le mardi 18 décembre 2018 | 12

La capture des orques et belugas en Russie jugée illégale!

Le trafic en cours d'orques et de bélugas pour les delphinariums, vient d'être stoppé net par la justice russe qui estime leur capture illégale!

Hr blog

Un centre de détention dans une baie de la mer d'Okhotsk a été repéré cet été en Russie. Les orques et bélugas y étaient enfermés dans des enclos flottants minuscules, en attendant d'être transférés en Chine, où des dizaines de delphinariums géants les y attendaient.
Vendus à prix d'or, ces êtres d'une intelligence incroyable et hautement sociaux étaient voués à la captivité à vie, et à la reproduction forcée dans des bassins minuscules. Avec les spectacles comme vagues récréations d'une vie d'ennui.

Visiblement, les images ayant ému le monde entier ont permis d'alerter l'opinion. Nous avions écrit à l'ambassade de Russie et enjoint tout un chacun à faire de même pour exiger que ces jeunes cétacés soient relâchés. La justice russe a alors été saisie par les défenseurs des animaux sur place. 

 

Peu de temps après, la Russie décidait d'interdire dès 2019 toute nouvelle capture en mer de ces mammifères marins. Une étape importante venait d'être atteinte, car avec la Norvège et le Japon, ce pays restait très difficile à convaincre d'arrêter ce commerce honteux.


Grâce à la justice russe, les bélugas et les orques qui avaient été capturés en novembre et dont le sort demeurait en suspens, ne pourront être vendus comme cela était prévu. La Cour de la ville de Sakhalinsk Sud a reconnu la pêche des 90 belugas et 11 orques illégale! C'est inédit et un signal fort pour le reste du monde. A quand la fin des delphinariums partout sur la planète pour stopper le mal à la racine ?

 

Julia Mothé
Hr blog

Dans la thématique

Pour les orques, Parques Reunidos doit prendre la bonne décision
Sauvons nos orques! Un sanctuaire, pas la Chine !

Commentaires 12

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

trochu | vendredi 21 décembre 2018

Je suis tout simplement dégoûtée et écoeurée d'un grand nombre d'humains, qui n'en ont plus que le nom car pour continuer à exploiter, à maltraiter et à arracher des animaux marins ou terrestres à leurs environnements habituels "juste pour le plaisir, la distraction ou l'amusement" il ne faut pas appartenir à l'espèce humaine qui en principe, protège, soutient et défend les autres espèces vivantes dont les animaux qui ne sont en rien "des objets de distraction ou de divertissement". Je pense très sincèrement que le fait d'éduquer les enfants scolarisés au grand respect et considération des animaux limiterait et ferait cesser de telles exploitations ignobles et immondes que nous ne pouvons et n'avons pas le droit de tolérer ni d'accepter car ILS SONT DES ETRES VIVANTS autant que nous. Nous devons tout faire pour dénoncer et faire stopper définitivement de telles utilisations et exploitation des animaux.

Aline | vendredi 21 décembre 2018

Inadmissible et honteux comment peut-on autoriser ces horreurs il faut interdire ça définitivement honte à ces gouvernements d'autoriser ces horreurs laissez les animaux tranquille dans la nature là où est leur place

Stéphane | vendredi 21 décembre 2018

Une bonne nouvelle pour ces cétacés. Espérons maintenant qu'ils soient libérés au plus vite et transférés vers un sanctuaire.

Marie-Paule | vendredi 21 décembre 2018

Une bonne nouvelle. Que vont devenir les 90 bélugas et les 13 orques ? Seront ils relâchés dans un sanctuaire ou un spot près de leurs anciennes familles ?