le samedi 11 août 2018 | 20

Aidons l’école du chat sous le choc après une attaque de ses protégés les plus vulnérables

Trois chats décédés dans la violence, et deux chats, deux chiens et des humains traumatisés. L'Ecole du chat de Quiberon a subi un préjudice grave, tout le monde a souffert dans cette histoire sordide à cause de la malveillance de certains. Une enquête est en cours, nous soutenons le refuge, notre partenaire de longue date.

Hr blog

En ce premier week-end du mois d'août, il faisait si chaud en France. La torpeur de la journée laissait place, en Bretagne, à la fraicheur de la nuit. Tout était calme. Sally et Mojito, deux petits félins recueillis à l’École du Chat de Quiberon profitaient de l'ombre de leur chalet, pendant que Martin, comme à son habitude jouait tranquillement et enseignait à Jason et Mathurin, ses meilleurs tours. Car comme ils sont les plus jeunes, ils sont aussi les plus joueurs. Ces cinq chats atteints de FIV (un virus attaquant le système immunitaire, comme le HIV pour l'humain), sont très fragiles à toute infection, qui peut leur être fatale. Ces charmants félins ayant un passé difficile, les bénévoles leur prodiguaient tout l'amour possible pour leur redonner goût à la vie, et confiance en l'avenir... Ce fut leur dernière soirée de sérénité ensemble.

Dans la nuit du dimanche au lundi, un labrador et un berger allemand extrêmement gentils vis-à-vis des humains auraient été dérobés à leur famille, qui a indiqué vouloir porter plainte contre X.
A l'aube, les malfaiteurs ont fait le tour du refuge, repéré l'endroit où le toit était le moins solide, balancé à 2 mètres de haut les deux gros chiens paniqués. A l'atterrissage, ils ont évidemment souffert et eu une peur bleue. Ils ont attaqué les chats...
Sally et Mojito, les plus faibles, sont littéralement morts de peur, d'une crise cardiaque. En un éclair, Jason et Mathurin ont eu le réflexe de se protéger en hauteur, et ont assisté à la scène, d'une violence incroyable.
Martin, lui, a été retrouvé dans une mare de sang sous une palette du chalet à l'arrivée des secours. Il a immédiatement été emmené chez le vétérinaire. Il a subi de nombreux soins, mais son corps était trop affaibli... Après un combat de 3 jours, ayant déjà tant souffert, on se devait de le laisser partir. Il a été endormi jeudi en fin de journée, entouré d'amour.

Jason et Mathurin n'ont pas de blessures physiques. Mais le traumatisme est bien là, ils sont inquiets en permanence. Ils ne se sentent plus en sécurité dans leur chalet, et vivent à présent cachés dans les couvertures. Ils ont besoin au plus vite d'une famille d'accueil ou permanente. Ils sont toujours proches des bénévoles du refuge, mais sont impossibles à apaiser: ils tentent de s'enfuir de leur chalet dès que la porte s'ouvre.
L’École du Chat de Quiberon a porté plainte contre X, nous leur apporterons une aide juridique, cet acte de malveillance l'est vis-à-vis de tout le monde dans cette histoire. Les chats décédés, les survivants traumatisés, les chiens, et les bénévoles du refuge qui ont déjà tant besoin de soutien au quotidien, pour faire face aux dépenses alimentaires, vétérinaires, ou encore de matériel pour améliorer les conditions d'accueil des pensionnaires!

Vous aussi, aidez le refuge de l’École du Chat de Quiberon, participez à leur cagnotte, ou proposez-vous comme famille pour Jason ou Mathurin!

Jason
Jason
Mathurin
Mathurin
Jessica Lefèvre-Grave
Hr blog

Dans la thématique

Chevaux en souffrance - Tortionnaire sous surveillance
Transport de chevaux : le bout de la route

Commentaires 20

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Lolotte | jeudi 16 août 2018

C'est d'une cruauté sans nom que de s'attaquer à des animaux sans défense qui ne souhaitent que de l'amour. La bassesse et l'horreur de certains hommes me dégoûtent de plus en plus et me conforte dans l'amour que j'ai et que j'aurais toute ma vie pour les animaux qui sont bien plus humains que nous et qui grâce aux combats de certains rares grands coeurs peuvent être protégés.

Soph | jeudi 16 août 2018

Jusqu'où peut aller la bêtise humaine,quand cessera la cruauté gratuite.

sandrine | jeudi 16 août 2018

vraiment cruel il faut êtres dingue pour faire cela

cannelle14 | jeudi 16 août 2018

Les mots me manquent (mais pas les maux) pour exprimer ma stupeur devant de tels faits ! Aujourd'hui j'ai remis à ses maîtres un chat que j'ai gardé pendant 1 mois, un amour qui m'a donné autant que je lui ai apporté, alors je me console ainsi, Cookie a été heureux pendant son séjour à la maison entouré de Furby le lapin et de Kimmy la petite chienne, loin de ce monde d'odieux personnages.