le mardi 18 juillet 2017 | 8

Delphinariums : la Corée du Sud va libérer deux dauphins captifs!

La Corée du Sud a décidé de remettre en liberté deux dauphins captifs depuis 20 ans à Seoul Grand Park ! Une excellente nouvelle pour One Voice qui se bat en France pour le maintien de l'arrêté, contesté par Marineland, qui doit mettre un terme à l'activité des delphinariums.

Hr blog

Geundeung et Daepo, deux dauphins à bosse mâles étaient captifs à Seoul Grand Park depuis 1997 et 1998. Nés sauvages, ils vont retrouver la liberté ce 18 juillet, dans les mers de l'île de Jeju au sein d'une population locale d'une centaine de cétacés. Ainsi en a décidé la Corée du Sud. Ce n'est pas la première fois que le parc coréen libère des dauphins capturés «illégalement» bien que, au regard des droits des animaux, toute capture le soit. En 2013, trois dauphins avaient déjà été libérés. Depuis, deux d'entre eux, Sampal et Chunsam, ont été vues chacune avec un delphineau… Voilà qui devrait clore une bonne fois la fable qui prétend que les cétacés seraient incapables de se réinsérer dans la nature après une longue captivité, un des arguments fallacieux des delphinariums.

En France, la libération des dauphins captifs n'est pas encore acquise. Les tenants de l'industrie du spectacle animal, qui engrangent des bénéfices à chaque tour de bassin, mettent tout leur poids pour obtenir l'annulation de l'arrêté concernant l'interdiction de la reproduction des dauphins et de leur transfert entre delphinariums. En mai dernier, au terme de plusieurs années de combat et de travail avec le ministère de l'Environnement, One Voice avait obtenu que soit ajoutée cette interdiction aux textes régissant les «règles de fonctionnement des établissements détenant des cétacés».

Sous le soleil d'Antibes ou d'ailleurs, le ciel bleu a beau se refléter à la surface de l'eau de ces arènes aquatiques, les dauphins n'en demeurent pas moins prisonniers et malheureux. Ils souffrent de l'absence de liens familiaux et sociaux, leurs besoins biologiques et psychologiques essentiels leurs étant refusés.

A l'annonce de la signature de cet arrêté, un certain monsieur Nicolas Hulot avait tweeté : «notre civilisation ne devrait plus tolérer la captivité des dauphins. Il est temps d'en finir avec les #delphinariums», avec la photo du petit Galéo. Au large de la Corée du Sud, Geumdeung et Daepo, les dauphins libérés, seront ravis d'apprendre que leurs congénères captifs sur notre territoire, pourront compter sur le soutien de Monsieur le ministre Nicolas Hulot…

Hr blog

Dans la thématique

Femke, derniers shows avant fermeture hivernale
Le zoo grec, Attica Park, condamné à une amende de 44360€. Demandons sa fermeture!

Commentaires 8

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

schub80 | dimanche 27 août 2017

et leurs chiens et chats?

viviane | lundi 07 août 2017

Mr Hulot,
Merci de défendre les animaux qui ne peuvent se défendre eux mêmes.
On compte sur vous.

clo | jeudi 27 juillet 2017

La France doit être un pays de sous-développés (mentaux) à côté de la Corée, car elle n'est jamais capable de prendre ce genre de décisions salutaires pour des animaux en souffrance et de plus par la faute de l'homme.
Cette nation s'affiche comme le pays des Droits de l'Homme, mais n'est vraisemblablement pas celui des êtres vivants à 4 pattes,(même quand il s'agit de mammifères comme nous ,donc avec des émotions, une affectivité et une sensibilité similaires).
Nous ne détenons pas la palme des Droits des êtres vivants et des personnes non-humaines !

L'exploitation des animaux à toute fin, avec l'indifférence la plus totale des pouvoirs publics, pour l'argent ou les loisirs les plus cruels qui soient, reste la norme dans ce beaux pays de la soi-disant éthique humaine.

C'est le moment pour Monsieur Hulot de faire évoluer les choses dans le bon sens et d'aller au bout de ses engagements.
On ne peut s'afficher défenseur de la planète et n'accorder aucun intérêt aux animaux afin de continuer de les exploiter en les faisant souffrir, cela n'a pas de sens.
Plusieurs dauphins captifs en France sont en souffrance en ce moment même et rien n'est fait pour eux. Alors, suivons au plus vite l'exemple de la Corée!!

Carotte | jeudi 20 juillet 2017

Fermez tous ces delphinariums leur domaine c'est l'infini des océans