le lundi 20 mai 2019 | 2

Maltraitance sur sept chevaux : One Voice réclame justice

Les animaux méritent respect et considération ! Ce n'est certainement pas ce qu'a manifesté un homme du Val-de-Marne à l'égard de sept chevaux et poneys. Pendant au moins neuf jours, ils ont été livrés à eux-mêmes dans un terrain communal. L'un d'entre eux, blessé à la jambe, n'a même pas été soigné ! La Cellule Zoé de One Voice intervient et demande leur placement dans des refuges partenaires. L'audience a eu lieu ce 22 mai 2019 à Créteil.

Hr blog

Tout a commencé à Valenton, dans le Val-de-Marne, en novembre 2017. Amaigris, affamés, des chevaux tentaient de subsister tant bien que mal, abandonnés dans un terrain communal. Leur unique source de nourriture provenait d'une voisine. Elle seule les abreuvait et les nourrissait de foin, de fruits et de légumes lorsqu'elle le pouvait. Personne d'autre ne semblait s'en occuper. Depuis neuf jours, un animal était blessé : le pauvre s'était ouvert la jambe, accident manifestement provoqué par une gouttière. La plaie n'était pas soignée et un morceau de plastique était resté coincé à l'intérieur. On ne peut qu'imaginer la souffrance permanente que devait ressentir ce cheval !
De plus, sur un autre terrain du même village, un poney était lui aussi abandonné. Non seulement personne ne s'occupait de lui, mais en plus, il était attaché. Impossible pour lui de marcher, de courir, comme ils aiment tant le faire. Il demeurait seul, presque immobile, sans aucun accès à l'eau ni à sa nourriture. 

Profondément indignée par cette situation, la voisine tire alors la sonnette d'alarme. Une plainte est déposée le 20 novembre 2017.
L'enquête permet de retrouver le responsable de cet abandon : un reproducteur de chevaux. Celui-ci s'offusque et assure qu'il ne pouvait pas soigner le cheval blessé, car ce dernier était « difficile à approcher ». Argument peu convaincant, étant donné que le bout de plastique coincé dans la jambe de l'animal l'empêchait de se déplacer normalement. L'approcher était donc très facile, il n'attendait que ça ! Il paraît évident que cet homme n'avait aucune intention de s'occuper dignement de ses animaux. Les chevaux continueraient à tenter de survivre. Craignant de se faire retirer ses équidés, l'homme les a déplacés probablement dans un hangar dont nous ignorons la localisation, en tout cas hors du terrain communal, tout cela pour les rendre introuvables. À l'heure actuelle, la justice suit son cours, mais les chevaux sont encore sous le joug d'un homme irresponsable.

One Voice s’est donc portée partie civile au procès pour mauvais traitements. La Cellule Zoé sera à l’audience du 22 mai 2019. Les chevaux doivent être placés au plus vite dans nos refuges partenaires! Ainsi, ils auront enfin l'amour et les bons soins dont ils ont besoin.

Séverine Bazin
Hr blog

Dans la thématique

Dressage de chiens : solidarité de centaines d'éducateurs canins
Jesko définitivement sorti d'affaire!

Commentaires 2

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

yuma615 | lundi 20 mai 2019

Pourquoi prendre et en plus élever ces chevaux si vous n'avez pas les moyens de les nourrir? Je souhaite qu'ils soient donc saisis.

Jo | lundi 20 mai 2019

C'est inadmissible de laisser à l'abandon des animaux livrés à eux-mêmes, mon souhait serait qu'on prenne les chevaux du propriétaire et qu'ils soient remis à un refuge au plus vite.Le propriétaire doit comprendre qu'il est incapable de gérer cette situation. J'espère de tout cœur que l'association gagne dans cette bataille pour le bien des chevaux. Merci pour eux .