le dimanche 29 avril 2018 | 10

Le tarpan et l’équilibre écologique

Le tarpan est le plus proche descendant du cheval sauvage ancestral, ancêtre des chevaux dits "domestiques". Il est utilisé aujourd’hui pour la gestion écologique de territoires naturels. Son retour en France est orchestré par l'association ARTHEN que soutient One Voice.

Hr blog

Le tarpan

Les tarpans, descendants du cheval primitif européen, ont peuplé certaines région de l'Est de l'Europe jusqu'au 19ème siècle. Après leur disparition à l'état sauvage, leurs descendants ont été retrouvés parmi des petits chevaux utilisés par les paysans au Sud-Est de la Pologne. C'est un scientifique polonais, le professeur Vetulani, qui a entrepris de sauver cette "souche" remarquable. Aujourd'hui, elle a été réintroduite dans plusieurs pays où elle est reconnue pour son rôle majeur dans l'entretien des prairies. Aux Pays-Bas en particulier, on la trouve en hardes de plusieurs dizaines – voire même centaines – d'individus au sein de réserves où elle a pu retrouver son mode de vie originel. En France, d'abord importée en Lorraine, elle est présente dans quelques petites réserves, principalement situées au centre-est du pays. (source : ARTHEN).

La place des herbivores

N'en déplaise aux chasseurs, le bien-fondé de la présence d'une espèce ne se résume pas à une étiquette « chassable » et le rôle premier des grands herbivores sauvages n'est pas de finir dans une assiette. Car, sachez-le, les herbivores sont des gestionnaires des paysages qui, par leur pâturage, maintiennent les milieux ouverts comme les prairies. Certes, leurs populations doivent être régulées ; mais comme la Nature fait bien les choses, elle a prévu non pas des chasseurs du dimanche, mais des prédateurs naturels tels que les loups, les ours et les lynx. Ces derniers ne tuent pas les plus beaux spécimens pour en accrocher la tête dans leur salon, mais les plus malades ou fragiles participant ainsi à la bonne santé d'un écosystème dans son intégralité. Pour prendre la pleine mesure du phénomène, rien de tel que la désormais célèbre vidéo de Yellowstone, illustrant le renouveau de tout un environnement suite au seul retour des loups…

L'utilité du tarpan

L'implantation de populations de tarpans en France a des avantages incontestables. Contrairement à l'élevage ovin, ils n'ont pas besoin de traitements sanitaires qui, rejetés dans la nature via les excréments, sont une source de pollution chimique dramatique pour la microfaune. Ils sont aussi naturellement résistants et n'ont pas besoin d'abri ni de compléments alimentaires. Comme leurs ancêtres sauvages ils sont autonomes, indépendants de l'humain et à forte valeur ajoutée pour l'environnement. En d'autres termes, ce sont des gestionnaires naturels des écosystèmes ; les seuls à être en mesure de maintenir ou de participer au retour d'un équilibre durable, bénéfique à la biodiversité.

Agir

One Voice est favorable au retour des grands herbivores tels que le tarpan en France. Il représente un défi majeur dans une société où n'ont droit de cité que des espèces directement utiles pour l'homme. Contrairement à l'élevage extensif ou au pastoralisme qui ne sont pas aussi écologiques qu'on veut nous le faire croire (outre les traitements médicaux, les troupeaux détruisent aussi par le piétinement des espaces fragiles), seules des espèces sauvages naturellement régulées sont réellement respectueuses de la Nature. 

L'association ARTHEN met en œuvre le Projet Tarpan, notamment dans la région du Bugey (Ain). Ce projet, à contre-courant d’une approche hippologique traditionnel, a besoin de soutien et aussi de terrains appropriés pour placer différents groupes de ces chevaux.

One Voice soutient ce projet et espère que vous serez nombreux à vous mobiliser pour le rendre possible. 

Crédit photo : ©Arthen.

Hr blog

Dans la thématique

Bruit et fureur dans les océans
Le nom du monde est forêt*

Commentaires 10

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

Bastet | jeudi 09 août 2018

Mille fois bravo ONE VOICE !

mumu | jeudi 03 mai 2018

bravo arthen et bravo one voice !

Momo | mardi 01 mai 2018

c'est à cause des gouvernements qu'il y a tant d' animaux tués il faut aider ces animaux

Susan72 | mardi 01 mai 2018

Merci, ce genre d'articles est utile aussi pour informer ceux qui croient que les animaux n'auront pas d'avenir si on cesse de les élever.

Et en réponse à Ewa Perczak juste en-dessous: Ne vous inquiétez pas de cela, il y a de plus en plus de scientifiques qui doutent qu'on puisse trouver un jour de la vie ailleurs que sur Terre!