le mardi 26 janvier 2021 | 29

Urgence pour Inouk !

Inouk va très mal. Son confinement depuis plus de vingt ans a eu raison de son état de santé. Nous venons de déposer pour lui un complément de plainte sur la base d’une nouvelle expertise d’Ingrid Visser. Aidons-le au plus vite avant qu’il n’abandonne complètement la partie !

Hr blog

Le temps s’étire interminablement pour Inouk. À seulement vingt-deux ans, la jeune orque a déjà tout du vieillard. Rien, rien n’est venu soulager son désespoir depuis sa naissance dans un bassin minuscule du Marineland d’Antibes. Survivra-t-elle assez longtemps pour découvrir à quoi ressemble l’océan ?

Nous renforçons notre plainte

Nous avons attaqué en justice le delphinarium en 2019 et notre plainte pour actes de cruauté est toujours en cours d’instruction. Entre raisons saisonnières et Covid-19, l’établissement a été fermé plusieurs mois. Inouk, lui, a continué de tourner en rond… Confinement : voilà un mot qui n’a rien de nouveau pour lui. Et son état s’est encore dégradé tout au long de l’année passée comme en témoigne une nouvelle expertise de la Dre Ingrid N. Visser :

« Les gencives autour de ses dents abîmées prolifèrent dans les cavités dentaires, ce qui signifie une augmentation du risque d’infection et une probable aggravation de ses problèmes buccaux. »

De nouvelles images et expertise alarmantes

La biologiste marine, spécialiste des orques, s’appuie sur des images récentes d’Inouk. Nos enquêteurs les ont rapportées à l’occasion des manifestations devant le Marineland l’été dernier, à la suite de sa réouverture le 27 juin. Elles permettent d’actualiser le précédent rapport de 2019. Celui-ci mettait déjà en évidence l’état déplorable de la dentition d’Inouk, source d’une grande souffrance, et pointait la responsabilité de l’exploitant. Aujourd’hui, le constat de la scientifique est toujours aussi alarmant. Elle déplore également le comportement de régurgitation de l’orque, lié « aux attaques des compagnons de bassin et au stress », ainsi que « la présence de lésions importantes dans la région du menton et de la gorge ». Dans ses conclusions, elle recommande :

« qu’Inouk passe sa retraite dans un sanctuaire côtier où il disposerait de plus d’espace, d’eau de mer naturelle et de soins médicaux appropriés. À tout le moins, il ne devrait plus exécuter de tours de cirque en échange de sa nourriture, et sa participation aux spectacles devrait cesser immédiatement »

Le message est donc clair, très clair : pour sauver Inouk, c’est maintenant qu’il faut agir ! Nous venons de déposer un complément de plainte sur la base de ce nouveau rapport. Continuez à signer et à partager notre pétition.

Marie-Sophie Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Quelque chose d'horrible se passe au Miami Seaquarium Nos enquêteurs ont vu Ula en état d’extrême cachexie

Commentaires 29

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Sabrina | jeudi 25 mars 2021

Je me battrai et nous nous battrons pour soigner et faire libérer les cétacés Inouk, Lolita et tous les autres confinés dans des espaces où règnent l'horrible souffrance et le désespoir #liberte #justice #combats #jusqu'au bout #Espoir #ocean #paix C'est assez !!! Les signatures en masse et les dons peuvent faire bouger les choses !!! Agissons au maximum jusqu'aux victoires, puissent ces tortionnaires céder enfin... Et tous ensemble, nous y parviendront... 🙏❤️🙏❤️🙏 #never give up... 💪💪💪

MARC | samedi 13 février 2021

Stop au spectacle d'un autre âge, pensons au bien être de nos animaux.
Marc

Sofie | mardi 02 février 2021

L'homme doit vivre en harmonie avec la nature et non l'un contre l'autre. Les animaux ne doivent plus être les "jouets" de certains hommes et encore moins leur gagne-pain ! Les cétacés détenus en France et en Europe (il faut une norme européenne sur le bien-être animal !) doivent TOUS être mis dans des sanctuaires, certains y finiront probablement leur vie trop traumatisés par les traitements subis par la faute de l'homme, d'autres auront peut-être la chance d'être remis en totale liberté. Faisons que 2021 soit une année ENFIN humaine ! Toutes les formes de maltraitance sont une honte pour notre humanité qui malgré des moyens modernes usent et abusent de pratiques totalement désuètes et surtout barbares !

regus | samedi 30 janvier 2021

Il fut sauver Inouk qui montre des signes de grande souffrance, et les autres aussi ! Il faut mettre fin aux delphinariums, ce qui ne veut pas dire envoyer les cétacés dans d'autres pays !