Le blog de One Voice

Avec le blog de One Voice, suivez l’actualité de la cause animale. Découvrez nos enquêtes et nos campagnes pour la défense des droits des animaux.

  

Lucille, dauphine en exil à Port-Saint-Père

le lundi 07 mars 2016 - 31

En août 2015, Lucille a tué dans une bagarre le premier delphineau né à Planète Sauvage. Ce geste terrible, qu'elle regretta aussitôt, n'est pas le fruit du hasard ou d'un soi-disant «comportement naturel». Le désespoir de Lucille le rendait prévisible.

Le drame de Lucille

De SeaWorld à Harderwijk
Lucille est née au SeaWorld d'Orlando le 16 avril 1989. Louise et Ralph, ses parents, avaient été capturés dans l'océan. Toute petite, Lucille est exhibée dans la Dolphin Nursery du parc, avant d'être amenée à la Dolphin Cove, où un flot continu de visiteurs peut la caresser pour 45 dollars.
Le 7 juin 1997, on décide de l'expédier en Europe. Ce départ est un déchirement, car Lucille laisse sa mère pour toujours. Le delphinarium de Harderwijk a besoin de femelles reproductrices, et malgré son jeune âge, Lucille aura deux fils.

Le 7 avril 2015, un nouveau voyage est imposé à Lucille : on l'envoie à Planète Sauvage, dont les bassins comptent une majorité de mâles. Ce nouveau déracinement est terrible. Lucille vient de passer dix-huit ans dans le lagon de Harderwijk. Non sans peine, l'exilée de SeaWorld a fini par trouver sa place dans la foule agitée des dauphins captifs. Elle est même parvenue à y élever ses bébés. La voici arrachée à sa famille encore une fois. Ses fils sont déjà grands bien sûr, mais ils étaient ses alliés dans le monde violent des piscines surpeuplées.

Les enfants perdus de Port-Saint-Père
Lucille débarque donc à Port-Saint-Père dans un bassin rempli d'inconnus. Des alliances s'y sont nouées dès l'ouverture très contestée du delphinarium en 2008 (voir l' historique du combat de One Voice pour les cétacés). Il y a là les anciens du Parc Astérix, Péos, Aïcko et Galéo, ainsi qu'un juvénile impétueux tout juste arrivé de Bruges, Océan. Parel et Amtan, les deux femelles, viennent pour leur part de Harderwijk où Lucille les avait croisées. Tous sont jeunes, nés captifs, séparés de leur mère bien trop tôt et socialement acculturés. La cohésion de cette « petite famille » artificielle de quatre mâles et trois femelles confinés dans le même espace ne tient que par la contrainte des dresseurs.

Dès son arrivée, Lucille s'enfonce dans la dépression. Elle refuse de quitter son bassin de quarantaine. Son attitude inquiète One Voice, mais le delphinarium se refuse à y voir un problème. Lorsque Parel met au monde son premier bébé, il lui faut une « marraine » pour l'aider à s'en occuper. Ce rôle essentiel dans la société dauphine suppose l'existence de liens forts entre les deux femelles adultes. Il s'agit toujours d'une relation de confiance qui s'élabore au fil d'alliances subtiles, et non d'un choix posé par l'humain.
En juin 2015, c'est à Lucille que l'on confie le soin de veiller sur la maternité de Parel — et ce trois mois seulement après son transfert, alors qu'elle s'isole et ne veut voir personne !
Et bien sûr, c'est le drame.

Juste une bagarre entre femelles
Le 8 août 2015, les spectateurs attendent le début du spectacle. Lucille, Parel et son delphineau sont enfermés dans le bassin annexe n°4. Tout à coup, une vive agitation semble s'emparer du minuscule enclos. Sous l'œil médusé du public, les deux femelles tentent de réanimer le delphineau mort en le maintenant à la surface. La confusion est totale mais l'ordre est tout de même donné d'envoyer la musique et de lancer le show. Discrètement, le cadavre du bébé est retiré du bassin avec une épuisette tandis que les cinq dauphins entrent en scène, très troublés, incapables de se concentrer sur les tours à exécuter…

