le lundi 22 mai 2023 | 9

Epidémie de tuberculose chez les singes à Maurice : One Voice et ses partenaires appellent à interdire ce commerce international!

Epidémie de tuberculose chez les singes à Maurice : One Voice et ses partenaires appellent à interdire ce commerce international!

Mis à jour le 05 juillet 2023

Déclaration commune de Abolición Vivisección, Action for Primates, One Voice et PETA concernant une épidémie de tuberculose dans une ferme de singes à Maurice, le deuxième plus grand pays exportateur de singes destinés aux laboratoires.

Hr blog

L'épidémie de tuberculose (TB) qui sévit actuellement dans un élevage de singes à Maurice est le dernier feu allumé par l'industrie mondiale de la recherche et des tests d'empoisonnement (pardon: "de toxicité"). Celui-ci s'ajoute aux nombreux autres précédents concernant les captures et exportations de singes destinés aux laboratoires. Tout singe testé positif à la tuberculose dans cette ferme industrielle de singes est le signe qu'il y en a probablement beaucoup plus, dont certains ont peut-être déjà été envoyés à des clients, tels les laboratoires Charles River aux États-Unis ou d'autres en France, en Espagne ou encore au Royaume-Uni, c'est-à-dire tous les pays qui importent régulièrement des macaques à longue queue de Maurice. Nous, défenseurs des animaux, tirons la sonnette d'alarme depuis des années : non seulement confiner des centaines de singes dans ces conditions de surpeuplement et à l'opposé de leur vie  dans la nature est inhumain, mais cela propage inévitablement des maladies (et perturbe donc aussi la recherche).

La tuberculose est une maladie hautement contagieuse qui peut être transmise entre les singes et les humains. Pire, les tests ne sont pas complètement fiables, compliqués par de faux négatifs. En raison de la gravité de la maladie et de l'absence de traitement efficace, il est probable que d'autres singes, en bonne santé, eux, et qui sont détenus dans le même établissement soient tués avec ceux dont le test de dépistage de la tuberculose est positif. Si les singes ont été déplacés entre les installations, cela aggraverait le problème. Nous demandons au gouvernement mauricien d'arrêter les exportations de macaques et à nos agences gouvernementales respectives d'interdire immédiatement les importations de singes de Maurice.

Ne serait-ce qu'au cours des six derniers mois: 

  • des centaines de singes ont été saisis par les autorités mauriciennes après avoir été capturés illégalement, 
  • plusieurs importateurs américains de primates font l'objet d'une enquête fédérale américaine sur l'origine des singes importés, 
  • les macaques à longue queue ont été déclarés en danger d'extinction, 
  • et des responsables et ressortissants cambodgiens ont été inculpés pour trafic présumé de singes. 

Il n'y a qu'une seule solution à la situation : dans l'intérêt de la sécurité publique et de la compassion envers les singes, le commerce international des primates à des fins de laboratoire doit cesser.

Hr blog

Dans la thématique

One Voice porte plainte pour diffamation contre le Gircor, lobby de l’expérimentation animale One Voice demande à la France d’encourager les méthodes alternatives à l’expérimentation animale dans l’UE

Commentaires 9

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

olivo | vendredi 09 juin 2023

L'ile Maurice, paradis peut-être pour les touristes, mais pas pour les singes. (Revoir Envoyé Spécial diffusé le jeudi 08 juin 2023).
Les animaux ont des virus et bactéries, comme les humains. Et tout cela passe d'un côté et de l'autre, pour refaire le VIH, la tuberculose, le covid et ce n'est qu'une partie de l'iceberg. Arrêtons les transferts de ces singes, dans différents pays, avec la complicité des autorités et des compagnies aériennes.

Pat | vendredi 26 mai 2023

Et l'apprenti sorcier n'en finit pas de balancer son imagination sans aucune éthique ! Attention au boomerang !

Béa | vendredi 26 mai 2023

Cette monstrueuse commercialisation de ces malheureux primates doit cesser immédiatement !!! Comment peut-on encore tolérer ces actes de barbarie comme légales au 21ème siècle ? D'autres alternatives de recherche existent et il est grand temps de les rendre définitivement obligatoires dans ces laboratoires ignobles.

Jo | vendredi 26 mai 2023

On en peut plus de toute cette cruauté, la souffrance, la peur, la tristesse dans leurs yeux, le monde me dégoûte, laissez tranquille les animaux.
Bon-sang mettez vous à leur place, la souffrance qu'ils endurent.
Mais de quel droit sommes-nous si cruels envers les animaux et cela dans tous les domaines, jusqu'à leur mort ?