le mercredi 24 août 2016 | 70

De la violence à n’en plus finir

Son ex-épouse a fui sa violence. Mais pour les 200 cochons de son élevage, quelle issue ? One Voice se bat pour eux, pour les sortir de cet enfer…

Hr blog

C'est grâce à ses lanceurs d'alerte que la Cellule Zoé a eu connaissance de ce cas. Dans cet élevage breton, plus de 200 cochons sont détenus dans de terribles conditions. Pire, ils servent d'exutoire à un éleveur violent.

Dans les stabulations intérieures, on trouve des cochons enfermés dans le noir. Ils n'ont pas d'eau, pas de nourriture, pas de litière. Ils sont trop nombreux, entassés dans la boue. Certains suffoquent.

Dans les stabulations extérieures, où elles ne devraient rester que le temps de se nourrir, les truies gestantes sont enfermées durant des heures. Sur le béton, sans eau et quel que soit le temps, soleil brûlant ou pluie battante, elles doivent attendre qu'il se souvienne qu'elles existent.

Avouons que parfois, pourtant, il vaut mieux l'éviter. Car cet éleveur frappe — les porcelets, les truies… Il frappe, avec un gourdin, jusqu'à ce que le sang coule. Il frappe malgré les hurlements. Il frappe même souvent jusqu'à tuer. Mais les cadavres encombrants, les cadavres suspects, l'équarrisseur ne les voit pas. Ceux-là, l'éleveur les abandonne dans la nature…

Sa femme a pu se sauver avec le chien — car ici le lien, encore, s'exprime dans toute son horreur. Mais elle a réussi, finalement, à survivre à sa violence, à s'échapper. Cependant, pour ses autres innocentes victimes, c'est à One Voice d'agir. Déjà, une plainte a été déposée. La procédure est en cours. Nous devons mettre un terme à leur martyre et empêcher cet éleveur de nuire à nouveau ! Nous nous battons pour ça. Nous nous battons pour eux.

Hr blog

Dans la thématique

Fourrure : le cauchemar français
Passons à une ère définitivement sans cage!

Commentaires 70

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

magaloup | samedi 17 septembre 2016

J'étais fière d'être bretonne et puis je me rends compte que c'est là qu'il y a le plus d'élevages intensifs : cochons, poules ,lapins, ferme des 1000 vaches, couveuses de poussins, ben le paysage a beau être beau, il est habité par un grand tas de c.....ds. Je suis heureuse de l'avoir quitté et de ne plus manger de viande. De toute facon la loi est simple : le bien par le bien.

unissonnous | samedi 17 septembre 2016

Aujourd'hui 15 septembre, quoi de nouveau ? Que faire, tous ces commentaires montrent que monsieur et madame tout-le-monde sont scandalisés et prêts à réagir. Que faire ? Pétitions, lettres aux juges?

One Voice | mercredi 21 septembre 2016

Bonjour, nous continuons actuellement à faire le travail en justice, cela prend du temps malheureusement mais nous restons mobilisés ! Vous pouvez nous aider en signant et en diffusant la pétition afin que ces cochons soient sauvés : http://one-voice.fr/fr/petitions/Il-faut-sauver-ces-cochons.html. Bien cordialement :)

Frederic Setbon | vendredi 16 septembre 2016

Je suis un animal je veux vivre comme vous et moi je suis un humain qui rêve de ne plus voir mourir un innocent assassiné par un pur terroriste.

veronique | jeudi 08 septembre 2016

C'est affreux, il faut réagir !!! Les animaux souffrent.

Moi | jeudi 15 septembre 2016

Ce message risque de choquer beaucoup de personnes.
Desolé mais ce que je vais vous dire c'est que cette vidéo n'ai qu'une goutte dans l'océan.
Beaucoup de personnes ignorent l'élevage intensif, que ce soit les 1000 vaches qui ne voient jamais le jour et qui sont traites 3 fois dans la journée ou les élevages de 600 chochons enfermés dans un hangar avec un éclairage minimum, nourris par un programmateur et qui se déplacent dans leurs excréments.
Ce qui me fait le plus mal c'est de voir que la plupart des gens qui consomment sont ignorants.
Nous vivons dans une société de consommation que ce soit un melon mal calibré ou une viande trop grasse c'est la même chose.
Nous sommes libres de consommer mais à quel prix.