le samedi 06 février 2016 | 0

Afrique du Sud : One Voice a enquêté sur la chasse aux trophées

One Voice lutte pour convaincre la communauté internationale de protéger les derniers lions sauvages de la planète et de mettre fin à la souffrance des lions en captivité. Nous estimons que ces animaux doivent être classés de toute urgence en Annexe 1 de la CITES, de sorte qu'il soit mis fin à toutes formes de commerce les concernant.

Hr blog

One Voice lutte pour convaincre la communauté internationale de protéger les derniers lions sauvages de la planète et de mettre fin à la souffrance des lions en captivité. 

Nous estimons que ces animaux doivent être classés de toute urgence en Annexe 1 de la CITES, de sorte qu'il soit mis fin à toutes formes de commerce les concernant.

En 2015, les enquêteurs de One Voice ont dévoilé la souffrance des lions dans les élevages d'Afrique du Sud. Enfermés dans des enclos exigus, ils restent souvent seuls ou forcés de cohabiter avec d'autres espèces de félins. Les bébés sont arrachés à leur mère dans l'heure qui suit leur naissance. Contraintes d'engendrer jusqu'à cinq portées tous les deux ans, les lionnes captives sont traitées comme de simples machines à reproduire. Les lionceaux sont utilisés pour les photos touristiques. Quand ils atteignent l'âge de trois ans et sont moins faciles à contrôler, ils sont vendus à des sociétés de chasse qui vont jusqu'à les droguer pour faciliter la traque et l'abattage.

En février 2015, l'Union Européenne a introduit des mesures obligeant les États membres à délivrer des permis d'importation pour les trophées de chasse de six espèces, dont le lion d'Afrique. One Voice estime que ces mesures sont insuffisantes pour protéger ces animaux. L'association fait pression sur les politiques pour obtenir une interdiction totale de l'importation des «trophées» et des parties du corps des lions à l'échelle européenne. Nous luttons également contre toute forme de chasse aux trophées et nous exhortons les touristes voyageant en Afrique à participer uniquement à des activités éthiques.

Par ailleurs, One Voice se bat pour la fin de l'exploitation des animaux dans les cirques français. De nombreux pays ont déjà procédé à cette interdiction. Pourtant, des centaines de cirques continuent à parcourir le territoire national aujourd'hui, et le lion y est l'animal sauvage les plus représenté.

Il y a quelques années, One Voice a supervisé le sauvetage de trois lions — Shada, Djunka et Nalla — qui avaient passé toute leur vie enfermés dans une caravane de cirque en Dordogne. Maintenus à l'isolement dans des compartiments minuscules de 1,83 m x 1,83 m, ils étaient utilisés comme reproducteurs. Leurs petits leur étaient aussitôt enlevés pour être vendus. Grâce à One Voice et la Born Free Foundation, ces trois lions ont pu être transférés dans un sanctuaire d'Afrique du Sud.

Hr blog

Dans la thématique

Quatre daims sèment la panique à la préfecture de l’Ardèche
La déchirante agonie du lion Cecil