le samedi 04 avril 2020 | 129

En Norvège, la chasse aux phoques autorisée sans inspecteurs de protection animale !


Mis à jour le 04 avril 2020

Le gouvernement norvégien a annoncé que la chasse aux phoques pourrait se dérouler sans inspecteur de protection animale à bord des bateaux cette année, mais avec le reste de l’équipage au complet. La raison invoquée : le risque de contracter le COVID-19. One Voice s’insurge et interpelle les autorités !

Hr blog

Parmi les marins qui prennent part à la chasse, plusieurs membres d'équipage ont été reconnus coupables de cruauté envers les animaux après plusieurs infractions lors de la chasse aux phoques en 2009. En 2010, ces membres d'équipage ont reçu certaines des amendes les plus élevées jamais infligées pour cruauté envers les animaux en Norvège. Les chasseurs ont été condamnés sur la base des documents d'un rapport des inspecteurs de protection animale et de preuves enregistrées sur vidéo.

Autorisés à « tuer à volonté »

Nous nous associons à NOAH-pour la défense des animaux, notre partenaire norvégien au sein de la Fur Free Alliance, coalition qui défend les animaux élevés et tués pour leur fourrure, dont nous sommes le représentant français. Il est gravement préoccupant d’autoriser cette chasse, déjà extrêmement cruelle - mais légale -, sans même la présence d’inspecteurs de protection animale à bord pour la superviser ! Sans eux, les autorités invitent les chasseurs, nombreux à avoir déjà été condamnés, à tuer à volonté...  

Des considérations pour la santé qui devraient s’appliquer à tous !

Il est absurde d’autoriser des équipages entiers à partir en mer pour tuer au total 18 548 phoques du Groenland (quota de 2020) en n’interdisant qu’aux inspecteurs d’y aller, en le justifiant par les risques pour leur santé. Ces risques sont les mêmes pour tous !

Par ailleurs, compte tenu des problèmes de cruauté gravissimes déjà relevés par le passé, la chasse devrait être annulée dès lors que les contrôles sont impossibles.

Des passe-droits pour les chasseurs, en France jusqu’en Norvège !

Chasser les phoques pour vendre ensuite leur fourrure n'est pas un « service essentiel » qui pourrait légitimer des changements temporaires de lois pendant la crise du coronavirus ! Au contraire, la chasse aux phoques est - et c’est heureux ! - très controversée et interdite dans plusieurs pays en raison de problèmes évidents de bien-être animal. Tout au contraire, chez nos voisins nordiques, elle est subventionnée à 80 % !

Tout comme NOAH, nous sommes fortement préoccupés par le fait qu’en Norvège, les règles relatives au bien-être et à la protection des animaux soient allégées du fait de la crise du coronavirus, tandis que leur exploitation se poursuit sans entraves.

Pour obtenir l’arrêt de la chasse aux phoques en Norvège, et a minima sa suspension pour 2020 puisque aucun inspecteur de protection animale n’est présent à bord, joignez vos forces aux nôtres !

Contactez les autorités norvégiennes :

La ministre du commerce et de l'industrie : Iselin Nybø
Le ministre de la pêche : Odd Emil Ingebrigtsen 
Le ministère de l'industrie, du commerce et de la pêche : Nærings- og fiskeridepartementet
La direction de la pêche : Fiskeridirektoratet

Par email:

postmottak@nfd.dep.no
postmottak@fiskeridir.no 

Sur Twitter:
Comme le demandent @NOAHaktiv et @onevoiceanimal, il est nécessaire de suspendre la saison de chasse aux phoques puisque les inspecteurs de protection animale @fiskeridir ne peuvent la superviser. Mieux encore, @NFdep, @IselinNybo, abolissez-la totalement! 


Twitter

Sur Facebook: 

Comme le demandent @dyrsrettigheter et @onevoiceanimal, il est nécessaire de suspendre la saison de chasse aux phoques puisque les inspecteurs de protection animale @fiskeridirektoratet ne peuvent pas la superviser. Mieux encore, @oddemilingebrigtsen, @IselinNybo, abolissez-la totalement!

Hr blog

Dans la thématique

Dans la ferme à fourrure d’Eure-et-Loir, 1000 visons abattus pour cas de Covid-19 One Voice contre l’élevage de visons de Montarlot : victoire !

Commentaires 129

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Annie | mercredi 11 novembre 2020

Pourquoi cette cruauté ?!

Chacha | lundi 05 octobre 2020

Stop

Maeva | lundi 31 août 2020

Stop!

Mily | mercredi 29 juillet 2020

STOPPEZ CE MASSACRE DÉFINITIVEMENT