le mardi 01 septembre 2020 | 47

Elevage de visons : courrier à Madame Fadela Benrabia, Préfète d’Eure-et-Loir

Hr blog

Madame Fadela Benrabia
Préfète d’Eure-et-Loir
Place de la République
CS 80537
28019 Chartres Cedex

Vannes, le 1er septembre 2020

Madame la Préfète,

Dans vos courriers du 25 juillet et du 8 novembre 2019 vous décliniez nos demandes tendant à la suspension immédiate voir à la fermeture définitive de l’exploitation SCEA des Aubépines alléguant des difficultés sanitaires passagères qui auraient été réglées.

De nouvelles images de lanceurs d’alerte prises en août 2020 confirment, si besoin en était, qu'il n'y avait rien de passager dans cet élevage aux conditions d'exploitation irrémédiablement compromises s'agissant du bien-être animal et de l'environnement.

En effet, elles témoignent d’animaux en grande détresse, dont certains mourants, mais également de problèmes de pollution. Certains animaux sont mutilés et livrés à eux-mêmes, agonisant dans leur cage. Les stéréotypies, les automutilations et les maladies sont la norme dans cet élevage.

A présent, même la fédération française des métiers de la fourrure se désolidarise de cet élevage en affirmant que « l’état d’entretien et général de la structure n’est pas acceptable non plus. Les professionnels français de la fourrure condamnent donc fermement la gestion sanitaire et le manque d’entretien de l’élevage d’Eure-et-Loir ».


C'est la raison pour laquelle nous vous exhortons à suspendre en urgence l’activité de cette exploitation et à organiser une prise en charge des animaux.

Vous remerciant de lattention que vous avez portée à cette lettre, nous vous prions de croire, Madame la Préfète, en lassurance de notre parfaite considération.

Muriel Arnal,
Présidente de One Voice

Hr blog

Dans la thématique

À Maurs, on achève bien les chevaux
Fourrure : le cauchemar français

Commentaires 47

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Kamysha | jeudi 10 septembre 2020

Comment rester insensible à autant
de souffrance??? C’est inhumain et honteux!

Merci One Voice pour votre job 🙏🏼

Pétronille | lundi 07 septembre 2020

C'est inacceptable que des pauvres animaux vivent enfermés dans des cages pour être sacrifiés pour le commerce de la fourrure qui est une honte et devrait être interdit une bonne fois pour toute !!!

BASTET | dimanche 06 septembre 2020

Pourquoi continuer l'élevage d'animaux pour leur fourrure lorsqu'il y a de si belles imitations. Que les couturiers se le disent. ils ne manquent pas d'imagination lorsqu'il s'agit de mode .....
Laisser agoniser des animaux sans adoucir leurs souffances est indigne d'un être humain

Isabelle | dimanche 06 septembre 2020

Merci One Voice, encore une fois !
Quand le gouvernement écoutera-t-il les nombreux, très nombreux citoyens qui sont contre l'élevage des animaux pour leur fourrure !
Et non, les humains n'ont pas de droit sur eux !!! Les animaux sont des êtres vivants libres !!!
STOP à cette torture indigne de la France !!!