le lundi 29 avril 2019 | 90

Au parc Saint-Paul, bébé tigre et jeune public en danger!

Au Parc Saint-Paul, dans l’Oise (60), le dompteur Kid Bauer exhibe un bébé tigre comme un trophée. Chosifié à l’extrême, le petit fauve passe de mains en mains sans ménagement, ni précautions, et subit de longues séances de photographies sur les genoux des enfants. Cette « attraction » présente autant de risques pour le félin que le jeune public. Nous portons plainte contre l’établissement.

Hr blog

Approchez, Mesdames et Messieurs…  Et les enfants surtout ! Un bébé tigre vous attend, quasiment en « accès libre », sous le chapiteau du parc Saint-Paul, dans l’Oise (60). Le dompteur Kid Bauer met sa nouvelle mascotte à votre disposition pour la tripoter, la bercer, l’embrasser ! Votre bout de chou peut même être photographié avec l’animal dans les bras, contre un billet de 10 euros. Une « merveilleuse » occasion d’immortaliser cet instant « magique » où un fauve d’un mois et demi, manipulable comme du caoutchouc et en état de stress intense, aura transité quelques secondes sur les genoux de votre petit(e)… Avant d’être balloté sur ceux d’un(e) autre!

Caresses et maltraitance

L’attraction connaît un franc succès…  Pensez donc, qui ne se laisserait pas séduire par cette adorable boule de poils, aussi inoffensive qu’une peluche, présentée par les dresseurs comme amatrice de câlins? La file d’attente est longue, les bambins sont aux anges… À leur âge, impossible d’imaginer que les adultes peuvent raconter et/ou faire n’importe quoi... Pourtant, le jeune félin n’a nul besoin de toutes ces mains tendues ni de ces caresses à la chaîne… Bien au contraire, elles le terrorisent! Entre les néons aveuglants, le vacarme assourdissant, la foule oppressante, les portages à la hussarde des membres du personnel et les centaines de doigts inconnus fourrageant son pelage, le pauvre endure le calvaire. 

Risques sanitaires

Nos enquêteurs ont rapporté une vidéo témoignant des multiples sources traumatiques auxquelles le bébé est soumis. Le seul amour que son regard implore est celui de sa maman, à qui il a été arraché ! La malheureuse le cherche aussi sans doute. D’ailleurs, où est-elle séquestrée ? Son petit n’est même pas encore sevré ! Nous avons transmis ces images au Dr Chris Draper pour expertise. Le biologiste, spécialiste du bien-être des animaux sauvages en captivité au sein de la Born Free Foundation, s’inquiète comme nous du traitement réservé au fragile félidé. En outre, il souligne les risques que représentent les manipulations constantes pour sa santé autant que pour celle du jeune public qui l’approche :

« Il existe un risque de transmission de maladies : ni les enfants, ni le bébé tigre n’ont encore développé complètement leur système immunitaire. »

Nous devons donc réagir de toute urgence et ne pas laisser cette situation perdurer !
Nous portons plainte contre l’établissement et réclamons la saisie du petit fauve et de sa mère. Nous disposons de la logistique et des infrastructures pour les accueillir et mettre tout le monde, félins et humains, en sécurité!

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Une tuerie exponentielle de loups autorisée en France
Le dérèglement climatique, un cataclysme pour les animaux.

Commentaires 90

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Valentine | vendredi 02 août 2019

Bonjour

Je suis consternée par l'utilisation abusive des animaux dans ce parc que je fréquentais enfant (il n’y avait alors que des VRAIES attractions)

Corinne | mardi 21 mai 2019

Je ne pensais pas que cela puisse exister en France. C'est vraiment affreux pour ce bébé tigre et sa maman. Ces dresseurs ne devraient jamais plus avoir le droit de s'occuper d'animaux.

Ornithoptera | lundi 13 mai 2019

Comment peut-il être détenteur d'une capacité pour s'occuper de fauves et d'un point de vue matériel comment est comptabilisé l'argent qu'il demande pour transformer ce pauvre petit animal en jouet ? Les parents qui font des selfies de leurs enfants, sont quant à eux aussi responsables. On nous parle de respecter la nature et l'environnement, il faudrait déjà arrêter tous les parcs soi-disant pédagogiques qui ne pensent qu'à faire de l'argent sur le dos des animaux et qui nuisent à la juste perception que les gens devraient en avoir.

chantal | mercredi 08 mai 2019

Aimer les animaux, c'est d'abord les respecter!
C'est la base de toute éducation!
Cette vidéo nous fait honte!