le lundi 27 juin 2016 | 8

Une université d’été sur la consommation de viande !

Ce sont des chercheurs du monde entier. Ils étudient les sciences humaines, l'éthique, la philosophie, l'art, la politique… Tous seront réunis lors d'une université d'été sur l'éthique de la consommation d'animaux, organisée par One Voice et l'Oxford Centre for Animal Ethics !

Hr blog

Quelques mois à peine après la COP21 et tandis que les scandales se multiplient sur les conditions d'abattage et d'élevage des animaux, One Voice et l'Oxford Centre for Animal Ethics organisent la troisième université d'été sur l'éthique animale. Du 24 au 27 juillet 2016 à St Stephen's House, l'éthique de la consommation d'animaux sera de toutes les conversations...

Des universitaires du monde entier ont souhaité y participer, au point que la place manque pour tous les accueillir ! Parmi eux, les philosophes français Corine Pelluchon et Thomas Lepeltier. Ensemble, il s'agit de faire un état des lieux des connaissances sur tous les thèmes relatifs à l'éthique de la consommation d'animaux, notamment les aspects moraux, philosophiques et religieux ainsi que les aspects historiques, juridiques, psychologiques, scientifiques et sociologiques. Les sujets concernent notamment la problématique morale liée à l'acte de tuer, la souffrance des animaux exploités pour la production alimentaire, la représentation des animaux en tant que viande, le lien entre la consommation de viande et le changement climatique, l'impact de l'élevage industriel sur l'environnement, l'utilisation de substituts à la viande, la viande in vitro et les stratégies de changement…

L' Oxford Centre for Animal Ethics, fondé en 2006 au sein de la prestigieuse Université d'Oxford, explore les questions d'éthique animale à travers des activités de recherche universitaire, d'enseignement et de publication. Il est dirigé par le professeur Andrew Linzey, également vice-président de One Voice.

Les contributions de chaque conférencier de cette université d'été seront compilées dans un ouvrage édité par l' Oxford Centre for Animal Ethics et One Voice en anglais et en français. Il pourra servir de base aux travaux à venir, comme cela fut le cas de la première conférence sur le Lien en 2007.

Hr blog

Dans la thématique

A Yulin, les vétérinaires découvrent que les chiens ne sont pas des objets
Dans l'élevage fermé d'Emagny, des visons sont encore encagés!

Commentaires 8

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Margoy | lundi 11 juillet 2016

Se nourrir AUTREMENT est notre futur programme HUMAINS! Enfin, on deviendra un véritable "être doué de sensibilité" !

castanheira | dimanche 10 juillet 2016

justiça

Veritas | jeudi 07 juillet 2016

Il n'y a pas de viande sans souffrance, n'en mangez plus. Pour moi le chemin a été long, mais à force de conscience j'ai fini par VRAIMENT comprendre que je mangeais du cadavre, et qui plus est, du cadavre de martyrs.

scootifle | mercredi 06 juillet 2016

Merci pour cette initiative qui je l'espère portera ses fruits afin que tous les animaux trouvent enfin leur place dans ce monde de tarés et qu'ils cessent d'être les cibles de ceux qu'ils les font tant souffrir.