le lundi 01 février 2021 | 41

Femke, dauphin martyr de la captivité est enfin libérée


Mis à jour le 04 février 2021

Le Parc Astérix vient d'euthanasier Femke. On apprend aujourd’hui par voie de presse, que son transfert était prévu dans un autre delphinarium français.
Pour elle, c'est la fin du calvaire mais notre chagrin et notre colère sont immenses. Nous avions écrit à la direction du parc la semaine dernière, avec nos partenaires de la coalition DFE, demandant des nouvelles de l’ensemble des dauphins, et notamment de Femke, si fragile.
Que s’est-il passé ? Nous demandons l’accès à son dossier médical.

Hr blog

Arrachée libre aux siens au large de la Floride, elle aura été maintenue dans un bassin durant près de quarante ans. On lui aura enlevé jusqu'à son fils, Ekinox. Après des dizaines d'années de captivité, la vie de Femke n’aura été que souffrance. 

À son propos, Muriel Arnal, présidente fondatrice de One Voice déclare :

« Femke ne souffre plus. La mort est plus douce que tout ce qu’elle a pu vivre depuis sa capture. Savoir que des humains sont capables de faire subir à des dauphins l'atrocité de la captivité et du dressage, en toute connaissance de cause, les mots manquent pour exprimer notre indignation. »

Voici ce que le parc avait prévu pour la suite : l'envoyer chez Planète Sauvage, un autre delphinarium français situé près de la côte Atlantique... Après avoir utilisé ses bons et loyaux services pour faire fonctionner le tiroir-caisse, les responsables du Parc Astérix ne lui ont même pas offert une retraite médicalisée.

Pendant si longtemps nous avons alerté le delphinarium et les autorités. Femke avait besoin d'être mise à l'écart du groupe. De ne plus être harcelée par les otaries et les dauphins - bien contre leur gré. Nous allons demander son dossier médical. Toute la lumière doit être faite sur ses derniers instants parmi nous.

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

À Loro Parque, Ula va de mal en pis… et c’est le delphinarium qui le dit Charles Vinick, un homme au chevet des orques

Commentaires 41

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Gretchen | jeudi 25 mars 2021

Infinie tristesse ! Il n'y a pas de justice sur cette terre, encore moins pour les animaux que pour les hommes. Cependant, lorsque l'on a vécu une E.M.I. (Expérience de Mort Imminente), on sait "par l'expérience" qu'il y a une autre dimension parallèle, un monde mental HABITE par des forces supérieures - quelle que soit leur nature - et que dans cet autre monde, la conscience des humains qui ont commis des actes cruels est mise à rude épreuve. Là, il n'y a plus d'échappatoire ! Quant aux victimes des tortionnaires, elles connaissent, elles, le repos, l'apaisement, le bien-être ... enfin ! Ceux parmi nous qui détiennent cette réalité savent qu'il est possible de communiquer avec des animaux défunts - tout comme avec des humains - à condition je pense d'avoir eu des liens affectifs avec ces personnes animales. Il faut l'intermédiaire d'un ou d'une médium, en général, à moins d'être médium soi-même. J'espère que cette information sera de nature à aider certains d'entre vous. Mais il ne faut pas qu'elle occulte le présent, le problème demeure, en dépit de quelques avancées, notamment dans la prise de conscience du public. On peut difficilement demander à un Directeur de parc d'attraction de se tirer une balle dans le pied, mais
la pression doit venir du public. Et ce dernier est pris entre deux feux ! Il faut continuer à informer, essayer d'obtenir encore plus de temps d'antenne sur les grandes chaînes aux heures de grande écoute (je rêve d'une séquence "animale" quotidienne sur chacune des chaînes du service public aux heures de grande écoute). Courage, persévérance, foi en un meilleur avenir pour ces êtres extra-ordinaires ... on y arrivera, c'est en route !

Mme Loup | jeudi 25 mars 2021

C'est une honte que de martyriser ces animaux intelligents et sauvages pour de l'argent, uniquement!
Heureusement que vous êtes là et un passionné comme monsieur Vinick qui aime la nature plus que tout!

Stéphane | samedi 06 mars 2021

Triste nouvelle...
Le parc Astérix, mais aussi tous ceux qui ont assisté à ces spectacles honteux, sont responsables de sa mort !

Annie | lundi 22 février 2021

Infinie tristesse à l'annonce de l'euthanasie de Femke, elle aurait pu trouver la paix et la sérénité dans un sanctuaire ou dans un lieu bien à elle. La voir flotter pendant des mois et des mois, comme un bouchon ballotté à la surface de l'eau dans son bocal, maman brisée par le chagrin, était un crève coeur. Elle est en paix désormais. Tristesse et colère contre ces parcs qui traitent leurs animaux comme des objets, dont ils se débarrassent après les avoir exploités jusqu'au bout. Son calvaire est terminé, il reste tous les autres. Pour eux, One Voice, continuez le combat.