La société des dauphins
Interrogé à propos de la dépression de Lucille, le delphinarium répondait en mai 2015 : «L'organisation sociale naturelle des dauphins consiste en des groupes très fluides avec le départ et l'arrivée permanente de nouveaux individus pour éviter la consanguinité. Nous faisons exactement la même chose. Les échanges entre parcs sont gérés à un niveau européen, par des coordinateurs par espèces (les EEP)».
En fait, les jeunes ne quittent jamais vraiment leur famille. À trois ans, ils sont sevrés et s'éloignent alors du clan familial mais y restent attachés leur vie entière par le dialecte et la culture. Les dauphines, tout particulièrement, restent longtemps au sein de leur clan pour élever leurs bébés dans des crèches collectives. Et quand les clans deviennent trop grands, ils se scindent et se multiplient dans les mêmes territoires. Car les dauphins ont des pays comme nous. Celui des parents de Lucille se situait sans doute dans les Keys en Floride.

Il est donc faux de prétendre que les dauphins partent sans se retourner à partir de trois ans. Chez les dauphins libres, une matriarche n'abandonne pas sa tribu. Ces situations ne s'observent jamais en milieu naturel, pas plus que les bagarres mortelles entre une jeune mère et la « marraine » de son bébé.
L'histoire de Lucille nous rappelle de manière dramatique que les déplacements des animaux d'un delphinarium à l'autre sont toujours synonymes d'un traumatisme grave, reconnu dès les années 1960. Ils ne reproduisent en rien les migrations naturelles ni la complexité de la société dauphine. Les transferts sont nécessaires à la survie, non pas de l'espèce, mais des delphinariums eux-mêmes.
La souffrance de Lucille est aussi celle de bien d'autres dauphins. Elle ne s'achèvera que le jour où les delphinariums renonceront à ces programmes EEP cruels et cesseront d'exploiter ces personnes animales sentientes.

Signez et diffusez notre pétition pour la fermeture des delphinariums !

Yvon Godefroid

Commentaires

Commentaire de anthony76

Il faut fermer ce zoo, continuer le spectacle alors qu ils doivent retirer un bébé mort et en plus il est mêlé à une histoire de vente de macaques à un institut de vivisection en Allemagne.

Commentaire de Saori

Les dauphins, orques et autres mammifères marins n'appartiennent qu'à un seul endroit, l'océan. Sur ce.

Commentaire de aurore martin

Absolument abominable de leur faire subir la captivité alors que leur espace naturel est immense. Libérez-les TOUS !

Commentaire de roselyne

Les animaux sont des êtres vivants sensibles !!!

Commentaire de gabriel

C'est honteux!!

Commentaire de jeanne

Comment peut-on se comporter de la sorte!

Commentaire de rose

C'est une honte! les animaux sont des êtres vivants sensibles!!!

Commentaire de roselyne

c'est une honte!

Commentaire de sissi

Le dauphin est si gentil et intelligent et sauve les gens de la noyade. J'ai participé à un moment inoubliable : le dressage d'un dauphin. Son maître est venu sur moi avec un seau comme pour m'envoyer des poissons... c'étaient des confetti ; la séance finie, le dauphin m'a suivi et avec un coup de queue il m'a arrosée. Le dresseur était embêté mais vu ma joie, il a bien ri aussi... très bon souvenir. Arrêtons toutes ces expériences : tuer, enlever, séparer de leurs parents, c'est inadmissible.

Commentaire de Véronique

Pétition déjà signée et je partage la terrible histoire de Lucille

Commentaire de SissiD

Il serait grand temps d'arrêter cette maltraitance et surtout ce qui ressemble à une prostitution animalière, tout ceci est impensable, je les ai vus en groupe en pleine mer, c'est merveilleux, ils sont dans leur élément, ils y sont à l'aise. C'est ça leur vie, la liberté dans l'immensité de l'océan, on les aime alors rendons-leur la liberté et surtout ne séparez pas ces petits mammifères de leurs mères, quelle cruauté!!!!!

