le jeudi 16 décembre 2021 | 20

Dumba a toujours besoin de nous !


Mis à jour le 20 décembre 2021

Un an de solitude supplémentaire s’est écoulé pour Dumba. Depuis que ses anciens propriétaires l’ont placée dans un cirque sédentaire en Allemagne, elle ne passe plus sa vie sur les routes, enfermée dans un camion, et n’est plus soumise à des numéros dégradants. Mais l’ennui la ronge toujours. Nos enquêteurs ont été témoins de son morne quotidien.

Hr blog

Que le temps est long pour Dumba… Voici un an que nous retrouvions l’éléphante croupissant au fond de la propriété de ses dresseurs, dans le Gard. C’était le 1er janvier 2021, elle était séquestrée dans une remorque minuscule et luttait contre le froid par des températures en dessous de 0°C.

Un an de mobilisation

Il fallait intervenir d’urgence… Nous avons fait des pieds et des mains pour alerter le public et les médias, lancer une pétition et raisonner le maire d’Euzet-les-Bains qui prenait la défense des dresseurs. Nous avons également adressé des courriers au préfet de la région et au procureur d’Alès, et déposé plainte afin d’obtenir la saisie de l’éléphante. Mais, malgré les avis concordants de six experts indépendants attestant de son état alarmant, les autorités françaises se sont illustrées par leur immobilisme. Et les « propriétaires » de Dumba ont pu filer tranquillement jusqu’en Allemagne.

Toujours aux mains de circassiens

Désormais, la vieille dame est détenue au cirque sédentarisé Elefantenhof Platschow, près de Hambourg. Elle y échappe enfin à l’itinérance et aux séances de dressage qu’elle endurait depuis sa capture en Asie, il y a près de quarante ans. Nos enquêteurs qui la surveillent avec assiduité sont retournés la voir. Tandis que d’autres éléphants sont exploités entre spectacles et pop-corn, elle a le privilège de ne pas participer aux numéros. Dans un petit enclos au fond d’un parc à taille humaine, elle peut même faire quelques pas et les visiteurs ne la harcèlent pas. Dumba est-elle heureuse pour autant ? À l’évidence, non. Car elle est toujours confrontée à l’isolement. Certes, d’autres pachydermes l’environnent. Mais des clôtures les séparent. C’est donc seule, tragiquement seule que Dumba continue d’égrener les jours.

Offrons-lui un meilleur avenir !

La savoir hors de nos frontières ne nous fait pas renoncer à améliorer son quotidien. Bien au contraire : des procédures sont en cours et nous lutterons jusqu’à ce que nous obtenions sa saisie. Les cirques sédentaires ne présentent aucune solution satisfaisante aux animaux qu’ils détiennent. C’est dans un sanctuaire, avec plus d’espace et entourée de compagnons, que Dumba doit être prise en charge. Nous nous battrons jusqu’au bout pour lui offrir une retraite paisible...

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Jugement historique: le dresseur de cirque des dix tigres saisis suite à l’enquête de One Voice, sévèrement condamné ! Le Cirque Muller à Vallauris : installation illégale, dépotoirs, animaux détenus dans des conditions abjectes…

Commentaires 20

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Cathy Burgers | jeudi 03 février 2022

Elephants are intelligent social sentient beings!! We know this! No living being deserves to live and be treated like this!! This poor baby must be released to a sanctuary immediately!!

Lumina | jeudi 03 février 2022

Release him in a sanctuary! I thought German people are more civilized and they got enough with vulgare circus.

Christine | jeudi 03 février 2022

Ne rien lâcher, alerter les médias nationaux, européen et au-delà des frontières. Beaucoup de gens ne disent rien, mais sont outrés tout autant. Passez des messages de signatures de pétition sur les antennes et la presse.

Laurence | jeudi 03 février 2022

Dumba doit pouvoir vivre dans un sanctuaire.
Boycott de tous les cirques qui utilisent des animaux pour le profit.
Une loi, vite, qui interdit la détention d'animaux sauvage par tous les cirques !