le lundi 24 septembre 2018 | 45

L'orque Morgan, capturée en 2010, a donné naissance à son premier bébé à Loro Parque

Morgan, petite orque née libre et détenue aujourd’hui par le delphinarium Loro Parque vient de donner naissance à un bébé, alors que la loi l’interdit et alors qu’elle n’est encore qu’une enfant. En partenariat avec la Free Morgan Foundation, One Voice se bat pour elle.

Hr blog

Une grossesse précoce

Désespérée dans son bassin de béton, Morgan, supportait déjà la solitude et la brutalité. Aujourd’hui, à seulement 11 ans, la petite orque vient de donner naissance à un bébé, alors que dans la nature les orques femelles n’enfantent pas avant 14 ans environ. Il faut dire que pour le cercle fermé de l’industrie de la captivité, Morgan représente un capital génétique inespéré. Et une source de profit importante. Alors pour ses geôliers, qu’importe qu’elle ne soit encore qu’une enfant. Qu’importe qu’elle soit une orque sauvage et que sa reproduction soit interdite. Comme Kohana avant elle, Morgan doit se reproduire, même si elle est beaucoup trop jeune pour cela.

Un avenir bien sombre

Dans l’eau turquoise de sa prison, elle se souvient de la façon dont sa mère prenait soin d’elle lorsqu’elle était petite. Cela au moins, elle a pu lui transmettre. Alors, avec tout son amour, elle tente de veiller sur son petit. Que deviendra-t-il s’il survit ? Quel sera son destin ? Sera-t-il condamné à vivre dans une piscine, si loin de l’immensité de l’océan qui a vu naître sa mère ? Elle qui est née au sein d’une famille libre, possédant des coutumes, un dialecte, une culture… Lui racontera-t-elle le bonheur de nager au milieu des siens ? Et s’il ne survit pas, Morgan pourra-t-elle le supporter ? Le lien qui unit un bébé et sa mère est extrêmement puissant chez les orques. Le deuil récent de Tahlequah en est un exemple déchirant. Comment peut-on risquer d’imposer une telle souffrance à des êtres aussi sensibles et évolués ?

Aucun animal ne mérite d’être privé des siens et maintenu en captivité pour le plaisir des humains. Morgan devrait être libre!

Hr blog

Dans la thématique

Kiska, la dernière orque du Marineland de l'Ontario
Trafic de bélugas et d'orques juvéniles découvert en Russie

Commentaires 45

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Cohérence | samedi 06 octobre 2018

Quand les personnes qui donnent leur argent aux delphinariums, aux zoos, aux cirques, etc... comprendront-elles qu'elles sont responsables de la vie d'horreur que vivent des êtres sensibles? De même pour les animaux qui vivent enfermés en attendant de passer par l'abattoir pour se retrouver dans les assiettes de personnes qui disent aimer les animaux... Si on ne veut pas que des êtres sensibles souffrent et meurent dans des conditions lamentables, on se responsabilise et on change sa façon de consommer... Changer ses habitudes de consommation n'est rien en comparaison de l'emprisonnement, de l'exploitation , de la barbarie que subissent les animaux juste parce que les humains ne veulent pas remettre en cause leur façon de vivre...

Audrey | vendredi 05 octobre 2018

Les animaux ont tous des besoins qu’il est impératif de respecter ! Il ne faut pas être humain pour leur faire subir de telles atrocités ! Ces « cirques aquatiques «  ne devraient pas exister !

chihiro yaba | mercredi 03 octobre 2018

love animal

Nathalie | lundi 01 octobre 2018

Aux dernières nouvelles son bébé a lui a été retiré 24h après, elle refusait de l'allaiter. Il est pris en charge par les soigneurs et biberoné comme avant lui Adan et Victoria..... Triste nouvelle et énorme gâchis comme d'habitude. Free Morgan et tous les autres.