le lundi 26 avril 2021 | 10

À Loro Parque, Ula va de mal en pis… et c’est le delphinarium qui le dit


Mis à jour le 10 mai 2021

À deux ans et demi, l'état de santé d’Ula, la fille de Morgan, déjà née avec une difformité et de nombreuses affections au Loro Parque, vient de se dégrader. Depuis quelques jours, et c’est le delphinarium des Canaries espagnoles qui l’annonce, la très jeune orque captive va mal. Détérioration de son humeur, problèmes intestinaux... et d’ajouter que - pour l’instant – il n’a pas trouvé d’où venait le problème, analyses sanguines à l’appui.

Hr blog

Loro Parque, dont la mort tragique d’Alexis Martinez et le documentaire Blackfish ont permis d'établir la triste renommée mondiale, a toujours balayé d’un revers de main les inquiétudes nurris à propos de la petite Ula. Évidemment, ces alertes émanaient d’experts non acquis à la captivité des cétacés. Le parc se prévaut à présent de mettre à la disposition de la malade « les meilleurs spécialistes internationaux »… Quel cynisme quand on sait combien l'annonce de la mauvaise santé d'un animal détenu n'est jamais bon signe dans cette industrie. Rien que cette année, on se souvient du goût amer laissé par le communiqué du Parc Astérix concernant Femke... vu ce qui a suivi.

La mère et la fille sont séparées. Libre, une orque de cet âge ne quitterait jamais sa mère. Le parc a donc isolé Ula pour lui prodiguer des soins, ce qui ne peut qu’être une source de stress supplémentaire. Et comme on le sait, cela s’avère délétère pour le système immunitaire de ces êtres si sensibles. Espérons qu’elle ne finisse pas comme Aïcko, le jeune dauphin qui perdait du poids de jour en jour à Planète Sauvage et qui, nourri de force de poissons entiers, a fini noyé à six ans à peine, le larynx disloqué lors de l’une de ces séances de « forced feeding »... Mais lui aussi n’allait pas mal d'après l'établissement et nous étions, comme d’habitude, les extrémistes et alarmistes en chef...

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Quelque chose d'horrible se passe au Miami Seaquarium Nos enquêteurs ont vu Ula en état d’extrême cachexie

Commentaires 10

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Mic | dimanche 02 mai 2021

Il faut cesser de capturer les cétacés pour les enfermer! Ils doivent évoluer librement et dans leur élément naturel.

Marie-France- | samedi 01 mai 2021

Le fric toujours le fric !!!! Peu importe si les orques souffrent, on continue de les utiliser jusqu'à la mort ! Il faut absolument que le public se détourne de ces soi-disant spectacles et que s'arrêtent ces "jeux d'eau" avec des animaux qui ne demandent qu'une chose, retourner en mer. Ce ne sont pas des solitaires et leur famille leur manque terriblement. Qu'on les laisse vivre leur vie marine!

Mariann | vendredi 30 avril 2021

Pour les cétacés c'est l'hôpital psychiatrique : drogués, mal nourris, mal soignés, traitements antibiotiques, fécondations obligées, camisole médicale pour le stress, bain d'eau chlorée, les reportages vus étaient édifiants !

marie-claude | vendredi 30 avril 2021

J'espère qu'Ula va être sauvée!