le mercredi 18 mai 2022 | 52

Agissez maintenant pour une Europe sans fourrure


Mis à jour le 20 juin 2022

Les animaux des fermes à fourrure subissent un confinement intense, disposés en rangées dans des petites cages. Ils souffrent d’automutilation, de blessures infectées, de membres manquants et de cannibalisme. L’élevage d’animaux à fourrure va à l’encontre du concept le plus élémentaire de bien-être animal.

Hr blog

L’initiative citoyenne européenne « Fur Free Europe » demande à l’UE de :

  • Interdire les fermes à fourrure
  • Interdire les produits issus des fermes à fourrure sur le marché européen

Soyez acteur de cet événement historique ! Agissez maintenant en inscrivant votre nom à l’initiative (en bas de page). Il ne s’agit pas d’une simple pétition. Lorsque nous aurons atteint 1 million de signatures validées, la Commission européenne sera obligée de réagir et de prendre des mesures.

Pourquoi interdire l’élevage d’animaux à fourrure et les produits issus de fermes à fourrure ?

IMMORAL

Les besoins comportementaux complexes des espèces animales sauvages, comme les renards et les visons, qui sont élevées pour leur fourrure ne sauraient être comblés dans les fermes à fourrure. Enfermer des animaux dans de petites cages pour les tuer uniquement, ou principalement, pour la valeur de leur fourrure ne peut pas non plus être légalisé pour des espèces domestiques comme les lapins et les chinchillas. L’élevage d’animaux à fourrure est immoral, peu importe où il a lieu, et c’est pourquoi nous demandons également l’interdiction de la vente de fourrure issue de la production intensive de fourrure.

DANGEREUX

Les fermes à fourrure comportent un risque pour la santé animale et humaine. Lors de la pandémie de COVID-19, des centaines d’élevages de visons ont été touchés par des épidémies de coronavirus, et l’on a découvert que des animaux avaient transmis à l’homme de nouvelles variantes du virus SRAS-CoV-2.

NON DURABLE

L’élevage d’animaux à fourrure présente un impact environnemental important et fait peser une grave menace sur la biodiversité indigène. Depuis qu’il s’est échappé des élevages d’animaux à fourrure, le vison d’Amérique est présent dans toute l’Union européenne et a entraîné d’importants dommages à la faune indigène européenne. Le traitement et la teinture de la fourrure nécessitent l’utilisation de produits chimiques toxiques. Le traitement et la teinture des fourrures figurent parmi les cinq industries les plus polluantes en matière de pollution des sols par des métaux toxiques.

Pourquoi maintenant ?

L’élevage d’animaux à fourrure et ses dérivés devraient appartenir au passé : l’heure est venue de créer une Europe sans fourrure. L’Union européenne dispose d’une occasion unique d’y parvenir :

  • L’industrie de la fourrure fait face à une crise économique et sanitaire en raison du COVID-19.
  • Douze pays de l’UE ont récemment demandé à la Commission européenne de réfléchir aux possibilités d’interdire définitivement l’élevage des animaux à fourrure dans l’UE et de soumettre une proposition législative pour y parvenir.
  • La Commission européenne révise actuellement la législation de l’UE relative au bien-être animal. Cette révision constitue une opportunité de mettre en place une interdiction à la fois de la production et du commerce de la fourrure d’élevage.
  • Des centaines de marques ont cessé d’utiliser la fourrure, répondant ainsi aux exigences éthiques de leurs clients.

Nous disposons d’une opportunité unique d’y parvenir. Agissez maintenant pour que nous puissions y arriver ensemble.

Qu’est-ce qu’une initiative citoyenne européenne ?

L’initiative citoyenne européenne constitue un moyen unique et efficace pour les citoyens de l’UE de contribuer à façonner notre avenir en demandant à la Commission européenne de proposer de nouvelles lois.

Il ne s’agit pas d’une simple pétition. Lorsqu’une initiative atteint 1 million de signatures validées, la Commission européenne est obligée de réagir et de prendre des mesures.

Pour y parvenir, l’initiative exige des citoyens qu’ils fournissent des données à caractère personnel pour confirmer leur soutien. Rassurez-vous, vos informations ne peuvent être utilisées que dans le but de soutenir cette initiative, et non à d’autres fins. Fur Free Europe se conforme à toutes les exigences légales, au RGPD et aux règles de protection des données.

Hr blog

Dans la thématique

L’ICE Pour une Europe Sans Fourrure : pour mettre fin à l'industrie de la fourrure en Europe Pour les lapins angoras, One Voice remonte au créneau

Commentaires 52

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Olivier | samedi 06 août 2022

Il est grand temps de mettre fin à cette cruauté

Athéna | samedi 23 juillet 2022

Se pavaner avec un cadavre sur le dos est cruel, "has been" et vulgaire.

mina | jeudi 26 mai 2022

C'est désolant de voir qu'il existe encore des personnes que la souffrance animale n'atteint pas à notre époque!

sab59 | lundi 23 mai 2022

Aujourd'hui il y a tellement de belles imitations de fourrure qu'il n'est plus acceptable de continuer à élever ces pauvres bêtes pour répondre soi-disant au marché.