le samedi 09 juillet 2022 | 17

Des dizaines de milliers de souris sont toujours tuées pour le botox ! One Voice exige l’interdiction des tests sur les animaux.


Mis à jour le 01 septembre 2022

La Coalition européenne pour mettre fin à l’expérimentation animale (ECEAE), dont One Voice est membre, a révélé que des dizaines de milliers de souris sont tuées dans des tests de botox d’une grande cruauté en dépit de l’existence de tests sans animaux. Le 9 juillet, l’ECEAE organise une Journée européenne d’action et demande à l’autorité responsable, la Direction européenne de la qualité du médicament & soins de santé (EDQM), de supprimer ce test de la réglementation.

Hr blog

La toxine botulique (appelée « botox ») est une neurotoxine utilisée à des fins cosmétiques comme l’élimination des rides du visage, mais aussi dans le cadre d’applications médicales. Chaque lot est testé sur des souris dans le test dit « DL50 ». Différentes doses de cette substance sont injectées dans l’abdomen de groupes de souris afin de déterminer la quantité à partir de laquelle la moitié des animaux décède. Le poison paralysant les muscles respiratoires, les souris meurent par suffocation alors qu’elles sont pleinement conscientes. En 2011, le fabricant américain Allergan a reçu l’approbation de son test cellulaire. En raison des protestations continues émanant de l’ECEAE et d’autres associations de protection animale, les sociétés Merz et Ipsen ont également remplacé la plupart de leurs tests sur animaux, mais ce combat n'est pas terminé.

Muriel Arnal, présidente de One Voice, déclare :

« Il est inacceptable que des animaux, des êtres sentients, soient encore soumis à une mort atroce pour un produit largement utilisé à des fins cosmétiques malgré la disponibilité de technologies non animales. »

Les résumés non techniques accessibles au public ont montré que des tests de botox pratiqués sur 22 440 souris ont été approuvés par l’Allemagne en 2021. En 2019, 46 800 souris (chiffre pouvant s’élever jusqu’à 150 000 au cours des années précédentes!) ont été utilisées dans des tests de botox rien qu’en Allemagne. En 2019 et 2020, des projets impliquant l’utilisation de toxine botulique sur des rongeurs et des oiseaux ont été approuvés en France pour étudier différentes pathologies des muscles ou de la douleur ou modéliser le botulisme aviaire. En Europe, l’Irlande a longtemps été le pays pratiquant le plus de ces tests. Les statistiques officielles de 2020 révèlent que 100 848 souris ont été soumises à ce qu’on appelle des tests de puissance par lot, très probablement de botox. 92 887 souris ont été tuées à cette fin en 2019, 138 846 en 2018 et 192 015 en 2017. La réduction est donc visible mais, aux yeux de l’ensemble des membres de notre coalition, quel que soit le nombre de souris sacrifiées, il est inacceptable.

La Pharmacopée européenne, qui réglemente les tests par lots de produits à base de botox, autorise un certain nombre de tests sans animaux mais également le fameux test DL50 sur les souris. L’ECEAE prie instamment l’autorité de régulation EDQM de le supprimer de la Pharmacopée afin de mettre un terme aux souffrances atroces qu’il inflige aux animaux.

Chaque année, début juillet, notre coalition organise une Journée d’action contre les tests de botox pratiqués sur les animaux afin de marquer la première approbation réglementaire, en 2011, d’un test éthique de culture cellulaire de botox.

L’ECEAE soutient également l’Initiative citoyenne européenne « Save Cruelty Free Cosmetics » visant à éliminer progressivement l’expérimentation animale dans son ensemble. Un million de signatures doivent être recueillies d’ici le 31 août pour que la Commission européenne agisse. Nous comptons sur vous!

Hr blog

Dans la thématique

L’expérimentation animale comme vous ne l’avez jamais vue Les rats « mélomanes » : ce qu’ont oublié les médias

Commentaires 17

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Olivo | mardi 09 août 2022

Stop aux expériences sur les souris. D'autres alternatives existent.

Zanimo | dimanche 24 juillet 2022

Lorsque les femmes comprendront que le respect de la souffrance d’êtres vivants a plus d’importance que leur apparence elles auront encore fait un grand pas vers leur vraie vie. Et c’est une femme qui le dit.

Patricia | vendredi 22 juillet 2022

Pourtant les rides c'est joli, c'est comme les pages d'un livre qui raconte un chemin de vie.
Ca sert à quoi de lisser le visage alors que tout le reste du corps reste ridé ??

Isaline | lundi 18 juillet 2022

Stop aux tests sur les animaux !!! pauvres souris tout ce qu'elles subissent c'est honteux!! ce sont des êtres vivants bon sang!!