le lundi 11 juillet 2022 | 38

Tiercé de cochons : lettre au maire de Vabres l’Abbaye


Mis à jour le 12 juillet 2022

Nous avons reçu des images et vidéos du 46ème tiercé de cochons de Vabres l'Abbaye. Elles donnent à voir des cochons hurlants, exposés à la foule et au bruit et forcés à avancer le plus rapidement possible... Nous avons écrit au maire.

Hr blog

Monsieur Frédéric Artis
Maire de Vabres l’Abbaye
Hôtel de Ville
12400 Vabres l’Abbaye

Vannes le 11 juillet 2022

Monsieur le Maire,

Nous avons été alertés par l’organisation du 46ème tiercé de cochons le 3 juillet dernier à Vabres l’Abbaye.

En notre qualité d'association ayant pour objet notamment de protéger et de défendre les animaux et l'environnement, nous sommes préoccupés par le traitement qui leur est réservé.

Les images et vidéos qui nous ont été communiquées montrent des cochons hurlants, exposés à la foule et au bruit et forcés à avancer le plus rapidement possible. Les animaux sont clairement désorientés et ne comprennent absolument pas ce qui est attendu d’eux.

Soumettre volontairement les animaux à un tel niveau de stress dans un but purement récréatif est cruel et contraire à l’éthique. Les cochons, qui sont pourtant des animaux aux capacités cognitives et sensibles extraordinaires, sont ici réduit à des numéros.

Un tel évènement a des répercussions grave sur le public et notamment sur les enfants. Les cochons sont considérés comme des objets de divertissement, sans aucune considération pour leurs besoins ou leurs désirs. Ce spectacle est à rebours de l'éducation de générations futures au respect de leur environnement et des individus avec qui elles le partagent.

Aucune tradition ne saurait légitimer la maltraitance animale. Cette situation ternit assurément l'image de Vabres l’Abbaye qui dispose par ailleurs d'un intérêt culturel incontestable. La célébration de la fête du village ne doit pas s’effectuer au détriment du respect des animaux.

C'est pourquoi, nous vous demandons de renoncer, à l’avenir, à l’organisation des tiercés de cochons, en privilégiant des évènements plus éthiques.

Vous remerciant de l’attention que vous avez portée à cette lettre, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, en l’assurance de notre parfaite considération.

Muriel Arnal
Présidente de One Voice

Hr blog

Dans la thématique

Marché fermier « Macellum » : lettre ouverte à la ville de Metz Les chiens errants de Chihia doivent être épargnés !

Commentaires 38

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Olivo | mardi 09 août 2022

Pauvres cochons qui n'ont rien demandé. Cela devrait être interdit et les autorités qui cautionnement cela. Ah oui c'est bon pour l'économie de la région ???
Plus on descend vers le Sud de la France, moins la compassion pour les animaux se réduit.

Jenny | lundi 01 août 2022

Quand il s'agit de faire souffrir des animaux je ne vois pas où est l'amusement. Lamentable

colette d'escau | samedi 30 juillet 2022

Je n'avais jamais eu connaissance de l'existence d'un "tiercé de cochons" ; il est certain qu'au bout d'un 46ème fait divers de ce type, cela arrive à se savoir au-delà de la commune, du département et de la région concernés. Cela n'est pas du tout à l'honneur des responsables de telles organisations où ces pauvres animaux subissent de force des agissements contraires à leur bien-être. Est-ce que ces responsables pensent qu'après tout, comme ces cochons finiront par être même tués, on peut en attendant leur infliger n'importe quelles disgrâces ou cruautés ?

Zanimo | samedi 23 juillet 2022

Pitoyable ! Peut-on encore s’étonner de la bassesse humaine ? Le niveau intellectuel de notre société est dans ce miroir : corrida, courses de taureaux, combats de chiens ou coqs, sans oublier ces émissions stupides où humilier, ridiculiser devient le bonheur du décérébré. Il faut bien exister chez ces gens-là !