le lundi 10 juin 2019 | 195

À Turin, des macaques rendus aveugles par des opérations successives de leur cerveau

Notre partenaire italien, la LAV, vient de dénoncer les mutilations abominables réservées à des macaques dans un laboratoire de recherche de l’Université de Turin, qui mène une étude intitulée "LIGHTUP - Faire que le cerveau au cortex aveugle retrouve la vue”. Nous avons besoin de vous tous pour demander à la ministre de la Santé, Giulia Grillo, de révoquer immédiatement l'autorisation de ce projet de recherche et de permettre à ces macaques d'être libérés dans un centre de réhabilitation approprié.

Hr blog


   

   

Le département de psychologie de l'Université de Turin a approuvé et soutient même financièrement un programme appelé "Lightup - Turning the cortically blind brain to see", mené en collaboration avec l'Université de Parme où sont enfermés les animaux, celle d'Oxford et le Hartelust aux Pays-Bas où ils ont été achetés.

Après de longs mois, voire des années d'un terrible dressage, après la découpe du crâne pour exposer le cerveau ou l'insertion de tiges pour bloquer la tête lors des séances d'enregistrement et de stimulations à venir, les chercheurs s'attaqueront à la "réelle" recherche. Cette étude consistera donc à faire subir à des macaques initialement en pleine forme de nombreuses interventions chirurgicales atrocement douloureuses, d'ablation de parties du cerveau dans la zone du cortex visuel, et ce jusqu'à les rendre aveugles.

One Voice se joint à l'appel de la LAV, son partenaire européen, pour demander à la ministre de la Santé italienne de révoquer immédiatement l'autorisation de ce projet, et permettre aux macaques d'être placés dans un centre de réhabilitation dans les plus brefs délais.  

Comme ses partenaires, One Voice appelle à l'arrêt de l'expérimentation animale. Cette pratique a montré encore et encore que ses résultats sont insuffisants pour justifier toute la souffrance qu'elle impose à des êtres doués de sensibilité, qui plus est des primates. L'Union européenne a réclamé une baisse du nombre des animaux expérimentés, il est pourtant, en Italie comme en France, quasi impossible d'avoir accès à des chiffres consolidés fiables. C'est inacceptable.

Nous devons tous signer en urgence et avant qu'il ne soit trop tard pour eux la pétition (en italien) pour que cessent immédiatement les mutilations de ces macaques. La science, comme toute activité humaine, ne peut s'absoudre d'éthique.

Photo : Essere Animali

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Laboratoire de pharmacologie et de toxicologie (LPT): le sadisme au nom du «bien»
Victoire détonante contre l’élevage de Mézilles !

Commentaires 195

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Daniela | lundi 04 novembre 2019

Stop au massacre !

Vegas | lundi 04 novembre 2019

Honte à vous !

chantal | vendredi 01 novembre 2019

Marre, marre, marre... Basta!

Sylvie | jeudi 17 octobre 2019

Assez !
Pour Eux. Pour nous
Je pleure.
Je pleure encore.
Que faisons nous là ?