Commentaire de Nicole

Arrêtez ce massacre! Car c' en est bien un. Retenir prisonniers ces magnifiques animaux, c' est les condamner à une vie de misère. Je suis pour la fermeture de tous les delphinariums car aucun animal ne doit vivre une telle souffrance! Ils sont fait pour vivre et se déplacer, en famille, dans les grands espaces que sont les mers et océans.
C'est là que doit être leur vie ! Et non emprisonnés dans ces bassins qui ne sont que des mouroirs pour eux.

Commentaire de Titine

L'homme détruit et continuera par appât du gain tant que des personnes sans esprit viendront regarder ces pauvres mammifères faire leur cirque.

Il faut continuer et continuer à afficher les horreurs de dressage dans les delphinariums, cirques et autre tauromachie etc. ceux qui viennent n'ont peut-être pas de coeur? ...

Commentaire de Cyrielle

Horrible et cruel

Commentaire de Marie-paule

Tous les mammifères marins sont des personnes nonhumaines. enfermées, obligées de se reproduire par la masturbations des mâles, si si, et l’insémination artificielle des femelles, entraînées de force par la faim, isolées dans un bassin quand ça se passe mal
Qui ne deviendrait pas fou au point de se suicider en cessant de respirer (pour les dauphins) ou en se jetant la tête contre les parois du tank !
Continuez à révéler la réalité des maltraitances et des souffrances des parcs marins aux familles et surtout à leurs enfants.
A nous les internautes avertis et défenseurs de cette noble cause de relayer sur les réseaux sociaux pour décourager les visites dans ces parcs concentrationnaires.

Commentaire de isa

Il faut libérer les dauphins , les orques et otaries de ces prisons!
Ils font pareil avec les singes..la liberté et leur vie au naturel est tout l'amour qu'on peut leur donner.

Commentaire de patannie

Que plaisir peuvent avoir tous ces individus à visiter ces lieux qui sont à mon sens des prisons pour tous ces pauvres animaux privés de leur famille, leur environnement et leur liberté, c'est abominable.
C'est une honte en 2016 d'accepter toute cette cruauté, malheureusement, un grand nombre d'humains considère encore les animaux, non comme des êtres vivants mais comme des objets. N'hésitons pas, parlons-en autour de nous afin de faire cesser toutes ces horreurs.

Commentaire de jesselecter

Je trouve ça inhumain, voilà pourquoi je signe cette pétition.

Commentaire de camillecandy

Stop !!!!!!!!! à ces animaux capturés pour le plaisir de l'homme !! Arrêt de cette barbarie !!!!!!!!!!!!! Nous sommes au 21ème siècle, non pas au moyen- âge , nous savons que les animaux souffrent de la même façon que nous, éprouvent les mêmes sentiments etc. alors stop !!! Les tortionnaires doivent être sanctionnés et interdits de détenir des animaux.

Commentaire de cathy

Quand les hommes auront tué le dernier animal ? Qui prendra-t-il pour amuser le public, pour occuper leurs dimanches dans les bois armés d'un fusil ? Quand cesseront-ils de mutiler, traumatiser, tuer nos amis, nos amours ? Les dauphins ne sont pas des monstres de foire. Leur intelligence est beaucoup plus développée que la nôtre mais le savent-ils ?

Commentaire de coppack

Les animaux sont des êtres vivants qui souffrent non seulement dans leur corps mais sont capables d'émotion. Nous devrions prendre soin d'eux et non les utiliser pour nos besoins quels qu'ils soient. Nous ne sommes pas leurs geôliers mais leurs gardiens.

Commentaire de Janet

Les dresseurs et les dirigeants de ces prisons n'ont pas de coeur, les pauvres cétacés ne sont que du matériel, des objets, sans conscience, sans émotion, c'est terrible de lire des histoires pareilles ( j'ouvre une parenthèse, pour m'indigner en apprenant qu'une baleine est morte avec 20 kg de plastique dans son estomac) la mer et les océans n'ont pas fini de rejeter de malheureux cétacés, mammifères et autres sur les plages, honte à NOUS !!!!
Souhaitons la fermeture définitive des delphinariums, de ces bassins, spectacles dégradants pour ces malheureux prisonniers, victimes de l'homme!!!!!!!

