le vendredi 23 mars 2018 | 45

Créer des chiens obèses pour faire maigrir les humains

L'obésité chez l'humain est un problème majeur de santé publique, largement engendré par son mode de vie. Mais plutôt que de repenser nos modes de vie, en 2016 des chercheurs ont ciblé le chien. Pour le Dr André Ménache, ce dispositif est aberrant.

Hr blog

La science est censée ne faire varier qu'un élément à la fois pour tester une hypothèse... Pour tester un dispositif médical sur la perte de poids humaine, les chercheurs ont pourtant visiblement considéré que vingt chiens, carnivores, donc à l'appareil digestif plus simple et plus court que celui des humains, et dont les dents ne permettent pas de mâcher, mais seulement de déchirer la nourriture, étaient comparables à des humains, omnivores, de 15 kg.

Ces chiens ont dû supporter les conséquences directes souvent douloureuses d'une forte prise de poids sur leurs organes digestifs mais aussi cardio-vasculaires, leurs articulations, etc. pour ensuite passer sur la table d'opération. Là, les expérimentateurs ont incisé très profondément leur abdomen pour y implanter un dispositif médical pouvant entrainer de graves complications ! Parmi celles-ci, une perforation gastrique, des plaies du foie ou de la rate, ce qui mènerait à des interventions chirurgicales supplémentaires, voire à la mort, dans d'atroces souffrances. Rappelons que ces chiens étaient à la base des chiots en parfaite santé, et que rien n'indique que la transposition sur l'humain fonctionne.

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Linaé : des soins naturels labellisés One Voice
Sauvons les singes d’un laboratoire suédois !

Commentaires 45

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

jojo | dimanche 01 avril 2018

Cela existe encore en 2018 quelle honte ! Il existe d'autres procédés.

Sandrine08 | vendredi 30 mars 2018

C'est si horrible horrible horrible, mais c'est pas possible d'agir ainsi contre les animaux. Il n'y a pas de mots assez fort pour exprimer le vie terrible de ces chiens.

Zabou | vendredi 30 mars 2018

Encore du grand n'importe quoi !!! Et c'est l'animal qui trinque à nouveau ... Mrs les chercheurs, foutez la paix à ces pauvres innocents et vaquez à des expériences plus glorifiantes !!!!

Tiphaine | vendredi 30 mars 2018

On s'ennuie dans les laboratoires on dirait... Faut occuper les chercheurs ?