le mardi 11 juillet 2017 | 73

Captivité des dauphins : One Voice répond à Marineland

Suite à la procédure engagée par Marineland devant le Conseil d'État contre l'arrêté delphinarium, One Voice souhaite prendre la parole. Le sort des dauphins en captivité ne doit pas être remis en question !

Hr blog

En mai dernier, au terme de plusieurs années de combat et de travail avec le ministère de l'Environnement, One Voice obtenait l'interdiction de la reproduction des dauphins et de leur transfert entre delphinariums. Mais le 6 juillet, le parc Marineland a déposé un recours contre cet arrêté pour demander sa révision.

La France n'est pas dotée d'autorité administrative indépendante pour protéger les droits et libertés des animaux. One Voice entend défendre leurs droits à la liberté et à mener une vie digne d'être vécue, conforme à leurs besoins et leurs envies.

Les arguments de Marineland ne tromperont personne. À qui profite la reproduction des dauphins en captivité, si ce n'est précisément aux entreprises privées à but lucratif comme les delphinariums et à leurs actionnaires, car cela permet de pérenniser leur commerce ?

Les dauphins souffrent précisément de la captivité qui bafoue leurs liens familiaux et sociaux, et nie leurs besoins biologiques et psychologiques. Autoriser la reproduction et les échanges de dauphins entre delphinariums revient à chroniciser la souffrance de ces animaux grégaires et intelligents.

Il est d'ailleurs curieux que Marineland ne se soit pas inquiété du bien-être des orques alors qu'il annonçait arrêter la reproduction de ces dernières. En quoi cela serait-il différent pour les dauphins ?

Selon le delphinarium, la ministre ne serait pas compétente pour prendre cet arrêté qu'il n'a pas validé, cependant sa compétence n'a pas été remise en cause quand il s'agissait de prendre un arrêté décidant de la fin de la détention des orques !

C'est toujours ce même parc qui détient des ours polaires dans des enclos ensoleillés et clame à qui veut bien l'entendre que ces derniers y sont comme des poissons dans l'eau…

One Voice mettra tout en œuvre pour que l'arrêté soit maintenu sans concession. Trop de dauphins ont déjà souffert.

Hr blog

Dans la thématique

Femke, derniers shows avant fermeture hivernale
Le zoo grec, Attica Park, condamné à une amende de 44360€. Demandons sa fermeture!

Commentaires 73

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

MARIE | samedi 23 septembre 2017

Les animaux ne sont pas la propriété de l'homme, qui se les accapare pour des gains financiers.
Leur place est dans la nature pas dans un bassin...qui leur apporte des maladies de peau, du stress et un espace exigu.
Je n'ai jamais été voir ce genre de spectacle seule ou en famille...
NE PLUS ALLER VOIR CE GENRE DE SPECTACLE CELA PERMETTRAIT LA FERMETURE DE LEUR DELPHINARIUM.

katia | dimanche 20 août 2017

JE PASSE TOUS LES JOURS DEVANT CET HORIBLE MARINELAND POUR ALLER AU TRAVAIL JE REVE DU JOUR OU IL AURA COMPLETEMENT DISPARU. MAIS QUAND UN PREFET DONNE DES SOMMES CONSIDERABLES POUR LE REMETTRE EN ETAT SUITE AUX INONDATIONS LE COMBAT EST ENCORE LONG MAIS J AI BON ESPOIR EN LA CONSCIENCE HUMAINE

jean-luc 62. | mercredi 09 août 2017

Le Marineland d'Antibes ne pense qu'à une seule chose : faire un maximum d'argent, attirer un maximum de personnes pour assister à "des spectacles inhumains", forcer ces magnifiques animaux à faire des choses qui n'est pas dans leur vraie nature. Les orques et les dauphins n'ont qu'une seule et vraie place : le milieu sauvage. Les conditions de détention sont elles aussi inhumaines (bassins en béton, eau douce avec différents produits chimiques comme dans les piscines, nourrissage insuffisant, ces animaux sont sauvages, ce ne sont pas des animaux domestiques). Stoppons tout cela le plus rapidement possible. Je souhaite être tenu au courant pour connaître le sort de ces animaux mais aussi des parcs aquatiques.
Merci d'avance.

marie | mercredi 02 août 2017

Je suis pour l'arrété des mammifères dans les parcs aquatiques, maintenant que nous avons un ministre monsieur Hulot, qui normalement est pour la défense de la flore et de la faune, il pourrait faire quelque chose sur ce sujet ??? Mais parole parole...