samedi 25 juillet 2020

Comment est-il possible que des gens qui depuis des siècles ou depuis des millénaires doivent lutter contre la sécheresse soient incapables d'apprécier et de respecter une oasis? A quel degré d'abrutissement et d'ignorance, l'humanité est-elle arrivée?

Senga | samedi 25 juillet 2020

Lorsqu'on habite un beau pays,on fait tout pour qu'il le reste,on ne le défigure pas.Ce projet est insensé!

Tiphaine | vendredi 24 juillet 2020

J'ai envoyé le courriel de protestation un peu personnalisé à l'adresse indiquée.