le lundi 22 février 2021 | 38

Des milliers de plumes ensanglantées


Mis à jour le 04 mars 2021

Nous avons porté plainte contre un braconnier du Var, meurtrier de centaines de passereaux et d’autres espèces protégées. Procès ce 22 février 2021 à Toulon pour une peine encourue de deux ans de prison et 150 000 euros d’amende.

Hr blog

Edit au 24 février 2021

Il collait et piégeait des oiseaux protégés. Il écope de 9 mois de prison ferme. Auxquels s'ajoutent les 3 mois de sursis de sa condamnation en 2014. C’est une première. Il fait appel, nous serons là à nouveau.

Les 12 et 13 janvier 2019, les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage interpellent un braconnier de Solliès-Ville déjà verbalisé à plusieurs reprises et dont le permis de chasse avait été suspendu. Le récidiviste est mis en accusation pour « faits d’atteinte à une espèce protégée » (article L. 415-3 du Code de l’environnement) mais aussi pour vente au marché noir et source illégale de revenus. Braconnier, acheteurs, restaurateurs, consommateurs, tous complices !  

Mais le délit ne s’arrête pas là car c’est un véritable arsenal et une chambre de torture qui sont découverts à son domicile!

Saisie record de 1903 pièges à oiseaux

Le criminel posait des dizaines de pièges pour capturer de petits passereaux, protégés en France, et pour tuer rouges-gorges, fauvettes à tête noire et rouges-queues. Au total, 75 passereaux plumés ont été trouvés dans son congélateur ainsi que 12 tarins des aulnes vivants (autre espèce protégée), attrapés avec de la glu et mis en cage.

Enfin, les agents ont mis la main sur 1903 pièges ainsi que sur 17 armes de chasse dont le parquet de Toulon a demandé la saisie.

Pour que le chant des oiseaux ne s’éteigne pas, il est urgent de signer notre pétition pour une réforme radicale de la chasse en attendant son interdiction.

Hr blog

Dans la thématique

Non, la tuberculose bovine ne se propage pas plus quand on laisse la vie sauve aux blaireaux Coitus interruptus pour les déterreurs de blaireaux dans le Lot-et-Garonne

Commentaires 38

En déposant un commentaire j'accepte la charte de modération des commentaires.

MARC | lundi 22 mars 2021

Pensons au bien être de nos petits oiseaux!
Marc

MARC | dimanche 21 mars 2021

Pensons au bien être de nos oiseaux.
Marc

MARC | mercredi 17 mars 2021

Pensons au bien-être des oiseaux, comme chante Jean Ferrat, restera-t-il un chant d'oiseau?

Catherine | mercredi 17 mars 2021

Il faut punir ces méfaits d'une façon exemplaire. Ces gens sont des inconscients assassins de la nature.