Commentaire de 2016062425

Je suis d'accord avec toutes les personnes avant moi.
Pour le fric les humains prennent tout les droits et ils n'ont honte de rien.

Commentaire de prune

mais arrêtez l' exploitation des animaux sous toutes ses formes!!!!

Commentaire de Emmanuelle

Non, malheureusement, il y a beaucoup de gens qui rejettent, refusent ou nient la souffrance animale. C'est absolument choquant. Je suis persuadée que la seule réponse à ce déni ou indifférence réside dans l'éducation. Mais elle ne va pas dans ce sens puisque les références actuelles sont la satisfaction par la consommation. Je vous rejoins de façon inconditionnelle dans l'indignation la plus totale et l'écœurement que ces attitudes suscitent.

Commentaire de van durme vanessa

Stop it!

Commentaire de Distefano51

Cessez !!

Commentaire de Marinette

Les dauphins et les baleines sont des êtres qui viennent de la planète Sirius et qui sont sur notre terre réincarnés pour faire augmenter le taux vibratoire des mers et des océans, donc de notre mère la terre. Aujourd'hui, tout est malheureusement profit d'argent sans se poser la moindre question de savoir ce que font ces animaux sur terre et de leur bien-être. Ces animaux sont exploités et tués pour certains, (Iles Féroés pour les dauphins et c'est un vrai massacre honteux) et les baleines qui sont poursuivies et tuées par des japonais qui n'ont pas encore compris leur leçon de Fukuchima. A quand le respect des animaux ? Il faut protéger ces êtres magnifiques et super intelligents, plus intelligents que ceux qui les exploitent.

Commentaire de goldiepuppchen

Comment peut-on garder le moral lorsque l'on lit ou découvre de pareils drames !

Commentaire de Viviane

Il est totalement impensable que, en 2016, des animaux soient encore confinés dans des espaces réduits, traités cruellement, sans respect pour leur bien-être, et pour le profit uniquement.
En France, comme dans bien d'autres pays, il y a tant de loisirs à partager, que le triste spectacle d'animaux conditionnés à faire des tours, ne devrait tout simplement plus exister. Rien n'est amusant face à ces artifices censés être plaisants pour les spectateurs, souvent ignorants de la misère que cachent les delphinariums.
Il est loin d'être plaisant pour tout être vivant d'être condamné à l'incarcération à vie.
De plus, la capture de tout animal, extrait de son milieu naturel, cause de nombreux dommages aux animaux proches et à l'endroit où il est chassé.
Arrêtons de promouvoir ces centres seulement intéressés par l'argent.

Commentaire de wettlé

Plus que triste et révoltant cette exploitation de tout mammifère qu'il soit terrestre ou marin; c'est abominable et toutes ces personnes qui ne se posent aucune question quant aux tristes conditions de vie de tous ces animaux arrachés à leur environnement naturel juste pour "divertir, amuser" des humains.
C'est à en pleurer toute cette cruauté, cette"utilisation" rien que pour le profit et parce que des individus se pensent supérieurs aux autres êtres vivants, nous avons à agir et diffuser autour de nous afin de venir en aide, de protéger et défendre tous ces animaux et faire pression pour que ferment ces delphinariums de la honte.

Ajouter un commentaire

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Charte de modération des commentaires.

Dans le cadre de notre éthique de non-violence, aucun commentaire incitant à la haine, injurieux, discriminatoire, diffamatoire ne sera publié ; de même ceux à caractère publicitaire et rédigés en langage SMS.

Merci pour votre compréhension

L’équipe de One Voice

Annuler   

One Voice n’accepte aucune subvention pour garder son indépendance. Votre aide est précieuse.

Diag

Réseaux sociaux


Facebook - Twitter - Vimeo


+33 (0)3 88 35 67 30 - info@one-voice.fr
Association One Voice - 1 A place des Orphelins - 67000 Strasbourg - FRANCE - Mentions légales