le mardi 26 mars 2019 | 19

Enfin la clôture de l’interminable saison de chasse à courre

La chasse à courre qui se pratique pendant 6 mois et demi, s'achève enfin. 18 000 chasses sont organisées pour tuer des individus de 6 espèces : cerfs, chevreuils, sangliers, renards, lièvres et lapins. One Voice réclame depuis de longues années l'interdiction de cette chasse cruelle, comme plus de 8 Français sur 10.

Hr blog

Comme chaque année, il aura fallu attendre jusqu’au 31 mars pour que l’interminable saison de chasse à courre cesse enfin. Pendant 6 mois et demi, pas moins de 10 000 veneurs avec force chiens, chevaux et trompes de chasse ont bouleversé la quiétude des bois et des campagnes. Et comme si cela n’était pas suffisant, ce sont près de 100 000 suiveurs qui, tels des serfs de l’Ancien Régime, ont assisté au sinistre spectacle d’un animal poursuivi par une meute de chiens et de cavaliers. Voitures, VTT parcourent les routes forestières dans l’espoir de voir traverser un cerf ou un chevreuil terrorisé.

La forêt entière vit dans la terreur

Ce sont près de 900 cerfs qui meurent chaque année après une longue traque. Mais aussi 1200 chevreuils et 600 sangliers. Il n’y a pas que ces grands animaux à exciter la cruauté des veneurs : plus de 200 équipages, sur les 387 enregistrés, sont spécialisés dans la chasse des renards (qui sont, eux, traqués toute l'année, de jour comme de nuit, sur terre ou dans leurs terriers), des lièvres et des lapins !

La société de vénerie estime à quelque 18 000 chasses à courre par an. Certes, dans bien des cas, l’animal poursuivi arrive à échapper à la meute et son cortège de chasseurs et suiveurs, mais beaucoup meurent de stress dans les heures qui suivent la traque.

Outre les animaux tués, cette chasse est particulièrement perturbante pour tous les animaux sauvages. Et plus particulièrement en hiver où ils ont besoin d’économiser leurs réserves énergétiques, et au printemps où bon nombre d’entre eux sont en période de reproduction.

Nos gouvernants en complet décalage avec l’opinion

Les Français sont hostiles à ce mode de chasse à plus de 80%. Pourtant, malgré les très nombreux dérapages qu’elle génère, la chasse à courre est protégée par les pouvoirs publics et nos gouvernants. La France fait partie du cercle très fermé des 7 pays où elle est encore autorisée. Cette année, le ministère de la Transition écologique et solidaire a même poussé l'ironie jusqu’à publier un arrêté empêchant simplement les veneurs de s'approcher des habitations, et limitant les meutes à 60 chiens... Une mesurette cosmétique, quand nous réclamons son abolition pure et simple.  

Signez la pétition de One Voice et de ses partenaires pour réformer la chasse en profondeur, et interdire la chasse à courre!

Pierre Athanaze, naturaliste, conseiller de One Voice
Hr blog

Dans la thématique

Interdire la chasse chez soi ? Un acte citoyen !
Chasse : les balles siffleront en forêt dès le 1er juin !

Commentaires 19

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Madame Loup | jeudi 30 mai 2019

Effectivement, nous vivons la chasse comme un véritable calvaire pour tous ces animaux sans défense ! Au nom de quoi, de l'argent ?
Il serait peut-être bon d'arrêter la chasse quelques années, histoire de les faire réfléchir et de laisser enfin la liberté à nos amis dotés de 4 pattes !

claire Ruisseau | vendredi 17 mai 2019

On dirait que le bon sens tourne à l'envers dans la société actuelle. Toujours dans l'intérêt des mêmes, des moutons de Panurge, ceux qui en veulent toujours plus. Ce qui était logique, devient illogique.
C'est à ceux qui sont de bonne volonté , de dire stop , assez, j'en ai assez et d'intervenir là ou c'est possible !

kirby56 | lundi 01 avril 2019

C'est abominable ce concept qui fait souffrir des animaux inutilement ...
vivement que ca s'arrête

Julcie | samedi 30 mars 2019

Honteux