le lundi 20 juin 2016 | 0

Chiens en Chine : ce qui arrive sans loi de protection des animaux…

One Voice a mené une enquête en Chine sur l'industrie de la viande de chiens. Ce qu'ils y vivent est un cauchemar.

Hr blog

En 2008, One Voice a mené une enquête en Chine sur l'industrie de la viande de chien. Ce qu'ils y vivent est un cauchemar.

Une enquête à haut risque

La Chine préparait les Jeux olympiques de 2008 quand les enquêteurs de One Voice ont entamé leur investigation. Ils sont parvenus à infiltrer le réseau des producteurs de viande de chien. Au risque d'être arrêtés – ou pire – si leur identité véritable était découverte, ils ont gagné la confiance de leurs interlocuteurs et ont pu filmer des scènes particulièrement violentes. Tandis que le pays nettoyait Beijing et fermait les restaurants vendant du chien, ils ont mis à jour une bien sinistre réalité.

D'horreurs en souffrances

La conclusion de leur enquête est sans appel : en Chine, les chiens ne sont pas « seulement » mangés. Ils sont maltraités au-delà de ce qu'on peut concevoir et mis à mort avec une cruauté invraisemblable. Entassés dans des cages quand ils sont encore vivants, privés d'eau et de nourriture pendant des jours, ils sont parfois nourris avec la chair de leurs semblables pour renforcer le goût de leur viande… Parmi eux, des chiens à colliers, sans doute abandonnés par leurs humains. D'autres proviennent d'élevages spécialisés. Dans leurs yeux, la même terreur est présente.

Des mises à morts d'une extrême violence

Nos enquêteurs ont assisté à des mises à mort industrielles, au sein des « usines de production » mais aussi sur le trottoir, devant les restaurants dont c'est la spécialité : les chiens vivants attendent à l'entrée et sont tués en public. Il n'y en a pas de moins violente. Avant d'être plongés dans l'eau bouillante, les chiens sont tapés, assommés à gout de gourdin, éventrés. Ils ne meurent pas tout de suite. Ils souffrent longtemps, sous les yeux de leurs congénères, gagnés par une panique grandissante.

Pour que la Chine change

Face à tant de violence, des chinois de plus en plus nombreux s'indignent et rejoignent des associations de protection animale. La consommation de viande de chien diminue mais ça n'est pas suffisant. Pour les aider à obtenir des lois de protection des animaux dans leur pays, One Voice a lancé une pétition à destination du président chinois : vous pouvez la télécharger et la faire signer. Plus nous serons nombreux, plus notre voix aura du poids !

Soutenez la campagne de One Voice et signez notre pétition pour exiger une loi de protection des animaux en Chine.

Large medium small thumb le commerce de la viande de chien en chine

Le commerce de la viande de chien en Chine

Rapport sur le commerce de la viande de chien en Chine

Hr blog

Dans la thématique

A Yulin, les vétérinaires découvrent que les chiens ne sont pas des objets
Dans l'élevage fermé d'Emagny, des visons sont encore encagés!

Commentaires 0

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.